×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Enquête

    Des artisans en formation

    Par L'Economiste | Edition N°:250 Le 17/10/1996 | Partager


    La Maison de l'Artisan lance à la fin du mois, en collaboration avec Dyna-PME, un cycle de formation au profit des artisans des villes de Fès, Meknès, Marrakech, Tétouan, Safi, Essaouira et Agadir.
    «Ce projet consiste à donner aux artisans assistance et rudiments pour mieux gérer leur boutique ou atelier», explique M. Maurice Wiener, spécialiste en formation à Dyna-PME.
    Ce programme-type de formation est organisé en séminaires qui vont des éléments de base en gestion à l'animation de réunion et la communication orale, en passant par la gestion de stocks et les techniques de base de vente. «Le choix des thèmes s'est fait de manière à initier l'artisan à améliorer la qualité de son produit et la gestion de son unité de travail», souligne M. Ali Benmokhtar, cadre à la Maison de l'Artisan.
    Le premier en liste, le séminaire sur les éléments de base en gestion, démarrera les 25 et 26 octobre dans les villes de Fès et Meknès. Les autres villes seront visitées ultérieurement par les animateurs de Dyna-PME.
    Dispensées en langues française et arabe, ces séances de formation seront animées par des professionnels. «Opérant dans des entreprises, ces intervenants sont aptes à transmettre un savoir-faire pratique». Exercices pratiques, travaux dirigés et discussions de groupe accaparent la part du lion dans la méthode de formation appliquée. Le cycle est organisé de manière à ce que les artisans d'une ville ne puissent recevoir leur deuxième séminaire qu'un mois après le premier. «Pour que le suivi puisse se faire automatiquement», indique M. Wiener. Quinze participants par ville au maximum bénéficieront de ce programme. Préalablement sélectionnés par le délégué de l'Artisanat, ils doivent présenter les conditions suivantes: être jeune, avoir 2 ou 3 ans minima d'expérience dans l'export et une dizaine d'employés dans la structure. «Nous avons ciblé les participants afin qu'ils soient eux aussi des vecteurs de transmission des savoir-faire qu'ils ont acquis», souligne M. Benmokhtar. Côté frais de participation, les artisans doivent verser entre 50 et 100 DH par personne et par séminaire. Les volets logistiques et pédagogiques seront pris en charge respectivement par la Maison de l'Artisan et Dyna-PME. Le séminaire coûte en moyenne pour les deux organisateurs un total de 16.000 DH.

    Malika EL JOUHARI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc