×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Des hommes d'affaires italiens aujourd'hui au Maroc

    Par L'Economiste | Edition N°:482 Le 09/04/1999 | Partager

    · La visite dure trois jours, du 12 au 14 avril
    · Des rencontres sont prévues avec des opérateurs publics et privés pour discuter de projets de partenariat
    · Divers secteurs d'activités sont représentés


    C'est aujourd'hui que commence la visite au Maroc d'une délégation italienne constituée d'une trentaine d'hommes d'affaires et conduite par le sous-secrétaire d'Etat au Commerce Extérieur, M. Antonello Cabras. Au programme, des rencontres avec des opérateurs privés et publics marocains. La visite se poursuit jusqu'au 14 de ce mois.
    Les sociétés qui ont fait le déplacement sont entre autres Nuova Mineraria Silius (production de fluorine et galène), Fiat (automobile), Impianti per Energia (installations technologiques), ACC Groupe (installations pétro-chimiques, cimenteries, agro-alimentaire, génération énergie, électronique et bâtiment), Mediterranea Proggetti E Finanza (marbre de décoration), Cupal-Nosorzio Export (ameublement), Hydrocontrol (système hydrique), Nueva OMF (charpenterie et chaudronnerie), GE.IM (écologie et construction), Acea (gestion du cycle intégré des eaux et électricité), Organizzazione Vittorio (organisation des foires), Shamal (compresseurs à eau), Teko Telecom (outillage pour télécommunications), Unicredito Italiano (secteur bancaire), Consorzio Delle Finanziarie Regionali (électricité, eau, gaz, déchets), Marmi Scancella (marbre), Sardo Italiana Marmi (marbre), Safab (fourniture pour aqueduc), ABB Italia ( électromécanique), Lega Pesca (pêche et aquaculture).
    Les échanges entre les deux pays sont favorables à l'Italie. En 1997, la balance commerciale a été déficitaire pour le Maroc de 1,741 milliard de DH contre 2,540 milliards de DH un an plus tôt. Entre ces deux années, les importations marocaines avaient baissé en valeur de 9,6%, alors que les exportations avaient augmenté de 2,3%.
    Le Maroc exporte vers l'Italie essentiellement des produits halieutiques (poissons et autres fruits de mer frais et en conserve), des légumes, de l'huile d'olive ainsi que les phosphates et dérivés. Font également partie des expéditions les peaux brutes, fils de coton, vêtements pour hommes et femmes, cuivre, plomb...
    Les importations marocaines concernent notamment les machines de production, les moules (pour papier, plastiques...), les produits pétroliers, le tabac et les pièces de rechange pour machines et véhicules. Les achats portent aussi sur la betterave et la canne à sucre, les peaux après tannage, les produits de textile et de filature, la bonneterie, les semelles en plastique, les appareils de levage et de manutention.

    Hicham RAÏQ

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc