×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie Internationale

Deux étapes pour la privatisation du Lyonnais

Par L'Economiste | Edition N°:477 Le 05/04/1999 | Partager

La privatisation du Crédit Lyonnais se fera d'ici la fin du premier semestre et ce, en deux opérations: la constitution d'un groupe d'actionnaires partenaires (GAP) et une offre publique de vente (OPV). La Commission des Participations et des Transferts (CPT) a donné vendredi son feu vert au cahier des charges fixant les modalités de l'opération.
Le même jour, le Ministère de l'Economie a rendu public le calendrier de la constitution du GAP. Un groupe qui détiendra au total 33% du capital de la banque, et dont les actionnaires seront séparés en deux: ceux qui prendront moins de 4% du capital et ceux qui en détiendront 4 à 10%. Les membres de ce groupe devront en principe garder leurs actions pendant deux ans. Mais si l'un d'eux veut en sortir, les autres auront un droit de préemption sur ses actions.

Les candidats, intéressés par une entrée dans ce groupe, devront présenter une offre ferme avant le 28 avril. Ils feront l'objet d'une présélection, avant d'être présentés à la Direction Générale de la banque pour déposer une offre irrévocable. Ils seront ensuite définitivement choisis, sur avis de la CPT, aux alentours de la mi-juin. Les candidats «devront avoir avec le Crédit Lyonnais des accords de coopération en termes de métiers, de moyens, de clientèles ou d'implantations géographiques. Par ailleurs, ils devront souscrire à une augmentation de capital d'environ 8 milliards de Francs, pour conforter la solidité financière de la banque», indique le Ministère des Finances.
Après la sélection définitive du GAP, sera lancée une offre publique de vente auprès des investisseurs et du public. Ainsi, la participation de l'Etat sera ramenée à 10% contre 90% actuellement. Les salariés de la banque devraient détenir 5% du total. Parmi les membres du GAP, les intéressés connus aujourd'hui sont l'assureur allemand Allianz, le géant français de l'assurance AXA, le Crédit Agricole. Parmi les autres candidats, la banque américaine régionale Mellon Bank, l'Allemande Commerzbank, l'Italienne San Paolo-IMI, et le groupe Pinault-Printemps-Redoute. Parmi les éventuels candidats figure ABN-Amro.

Nadia BELKHAYAT (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc