×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Cuir: Le projet du parc industriel s'enlise

Par L'Economiste | Edition N°:643 Le 22/11/1999 | Partager



· Les Italiens attendent la participation marocaine aux frais pour le démarrage de l'étude de faisabilité
· Une réponse qui tarde à venir
· Le secteur nécessite un remaniement structurel


L'industrie du cuir a beaucoup de défis à relever face à l'inexorable poursuite de la mondialisation. Elle nécessite une meilleure représentativité et formation et une politique marketing plus agressive pour accompagner le développement du secteur que se partagent les tanneurs et les transformateurs.
Les nouvelles normes sur la pollution industrielle vont conditionner l'activité de bien des tanneries actuellement existantes. De plus, les limitations qui seront appliquées par de nombreux pays européens aux importations de ces biens, dont le cycle de production ne respecte pas la sauvegarde de l'environnement, représenteront un frein à l'exportation. Les tanneries marocaines implantées dans diverses zones urbaines n'ont pas la possibilité d'intégrer à l'intérieur des édifices qui les abritent des unités de traitement des effluents liquides et des rejets de fabrication.
Pour surmonter ces difficultés, la solution la plus adéquate se révèle être la création d'un Parc Industriel du Cuir (PIC). Le financement pour l'étude de faisabilité a déjà été obtenu par la Délégation Commerciale d'Italie (ICE) et l'Assomac (Association Italienne des industriels de la maroquinerie et de la chaussure), qui n'attendent que la disponibilité du côté marocain à participer aux frais, même s'il ne s'agit que de 10% du montant. Les charges du côté marocain peuvent être constituées en priorité par la mise à disposition du personnel technique qui travaillerait avec les experts italiens.
Si les objectifs implicites à la réalisation pouvaient être atteints, le secteur défendrait non seulement sa propre part de marché a l'exportation mais aura également la possibilité de l'accroître.
Par ailleurs, l'industrie de la chaussure, destinée à la production d'articles qui se placent dans une gamme moyennement élevée ou élevée du marché, importe en grande partie des cuirs finis utilisés.
Les tanneries marocaines produisent, pour le marché intérieur, des cuirs finis à partir de matières premières de qualité moyenne ou médiocre réservant les qualités supérieures pour l'exportation, selon une note de l'ICE et de l'Assomac.
L'objectif du parc industriel serait aussi de développer le rapport tannerie-fabrique de chaussures/maroquinerie pour améliorer la qualité de la matière première. Ainsi, les produits marocains trouveront leur place sur le marché international. Pour une industrie qui emploie près de 15.000 personnes, l'important est de maintenir la pérennité des entreprises donc des emplois.
La globalisation a gagné les pays en voie de développement et les industries concurrentes (Turquie, Roumanie, Tunisie...) ont déjà leurs stratégies. Les pertes de certains marchés commenceraient déjà à se faire ressentir. Alors que les autres ont concrétisé leurs projets, les industriels marocains en sont encore à la conception.


Meet in Casablanca?

La deuxième édition du salon panafricain des industries du cuir, "Meet in Africa", réservé aux professionnels africains et du monde entier, doit se dérouler à Casablanca du 25 septembre au 2 octobre 2000. Cette manifestation est financée par des dons de l'Union Européenne.
En marge de ce salon, sont prévues conférences et tables rondes afin de parler de l'offre marocaine et présenter tous les efforts fournis en matière de formation. Il demeure néanmoins un obstacle de taille: Le Parc des Expositions sur la Route d'El Jadida, retenu pour abriter cette manifestation, sera-t-il prêt à temps?

Radia LAHLOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    abo[email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc