×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Vous êtes 112.291 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 136.119 articles (chiffres relevés le 25/5 sur google analytics)
eleconomiste
Culture

.. De la semaine

Par L'Economiste | Edition N°:1169 Le 21/12/2001 | Partager

. La farceLa Nuit des Jamours a récompensé Mourad Moutawakkil et Lino Baco pour la meilleure émission sportive. S'il est vrai qu'ils en sont les animateurs, il n'en reste pas mois vrai que ce sont Merry Krimau et Karim Dronet qui l'ont créée et ce sont ces mêmes deux personnes qui auraient dû recevoir ne serait-ce que les compliments du jury de cette nuit censée rendre justice à l'audiovisuel et à ses hommes.. La bonne affaireIl pleut! Et au Maroc, comme dit l'autre, «c'est la pluie qui gouverne!». Les précipitations de ce mois de décembre, même jugées encore insuffisantes pour l'agriculture, sont bénéfiques pour le moral des Marocains: la confiance revient, les affaires reprennent, les prix des moutons de l'Aïd (et oui, dès maintenant) stagnent... Comme quoi, il n'y a de sécheresse que dans les têtes.. Mûr MûrLes rumeurs n'en finissent pas après le rachat de Maroc Soir par le groupe Finance.com. On parle de plusieurs projets éditoriaux dont deux quotidiens, un hebdomadaire et un portail Internet. Par ailleurs, on raconte que le groupe Vivendi s'intéresserait à des projets audiovisuels au Maroc. Des négociations seraient déjà entamées avec la direction de l'une des deux chaînes nationales. . La mauvaise affaireLes opérations caritatives de Ramadan ont été intensifiées cette année. C'est bien. Mais ce qui l'est moins, c'est que cela a été souvent fait pour des considérations préélectorales! Certains «futurs» candidats en ont profité pour gagner des points et lier leur image à celle de l'ambiance de solidarité amorcée par la Fondation Mohammed V. Mesquin!. Le paradoxeIl y a de plus en plus de journaux au Maroc, et il y en a d'autres qui vont arriver encore et ce, toutes formes et périodicités confondues: mensuels, généralistes, spécialisés, magazines, régionaux... C'est bien. La démocratie est ainsi mieux servie, mais aussi les cercles de pouvoir et les opportunistes électoraux.Mais le constat est tout autre: plus il y a de journaux, moins il y a de lecteurs. Les vieux sont fidèles à leurs supports d'antan, les jeunes lisent la presse d'ailleurs, car plus franche et plus amusante. C'est le paradoxe!. Nulle part ailleursLa poste au Maroc, c'est affreux! Exemple d'un envoi d'argent intervilles: l'opératrice a un ordinateur en face d'elle où tout est informatisé. Il suffit de saisir le nom du demandeur pour tout savoir. Et pourtant, à son «client», elle demande devant une foule de gens: «Express, normal ou électronique», après la réponse, elle renchérit: «D'où, vers où et combien?» et ainsi de suite. Le client est gêné, le temps est perdu. Et pour un vendredi après-midi à 17 heures, elle demande aux intéressés de laisser leur CIN jusqu'au lundi! Mieux encore, pour les retraités, les chiffres ronds disparaissent. Quand c'est 1.000 DH, voilà comment c'est servi: 9 billets de 100 DH, un billet de 50 DH, deux billets de 20 DH, une pièce de 5 DH et 5 pièces de 1 DH. Systématiquement, le vieil homme retourne une pièce ou deux au fonctionnaire...

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc