×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

De la soul music pour clôturer le Jazzablanca

Par L'Economiste | Edition N°:2753 Le 10/04/2008 | Partager

. Bettye Lavette en concert le vendredi 11 avril au MégaramaC’est avec de la soul music que s’achève la 3e édition de Jazzablanca, organisée par Hil’Art Productions. Les amateurs de jazz se sont régalés pendant toute la semaine de ce festival qui a connu la présence de grandes stars mondiales de jazz (Gloria Gaynor, Vigon, Elisabeth Kontomanou, Bernard Allison et enfin Bettye Lavette).L’une des dernières grandes dames de la soul music, qui sera en concert ce vendredi 11 avril, Bettye Lavette est née à Muskegon au Michigan en 1946 et a grandi à Détroit. C’est le légendaire Johnnie Mae Matthews qui l’a découverte. Son premier single s’intitule «My man, he’s a loving man» qui était initialement enregistré pour la maison Northern en 1962, puis repris par la boîte Atlantic qui le diffusa au niveau national. Il s’agit du premier succès, classé top 10 des tubes de R’N B. Il était très souvent repris par Tina Turner ou encore Ann Peebles.D’une expérience de plus de 30 ans, Bettye enregistra une série de chansons à grand succès pour différentes maisons de disques comme Big Wheel, Silver Fox, SSS, TCA, Atco, Epic, West-end et Motown. Ses tubes qui ont le plus cartonné sont «Doin’ the best that I can», «Hey love» (écrite par Stevie Wonder), la chanson de Kenny Rodgers «What condition was my heart in», le tube des Beatles «With a little help from my friends» et bien d’autres chansons écrites par des stars internationales comme Neil Young et Etta James.La carrière de Bettye était couronnée par de nombreux prix. Son premier album a été enregistré et produit par Steve Buckingham «Tell me a lie», à Memphis avec une fois de plus les «Memphis Horns». Le single «Right in the middle of falling in love» était au top 35 des classements de la soul music.Sa carrière de «recording artist» a connu un nouvel élan suite à la décision prise par la maison Petard de ressortir ses anciens succès sur CD. Plusieurs albums ont suivi: «Let me down easy» en Live sorti par le label Munich et «A woman like me» sorti par la maison Blues Express (2003). Ce dernier a permis à Bettye Lavette de remporter le prix W.C Handy Award en 2004, dans la catégorie «Comeback blues album» ainsi que «Meilleure artiste de blues». Bettye a fait un grand tabac avec son dernier album «The Scene of the crime». Poignante, féroce et frisson assuré quand elle parle de jalousie, d’excès de boisson, de trahison... Pour ce nouvel album (le 2e depuis son retour après trente années de silence), l’artiste a pourtant fait une exception avec «Before the money came» où elle raconte ses déboires. Pour le reste, Bettye reprend des chansons country dont le «Somebody pick up my pieces» de Willie Nelson, s’approprie le «Talking old soldiers» d’Elton John ou le «They call it love» de Ray Charles. Elle offre aussi dix classiques soul, accompagnée par le groupe rock, «The drive-by truckers». F.Z.T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc