×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    Daguestan: Les derniers bastions islamistes attaqués

    Par L'Economiste | Edition N°:588 Le 06/09/1999 | Partager

    · L'opération de force entamée dimanche a fait plus d'une centaine de morts

    Les forces russes ont attaqué jeudi matin les derniers bastions islamistes au Daguestan, les villages de Tchabanmakhi et Tchankourbé. Pour atteindre leur objectif, ils n'ont pas cessé les bombardements aériens et les tirs d'artillerie.
    Pour le commandant des troupes du Ministère de l'Intérieur, le général Viatcheslav Ovtchinnikov, l'opération contre les islamistes sera définitivement terminée au plus tard aujourd'hui vendredi. Il a estimé le nombre des islamistes entre 100 et 120.
    L'opération entamée dimanche dernier contre des villages contrôlés par des «wahhabites» (extrémistes islamiste) a fait 15 morts et 91 blessés au sein des forces fédérales, à la fois russes et daguestanaises. Parmi les séparatistes islamistes, l'on dénombre pas moins de 100 morts.
    Une vingtaine d'entre eux, qui tentaient de passer clandestinement la frontière administrative entre la Tchétchénie et le Daguestan pour rejoindre la région de Karamakhi, ont été interceptés mercredi.
    Près de 1.200 islamistes armés sont actuellement regroupés en Tchétchénie, à proximité de la frontière avec le Daguestan.
    Mercredi donc, les forces russes avaient repris le contrôle de deux fiefs islamistes au Daguestan, Kadar et Karamakhi.
    Après une forte préparation d'artillerie et des tirs de missiles par hélicoptères, militaires russes et policiers daguestanais sont entrés avec des blindés légers dans ces deux petits villages de montagne, à 80 kilomètres de la capitale Makhatchkala.
    Les «wahhabites», équipés de mortiers et d'armes automatiques, avaient déployé de nombreux tireurs armés de fusils à lunette et se sont défendus «avec acharnement», ont indiqué des sources militaires russes.
    Ces islamistes s'étaient préparés pendant longtemps, a indiqué un officier russe, qui ajoute avoir découvert des souterrains et des bases où ils se sont entraînés. Cet officier regrette que la Russie ne s'était pas occupée des islamistes bien avant.

    Wissal SEGRAOUI (AFP)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc