×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1235 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1245 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1249 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

De nouveaux statuts régissant les CCIS bientôt au Parlement

Par L'Economiste | Edition N°:615 Le 13/10/1999 | Partager



· L'objectif est de faire passer le projet lors de la prochaine session de printemps du Parlement
· Les CCIS réclament plus d'autonomie financière


M. Abdellah Zouhir, président de la Fédération des Chambres de Commerce, d'Industrie et de Services du Maroc (FCCISM) depuis avril dernier, veut donner un coup d'accélérateur pour faire passer le projet des nouveaux statuts des CCIS à la prochaine session du printemps du Parlement. Ce point a été discuté lors de l'assemblée ordinaire de la FCCISM qui a eu lieu mercredi dernier à Settat (cette assemblée a connu la participation de 26 chambres sur 28). Le projet a été présenté pour approbation. Des commissions composées de présidents et de directeurs de CCIS ainsi que des cadres du Ministère de l'Industrie et du Commerce, ont été constituées pour porter les dernières retouches au projet. Ce dernier a déjà pris forme et une version a été complètement rédigée. Toutefois, la version finale, après consultations des commissions, devra être bouclée d'ici le 10 novembre prochain, confie M. Zouhir.
Les CCIS comptent sur leurs 80 ressortissants qui sont également membres du Parlement pour voter en faveur du projet de loi formant statuts des Chambres de Commerce, d'Industrie et de Services. Le point le plus sensible dans le nouveau projet concerne l'autonomie financière que réclament les CCI depuis plusieurs années. «Les chambres ne veulent pas se contenter uniquement du décime de la patente. Elles veulent disposer de leurs propres recettes à travers des services fournis à leurs ressortissants», indique M. Zouhir. L'objectif consiste à diversifier les ressources financières des CCIS qui aujourd'hui ne peuvent même pas disposer légalement d'un compte bancaire. «Un budget annuelle, qui avoisine les 100 millions de DH (dont près de 60% en dépenses de personnel) pour les 28 chambres du Royaume s'avère insuffisant par rapport aux objectifs», ajoute M. Zouhir. C'est pourquoi le président de la Fédération veut à travers le projet des statuts doter les chambres de plus de prérogatives pour qu'elles soient de «véritables entreprises rentables et assurant leur propre autonomie financière».
Autre point aussi important du projet porte sur le mode d'élection et de démission du Bureau ainsi que des présidents. Les textes actuels ne permettent pas aux membres du Bureau de procéder à la démission du président. Ce dernier reste en poste trois ans même s'il est défaillant. Le projet de texte octroie notamment le droit aux deux-tiers du Bureau de provoquer la démission du président un an après son élection. Toutefois, il faut que l'acte de destitution soit motivé. Les nouveaux textes prévoient également que «le pourvoi des vacances des postes dans le bureau d'une CCIS s'effectue en respectant le principe de la hiérarchie». Concernant les prérogatives des directeurs de CCIS, le nouveau projet permet de déléguer certaines responsabilités à ces fonctionnaires. Les directeurs ne seront responsables que devant le président et pourront notamment prendre en charge certaines responsabilités financières relatives au paiement des salaires par exemple.
L'assemblée ordinaire de la Fédération était également l'occasion d'arrêter un plan d'action qui a été approuvé à l'unanimité. Outre le projet de statuts, la Fédération entend également multiplier ses actions de promotion afin de revaloriser son image de marque et de crédibiliser ses actions des CCIS. C'est une lourde tâche aux yeux de M. Zouhir, surtout après les déboires financiers laissés par le président sortant. Le nouveau Bureau a assaini la situation en réglant près de 2 millions de DH d'arriérés.
L'objectif consiste également à développer des actions à l'international. En partenariat avec l'Euro-chambre, les représentants des CCIS marocaines effectueront des visites à l'étranger pour s'imprégner des nouvelles méthodes en matière de gestion des chambres de commerce. La Fédération compte organiser par ailleurs 3 colloques pour traiter également des questions internes. Il s'agit par exemple de débattre sur le commerce intérieur et les circuits de distribution, du tourisme et du transport.

HICHAM RAIQ
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc