×
+ L'ÉDITO
Par Khalid BELYAZID
Le 29/11/2021
Explications

A la moindre blessure, on coupe tout le membre pour éviter la gangrène; c’est la médecine du Moyen...

+ Lire la suite...
Recevoir notre newsletter

Danone se renforce en Asie

Par L'Economiste | Edition N°:2311 Le 04/07/2006 | Partager

. Il achète 22% du leader chinois de jus de fruits . Yoplait tente de sauver les meublesLE groupe agroalimentaire français Danone a acheté 22,18% du groupe chinois de jus de fruits, Hui Yuan Juice. Ce dernier est présenté comme «le leader» du marché en Chine. Danone ne détient que 4% de parts de marché dans le jus de fruits en Chine, via sa filiale boissons Wahaha. Celle-ci a réalisé en 2005 un chiffre d’affaires de 900 millions d’euros, dont 18% avec le thé et les jus de fruits. Le marché chinois des jus de fruits offre des perspectives prometteuses de développement, fait valoir le groupe français. Sa croissance annuelle sur les trois dernières années dépasse 15%. Tandis que la consommation annuelle par habitant est de 2 litres de jus de fruits, contre 11,5 litres à Hong Kong et Taïwan. Selon Danone, Hui Yuan est «le leader du marché des boissons fruitées avec une part de marché de 17% en valeur à l’échelle nationale». Danone se présente comme partenaire stratégique du groupe chinois, dont il entend bénéficier de l’expertise dans les jus de fruits à valeur ajoutée. Danone rappelle avoir dégagé un chiffre d’affaires de 13 milliards d’euros en 2005, dont 2,2 milliards en Asie-Pacifique. Des bénéfices réalisés grâce au marché des boissons. Alors que Danone a des appétits à l’étranger, Yoplait tente de garder quelque 225 employés de l’usine de Ressons en France, a affirmé son PDG Lucien Fa. La fermeture de l’usine va permettre d’économiser 10 millions d’euros d’investissement sur trois ans et d’accélérer la mise à niveau des trois autres usines de Yoplait en France. Le PDG évoque le «retournement du marché français de l’ultrafrais», qui a reculé de 4% en deux ans. Ce dernier compte continuer à augmenter ses parts de marché en grandes et moyennes surfaces et doubler le groupe suisse Nestlé en France». Yoplait vise également à demeurer un challenger pour Danone. Lucien Fa fait valoir que le groupe est aujourd’hui à l’équilibre après avoir accusé une perte de 24 millions d’euros.Synthèse L’Economiste

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite