×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Décathlon ne part pas du Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:1221 Le 07/03/2002 | Partager

. Le pays représente tout de même le quart de sa production mondiale. La fermeture du magasin de l'usine de Casablanca a semé le douteNon, Décathlon ne s'en va pas du Maroc, comme la rumeur le fait croire depuis plusieurs semaines. En effet, depuis la fermeture du magasin de l'usine de Casablanca le 25 janvier dernier, les spéculations vont bon train. La plus persistante d'entre elles concerne le départ du distributeur français spécialisé dans les vêtements de sport en raison de la crise. Faux, indiquent les dirigeants. Et c'est entouré de Fredéric Croccel, directeur commercial interne et externe de Décathlon France, et d'Eric Dupont, directeur de production en Europe et au Maghreb, venus tout spécialement pour l'occasion, que Jean-Sébastien Poillon, responsable du Bureau Maroc, a décidé de faire le point sur la situation de Décathlon au Maroc. Pour eux, “il n'a jamais été question de partir. Au contraire, présent sur le territoire depuis dix ans maintenant, Décathlon consolide sa position”. En effet, comment quitter un pays qui représente pour la centrale d'achat française (qui occupe le second rang sur le marché français et le cinquième mondial) près de 25% de sa production totale à travers le monde? Et ce n'est pas le seul atout. Pour les responsables français, le Maroc représente aussi un pays de diversité, car au niveau des produits, Décathlon y trouve son bonheur. Des gammes très variées qui vont de la chaîne et trame à la maille (“de la première à la dernière couche”, soit du tricot de peau à la combinaison de ski). “C'est un véritable confort de s'approvisionner au Maroc puisqu'on y trouve de tout”, précise Frédéric Croccel. J-S Poillon renchérit en expliquant que Décathlon travaille avec une centaine de fournisseurs marocains, dont 25% fabriquent des produits finis et le reste de la sous-traitance. Si l'activité du magasin a été suspendue, c'est pour des raisons très claires, indiquent les responsables. A l'origine, l'idée provenait du fait que dans tous les bureaux de Décathlon à travers le monde (300 au total), il y a des magasins d'usine. Pourquoi ne pas en envisager un au Maroc?Mais certains paramètres ont fait que ce magasin, ouvert en 1998, ne respectait plus le credo du groupe français, soit la démocratisation de l'habit de sport. D'une part, le magasin proposait des produits autres que textiles. Et d'autre part, les droits de douane étaient trop élevés, le magasin excentré et les recettes ne représentaient pas plus de 3% de l'activité de Décathlon au Maroc. Aussi, les dirigeants, pour des «raisons purement internes», ont-ils opté pour la fermeture sans que cela n'affecte leur activité. Si aucune communication n'a été faite à ce sujet, «c'est pour des raisons déontologiques», selon J-S Poillon. Il fallait prendre le temps de replacer les treize personnes qui travaillaient dans le magasin. Chose faite aujourd'hui. Sinon, Décathlon croit fortement aux potentialités du Maroc puisqu'il vient de mettre en place une stratégie de développement. Et même si le pays a quelque peu perdu ses avantages comparatifs au niveau de la main-d'oeuvre, il n'en demeure pas moins réactif, surtout pour les réassorts. Etant donné que les dirigeants de Décathlon misent sur la proximité, leur challenge dans les deux ans à venir est de réduire les délais de moitié. Et aussi de renforcer la proximité tant avec les fournisseurs marocains (en les poussant à un audit qualité, à une plus grande productivité) qu'avec les fournisseurs étrangers (en tentant de faire pression pour une délocalisation au Maroc). Radia LAHLOU

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc