×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Crise dans les banlieues
68% des Français pour l’expulsion d’étrangers condamnés

Par L'Economiste | Edition N°:2153 Le 17/11/2005 | Partager

. Bilan: 2.900 personnes interpellées et 400 condamnées à la prison fermePrès des deux tiers des Français (63%) approuvent la volonté du ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy d’expulser les étrangers condamnés à la suite des violences urbaines, selon un sondage paru jeudi dans l’hebdomadaire Le Point. 32% des Français sont opposés à l’expulsion des étrangers condamnés et 5% ne se prononcent pas.Près de sept Français sur dix (68%) approuvent l’action du ministre de l’Intérieur depuis le déclenchement des émeutes dans les banlieues, le 27 octobre, selon ce sondage, alors qu’une majorité de 54% désapprouve l’attitude du président Jacques Chirac. L’action du Premier ministre Dominique de Villepin est approuvée par 62% des personnes interrogées.Nicolas Sarkozy, candidat à la présidentielle de 2007, apparaît aux yeux de 64% des Français comme la personnalité la plus en mesure d’apporter des solutions durables à la situation des banlieues (contre 35% et 1% sans opinion).Il devance Dominique de Villepin, qui obtient la confiance de 58% des Français pour ce dossier (contre 40% et 2% sans opinion). En revanche, 59% ne font pas confiance à Jacques Chirac pour apporter des solutions durables. Sur le terrain, l’accalmie se confirme avec 163 véhicules incendiés dans la nuit de mardi à mercredi, contre 1.400 au plus fort des émeutes. Au total, la police a interpellé près de 2.900 personnes.Un jeune homme accusé d’avoir incendié un grand magasin à Arras (nord) a été condamné mardi 15 novembre à 4 ans de prison, la peine la plus lourde prononcée jusqu’à présent. Près de 400 personnes ont été condamnées à la prison ferme.Sarkozy a annoncé mardi soir que des procédures d’expulsion avaient été engagées contre dix étrangers accusés d’avoir participé aux émeutes.“Tous ceux qui pourront être expulsés dans le cadre de la loi le seront parce qu’ils ont participé à des émeutes”, a dit le ministre.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc