×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Crédit Lyonnais: La plus grosse privatisation en France

Par L'Economiste | Edition N°:528 Le 14/06/1999 | Partager

· Les membres du GAP ont accepté "irrévocablement" de faire partie du capital de la banque
· Le prix global est compris entre 41 et 48 milliards de FF


Le coup d'envoi des opérations de privatisation du Crédit Lyonnais a été donné, samedi, par le ministre français de l'Economie et des Finances. Les actions de la banque rescapée seront proposées aux institutionnels à des prix variant entre 22,5 et 26,2 Euros (225 et 262 DH). Les particuliers bénéficieront d'une décote de 0,7 Euro (4,59 FF) sur le prix définitif qui, lui, sera fixé le 28 juin à l'issue de la période de réservation débutant aujourd'hui mardi. A l'instar des privatisations précédentes, les actionnaires, qui garderont leurs titres pendant 18 mois, recevront une action gratuite pour 10 détenues.
Rappelons que le noyau dur proposé pour la reprise de 33% du Lyonnais est ainsi composé: Le Crédit Agricole (10%), les assureurs AGF (6%) et AXA (plus de 5%), l'Allemand Commerzbank (4%), la banque espagnol BBV (3,75%), la banque italienne Banco Intesa (2,75%) et le Crédit Commercial de France (1%). Les sept membres composant le GAP (Groupe d'Actionnaires Partenaires) étaient convoqués samedi matin à Bercy pour prendre connaissance de la fourchette de prix. Ils avaient une heure pour confirmer leur candidature ou se rétracter. Selon les déclarations de Dominique Strauss-Kahn, ministre français de l'Economie et des Finances, tous ont accepté "irrévocablement" de faire partie du capital de la banque. Pour leur part, ils devront s'acquitter d'une prime sur le prix d'introduction en bourse de 1,9% sur les actions acquises dans la tranche allant jusqu'à 4% du capital et de 3,5% au-dessus.
La privatisation du Crédit Lyonnais est la plus grosse opération de cession par l'Etat français d'un établissement public. La mise en vente va rapporter à l'Etat quelque 36 milliards de Francs, hors comptabilisation des 10% qu'il va garder dans le capital. Selon le ministre, "l'Etat entend bien céder un jour ces 10% à un prix meilleur". Le placement des actions aura lieu du 29 juin au 2 juillet et leur première cotation en bourse est programmée pour le 8 juillet. M. Strauss-Kahn a annoncé que la fourchette fixée correspond à un prix global compris entre 41 et 48 milliards de FF, qui se compare à une valeur de l'établissement d'environ 50 milliards de FF. La banque est ainsi proposée avec une décote qui sera comprise entre 4 et 18%, selon l'intérêt des investisseurs pour un Crédit Lyonnais en plein redressement. Pour ce qui est de la Direction de la banque, les changements que connaîtra le Conseil d'Administration devront être annoncés incessamment. Selon M. Strauss-Kahn, Jean Peyrelevade a été reconduit comme président du Crédit Lyonnais.

Hanaa FOULANI (AFP, Reuter)


L'impact au Maroc


L'annonce du nouveau noyau dur du Lyonnais n'a pas été sans effet sur le secteur bancaire marocain. La présence de la banque espagnole BBV dans le GAP laisse supposer un futur rapprochement entre Crédit du Maroc et Wafabank (dont une partie du capital appartient au Crédit Agricole et à la BBV). Cette hypothèse a été démontrée par l'animation particulière qu'a vécue le marché boursier à Casablanca tout au long de la semaine dernière. Des opérations stratégiques, relatives au tour de table du Crédit du Maroc ont marqué les échanges. A l'issue de la séance du vendredi dernier, et suite à des cessions en série sur le marché de blocs, Wafabank est en possession de 25% du capital de la filiale marocaine du Crédit Lyonnais.

H. F.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc