×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Deloitte & Touche Tohmatsu élargit son implantation au Maroc

    Par L'Economiste | Edition N°:619 Le 19/10/1999 | Partager


    · Le cabinet développe également des lignes de services pour les PME/PMI
    · Le groupe veut amener les entreprises à se conformer aux normes internationales


    Le groupe d'audit Cardex Auditor's vient d'intégrer un des grands cabinets d'audit et de consulting sur le plan mondial: Deloitte & Touche Tohmatsu. Ce mariage permet à ce dernier de s'installer durablement au Maroc, puisqu'il y était déjà présent à travers un bureau de représentation. «Le bureau-Maroc, né de cette union, constitue une joint-venture entre la firme française et la firme Middle-East», souligne M. Fawzi Britel, directeur du bureau Deloitte & Touche au Maroc.
    Et d'ajouter que cette alliance offrira pour le pays une des autoroutes vers l'international. «Nous disposons d'une présence énorme dont pourront profiter les entreprises marocaines notamment en direction des normes internationales», observe-t-il.
    En effet, les experts du groupe, qui sont installés dans différents pays, communiquent entre eux pour l'échange d'expériences et d'informations. De plus, le groupe a mis en place des normes internationales, lesquelles devront être prises en considération lors de toutes les opérations d'audit qu'il aura à réaliser. «Cette manière de faire est de nature à permettre au Maroc de jouer le match au plus haut niveau», précise M. Britel, qui tient à souligner que les normes de certification sont identiques dans tous les pays. «D'ailleurs, ce sont les normes les plus rigoureuses», ajoute-t-il. Selon lui, les entreprises marocaines ne doivent pas redouter les normes retenues par Deloitte & Touche. «Bien au contraire, elles doivent y voir un moyen qui les obligera à se restructurer et à se mettre au diapason», poursuit-il.
    En effet, le phénomène de globalisation obligera tôt ou tard les entreprises marocaines à se plier aux normes internationales pour pouvoir faire face à la concurrence des sociétés étrangères, notamment après la suppression des barrières douanières.
    A travers ses diverses activités, Deloitte & Touche Tohmatsu intervient, outre l'audit et le Commissariat aux Comptes, dans l'expertise comptable, dans le droit des affaires et la fiscalité, dans le conseil en management, dans le système et technologies de l'information, ainsi que dans l'ingénierie financière. Mais si la clientèle du groupe est essentiellement constituée de grandes entreprises nationales et de groupes multinationaux, les PME ne sont pas en reste. Autrement dit, le groupe dispose d'une large gamme de lignes de services qui vont des grands groupes multinationaux à la toute petite entreprise. Ainsi, les PME/PMI, qui constituent une bonne partie du tissu économique, pourront elles aussi avoir recours aux services de ce cabinet pour rejoindre le wagon planétaire. Nécessité oblige.
    Par ailleurs, il convient de souligner que Deloitte & Touche Tohmatsu compte plus de 80.000 collaborateurs dans 130 pays. Pour le bureau Maroc, il comprend près de 100 personnes dont une trentaine d'experts-consultants. Notons au passage que le sixième de l'équipe de ce bureau est constitué d'experts internationaux. «Nous avons tout le temps un roulement des internationaux», indique M. Britel.

    Rafik IKRAM

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc