×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Dans les couloirs du plus grand centre mondial de suivi du courrierDe notre envoyée spéciale au Canada, Yousra MAHFOUD

Par L'Economiste | Edition N°:991 Le 06/04/2001 | Partager

. Chaque année, Poste Canada traite dix milliards de messages et colis livrés à quelque douze millions d'adresses. L'opérateur a mis en place un centre national de contrôle pour faciliter la coordination de son immense réseau de distribution8h15, le 27 mars 2001. A l'entrée d'un grand bâtiment en verre, au coeur d'Ottawa, des cols-blancs montent hâtivement les marches de l'entrée de l'immeuble. C'est au premier étage que se trouve le Centre National de Contrôle (CNC) appartenant à la société de poste canadienne. Après le bonjour traditionnel, chacun rejoint son bureau pour préparer la réunion quotidienne avec le président. Le Centre a pour mission principale le suivi du courrier pour faciliter la coordination de l'immense réseau de distribution du pays. Postes Canada traite chaque année plus de dix milliards de messages et colis livrés à quelque douze millions d'adresses. Reliée à un réseau de plus de 200 administrations postales étrangères, elle dessert 28 millions de canadiens, 900.000 entreprises et 80.000 organismes publics à travers le monde.8h30. Le brouhaha de la salle devient plus intense, l'heure de la réunion a sonné. Derrière son pupitre, la coordinatrice de la séance, jette un dernier coup d'oeil sur le planning de la séance. Le président fait son entrée dans la salle et salut l'assistance. Le temps de s'installer et le ton est donné. La coordinatrice prend la parole. Un bref aperçu sur les prévisions météorologiques pour les prochaines 24 heures, noms et fonctions des représentants des différents départements, puis entre rapidement dans le vif du sujet. Premier incident, un retard détecté dans la livraison du courrier dans une région donnée. La liaison téléphonique est immédiatement effectuée avec le responsable de la zone. Celui-ci en donne la raison, une route fermée à la circulation à cause d'un accident grave. La solution proposée par le siège est le changement d'itinéraire. Un deuxième incident est ensuite signalé. Il s'agit du vol d'un camion de Postes Canada en route pour sa destination finale. La solution proposée à ce niveau est le renforcement des systèmes d'alarme et de sécurité du parc de la société. Lors de cette réunion, aucun autre incident n'a été signalé.Deuxième volet de la réunion, les statistiques de livraison du courrier soigneusement élaborées par le département de recherche interne de la société. Quotidiennement, le département fournit des statistiques différentes selon le besoin. Cette fois-ci, il s'agit de faire le point sur le volume du trafic global, puis par région (prévisions prééatblies, états réels, et écarts). Les écarts entre les prévisions préliminaires et les chiffres réels diffèrent selon les régions mais demeurent globalement positifs. Ils sont même bien au-dessus des anticipations.Avant de clôturer la séance, un dernier mot sur la situation météorologique. Ce jour-là, avec des prévisions de tempête, le transport routier aérien et ferroviaire risquait d'être perturbé.. Constater et prévenirLe Centre, dont les membres tiennent des réunions quotidiennes sous l'oeil vigilent du président, veille au bon déroulement des activités 24h/24 et 7j/7. Doté du système de suivi le plus sophistiqué au monde (technolgies de télécommunication, contrôle informatisé, systèmes de liaisons pointus...), le Centre fait aujourd'hui la fierté de ses initiateurs. D'autant plus, que certaines administrations postales dans le monde s'en inspirent aujourd'hui. Le CNC se classe aujourd'hui au cinquième rang parmi les réseaux électroniques privés au Canada.Il est relié à des centres régionaux stratégiques, ainsi qu'aux systèmes d'expédition des transporteurs aériens et au service de prévisions météorologiques. La logique est simple. Il ne s'agit pas seulement de constater les défaillances, mais aussi de les prévenir. La moindre information touchant de près ou de loin au trafic a son importance:prévisions météorologiques (chutes de neige, routes barrées, tempête...), retard ou annulation de vols... Le but ultime est la garantie de bonne fin des livraisons.Pour cela, le courrier fait l'objet d'un suivi constant grâce au système de transmission électronique de l'information. Le personnel, près d'une dizaine, surveille le moindre détail, depuis l'expédition (par avion, camions...) aux conditions météorologiques en passant par les pannes de machines, les incidents de cours de route (pannes, vols...).Le rôle du centre est de trouver des solutions immédiates pour palier les imprévus et livrer le courrier selon les normes préétablies.Chaque jour, les cadres des services régionaux et ceux du siège, se réunissent au Centre, par le biais de communications électroniques pour passer en revue les événements des dernières 24 heures.Centre nerveux de la société, il élabore des plans d'urgence et surveille le flot du courrier.

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc