×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Culture

    Cyrano d'hier et d'aujourd'hui: La leçon de théâtre

    Par L'Economiste | Edition N°:1724 Le 12/03/2004 | Partager

    . Un moment sublime à l'occasion de l'ouverture de France Expo 2004. Tout le charme de la pièce intégrale est restitué. Le jeu du trio est si convaincant qu'on se surprend tour à tour ému et amuséQui d'entre nous n'a pas vu ou lu Cyrano de Bergerac? N'a pas été bercé par sa poésie, n'a pas apprécié sa bravoure et n'a pas respecté ses sacrifices dédiés à l'amour et l'amitié? Son immense nez tout laid, source de son mal, a paradoxalement attendri bien des coeurs. Une oeuvre et un personnage du patrimoine littéraire français, pour ne pas dire universel. Qui ont marqué les esprits “partout dans le monde…même au Japon, où on a vu des Gascons aux yeux bridés!”, comme le dit, avec humour, Jean Piat, dans sa version personnelle intitulée “Cyrano d'hier et d'aujourd'hui”. Un moment de théâtre offert, mardi soir, à l'occasion de l'ouverture de la manifestation France Expo 2004 qui se tient du 10 au 13 mars au parc des expositions à Casablanca. En 1898, le dramaturge Edmond Rostand, alors âgé de 30 ans, crée une pièce théâtrale exceptionnelle avec un héros qui l'est davantage. Le montage de cette comédie héroïque en cinq actes, cinq décors, cinquante acteurs, restera une entreprise bien importante pour tous ceux qui l'ont représentée à travers le monde. Jouer “Cyrano de Bergerac” à trois, sans décors, sans costumes et en se limitant à ses trois temps forts sans altérer son essence et sa beauté… Tel était le défi de Jean Piat qui a interprété, avec grâce, le rôle-titre de l'oeuvre et l'a représentée 300 fois au temps de la Comédie Française entre 1964 et 1977. A trop jouer ce rôle, Piat a su flairer les forces du texte lyrique et ses scènes clés: la tirade du nez, la scène du balcon, la mort de Cyrano… tout le charme de la pièce intégrale est restitué. On retrouve l'âme du poète tourmenté par un amour condamné, le panache du mousquetaire au verbe mordant, l'orgueil de l'être fragilisé par le poids imposant d'un nez encombrant… tellement encombrant qu'il empêche sa bien-aimée Roxane (délicieusement jouée par Marie Lenoir) de voir au-delà du paraître, pour toucher la grandeur d'une âme sacrifiée sur l'autel de l'amour. Elle n'a d'yeux que pour le beau Christian, pourtant timide et sans grande poésie. Piat en Cyrano, touchant d'humour et de bon sens, a réussi avec grâce à reproduire l'univers magique de la pièce originale. Sans costumes ni décors, les trois acteurs ont offert un spectacle grandiose à travers un jeu théâtral imprégné d'improvisation et de fraîcheur. Malgré le gris des cheveux et les traces du temps sur les visages, le jeu du trio est si convaincant qu'on se surprend tour à tour ému et amusé. Avec un plaisir malicieux, Piat a entraîné le public à travers les personnages, les états d'âme, l'espace et le temps… Tout ça via sa voix- caméléon expressive et troublante. Dans la scène finale au couvent, où Cyrano, mourant, lisait la lettre présumée de Christian à Roxane, le “panache” de Piat est à son summum. Voix tremblante et résignée, il (Piat ou Cyrano?) touche le public “à la fin de l'envoi” et crée la certitude…, lui qui a dit un jour que “le charme du théâtre, c'est l'incertitude”. Une leçon de théâtre intimiste!H. K. I.

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc