×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Délégation d'hommes d'affaires à Lisbonne : Le Portugal "tête de pont" vers l'Europe

    Par L'Economiste | Edition N°:75 Le 15/04/1993 | Partager

    Le Portugal est considéré comme une porte sur l'Europe. Le partenariat entre les entreprises des deux pays est jugé accessible, les entités étant du point de vue technique similaires. En vue d'encourager cette coopération, une ligne de crédits de 200 millions de Dollars est prévue pour le Maroc.

    Le Crédit du Maroc a organisé une mission d'hommes d'affaires à Lisbonne du 4 au 8 avril. Les sociétés représentées étaient au nombre de 13, de différents secteurs, textile, confection et cuir, import-export, agro-alimentaire et raffinage de pétrole.

    L'appui du Crédit du Maroc et de la Chambre de Commerce et d'Industrie luso-marocaine a conforté l'ensemble des participants. Les contacts sont jugés intéressants par la majorité des participants.

    Le dirigeant de Filarsy, entreprise spécialisée dans la texturation du fil polyester, compte créer une nouvelle unité pour des articles de support à la confection en partenariat.

    Cogedis, société fabriquant des articles de protection pour le personnel d'usine tels que les chaussures de sécurité, les gants de protection, les vêtements de travail, a eu des contacts prometteurs pour la commercialisation de ses produits qui pourrait se concrétiser en 1993.

    Convention de coopération

    Inox-Maroc, entreprise spécialisée dans l'équipement des cuisines des internats, des hôtels, des hôpitaux et des restaurants d'entreprises a pu décrocher une joint-venture avec un industriel du même secteur. L'objectif d'Inox Maroc est de mettre en place une coopération en termes techniques, mais également en termes de marché. Son président délégué, M. Ahmed Alami, qui est en même temps vice président et président nominé de la FIMME (Fédération des Industries Métallurgiques, Métalliques et Electriques) a pu obtenir un accord de principe pour la signature d'une convention de partenariat entre la FIMME et sa consoeur portugaise.

    Quant à l'entreprise "Le Maroquin", spécialisée dans la fabrication et la commercialisation de maroquinerie, elle déclare que parmi huit contacts, un ou deux devront aboutir pour la commercialisation de son produit. La société a reçu actuellement des commandes tests.

    Certains industriels de textile se sont déplacés à Porto où le secteur est beaucoup plus représenté. Ils ont pu obtenir un fichier des professionnels du textile et de la confection. Ce fichier constituera pour eux "une base de travail pour des prospections futures".

    Des hommes d'affaires ont, par ailleurs, trouvé des opportunités de joint-ventures pour la fabrication de câbles électriques.

    Ligne de crédits de 200 millions de $

    Afin d'encourager les échanges entre les deux pays, le Portugal compte ouvrir une ligne de crédits 200 millions de Dollars pour le Maroc. Les modalités de cette ligne de crédit ne sont pas encore arrêtées. Mais, il est d'ores et déjà précisé que 80% de cette ligne de crédits seront employés pour le financement des exportations portugaises vers le Maroc. 20% doivent subventionner l'investissement portugais au Maroc.

    Concernant les infrastructures pour accompagner les échanges, une ligne de contenaires, reliant Lisbonne et Casablanca faisant escale à Cadix, a été créée il y a trois mois.

    Des opportunités de complémentarité ont été relevées par les participants à la mission, notamment dans les secteurs textile et confection et métallurgie. Ceux-ci espèrent par les éventuelles joint-ventures profiter du développement technologique du pays et de son expérience à l'intégration communautaire.

    "Impliqués dans le choix des entreprises"

    Pour les hommes d'affaires, le Portugal offre d'autres avantages, puisque disposant de circuits de distribution en Amérique latine et en Afrique sub-saharienne. Il est également considéré comme une ouverture vers l'Europe. Enfin, un autre atout relevé, pour le développement de la coopération entre les deux pays. Il s'agit de l'ouverture d'esprit des Portugais et leur bilinguisme.

    Globalement, l'organisation de la mission, par le Crédit du Maroc et de son Bureau de Liaison Export (Cf L'Economiste du 3 Décembre 1992), a été bien appréciée. Cependant, au niveau du secteur textile, un "domaine vaste", quelques contacts n'ont pas été bien choisis, selon quelques participants. Ces derniers auraient espéré être impliqués dans le choix des entreprises et disposer également d'une fiche technique sur celles qu'ils ont rencontrées.

    La Chambre de Commerce et d'Industrie luso-marocaine, créée en 1986, a contribué "énergiquement" à l'organisation de cette mission. L'objectif de la chambre est de promouvoir les relations économiques entre les deux pays. Elle organise ainsi des missions d'hommes d'affaires portugais à l'occasion de salons professionnels tels que le VETMA et le SITEC. Elle favorise également des expositions de sociétés portugaises lors des salons qui se tiennent au Maroc.

    L.T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc