×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Politique Internationale

    Création d'un centre de recherche "Ramadan et santé"

    Par L'Economiste | Edition N°:157 Le 08/12/1994 | Partager

    La Fondation Hassan II pour la Recherche Scientifique et Médicale sur le Ramadan crée son centre de recherche. Des expérimentations sont déjà en cours et des enquêtes sous traitement.

    AU Centre de Recherche sur la Santé et le Ramadan, à Casablanca, 300 à 400 rats sont en train de jeûner. En fait, ils suivent un régime les autorisant à un repas par 24 heures. Il s'agit d'un repas caractérisé par un enrichissement alimentaire. L'expérience dont ils font actuellement l'objet porte sur l'impact de la modification qualitative de l'alimentation chez le rat. Mis dans les conditions du jeûne, les rats serviront la recherche expérimentale qui sera menée parallèlement à la recherche clinique.

    Indéniablement, le mois de Ramadan occasionne chez le fidèle un changement dans son rythme de vie habituel décrit par le sommeil, l'alimentation, l'alternance activité-repos. Se pose donc la question de savoir quels sont les impacts sanitaires et biologiques des habitudes ramadaniennes sur les pratiquants sains d'une part, et sur les jeûneurs malades d'autre part.

    Créée en mai 1993, la Fondation Hassan II pour la Recherche Scientifique et Médicale sue le Ramadan (FRSMR) s'est fixé 3 objectifs fondamentaux:

    - la promotion de la recherche clinique et biologique dans tous les domaines en relation avec le Ramadan;

    - l'organisation tous les 4 ans d'un congrès international sur le Ramadan et la santé;

    - la création d'un Centre de Recherche Expérimentale et Clinique sur la Santé et le Ramadan.

    La FRSMR a pour membres fondateurs le Pr Farid Hakkou, le Dr Leïla Iraki et le Pr Adelwahad Tazi, et pour président d'honneur le Pr Abdelhadi Boutaleb.

    La FRSMR inaugurera, à la mi-décembre, son Centre de Recherche.

    Elle a déjà réalisé depuis une année la construction et l'équipement des locaux de recherche et élaboré 3 enquêtes pendant et depuis le Ramadan dernier. Elle a réalisé un film, "Ramadan et santé", qui devrait être diffusé sur les différentes chaïnes de télévision à travers le monde musulman et non musulamm et prépare le colloque international du consensus sur le thème "Diabète et Ramadan".

    Des menus du Ramadan

    L'aménagement des locaux du Centre de Recherche, au sein de la Faculté de Médecine, a été conçu en 3 secteurs: expérimental, informatique et clinique. Le laboratoire expérimental comporte une animalerie peuplée de rats blancs, sains, diabétiques, épileptiques ou hyper-tendus (les rats présentant ces affections coûtent plus cher sur le marché), plusieurs boxes d'expérimentation équipés de minuteries et une salle d'opérations. Le département clinique s'ouvre sur le cabinet d'auscultation du "médecin investigateur", qui sert aussi aux consultations de pharmacologie (diagnostic de mauvaises réactions ou de non-réponses à certains traitements). Chaque type d'expérience sur des êtres humains exige des sujets devant répondre à des critères précis. Le "cobaye humain" dispose d'un réfectoire avec télévision où il sera nourri aux menus ramadanesques (lahrira, chabbakia, dattes, crêpes marocaines...). Une chambre de sommeil est destinée à toutes sortes d'analyses sur le sommeil en rapport avec l'alimentation et permettant de tester la vigilance au réveil. Cette salle est notamment équipée d'un appareil qui mesure l'activité électrique du cerveau durant différentes phases du sommeil. "Il est entendu

    que toute expérimentation est soumise à l'approbation d'un comité d'éthique", assure le Pr Hakkou, président de la FRSMR. Quant à la salle clinique, "elle répond parfaitement aux normes internationales, et dotée de tout le matériel de réanimation", indique le Dr Iraki, secrétaire générale de la Fondation. La salle d'archives, protégée par un système anti-feu, servira à stocker toutes les données et tous les résultats de l'expérimentation. Une salle informatique tient lieu de banque de données et sert au traitement des enquêtes. Au sein du Centre, la salle de conférences et de réunions, spacieuse, munie d'installations pour conférences en duplex phonique avec l'étranger, est parée d'une riche bibliothèque de livres sur l'Islam, la santé et le Ramadan. Le coût global de l'investissement du Centre de Recherche, s'élève à 500.000 DH. "En prix réel, c'est-à-dire sans le concours d'aides de toutes sortes, il aurait coûté le triple de ce montant", affirme le Pr Hakkou. Le soutien le plus important étant celui de Sa Majesté le Roi, le Centre a bénéficié de dons de plusieurs natures et de diverses provenances. A titre d'exemple, 2 laboratoires internationaux de recherche ont apporté leur contribution: Sanofi France pour 150.000 DH, et Promopharm (Maroc) pour 40.000 DH. La société OVP (Encyclopédies VIDAL) a accordé une subvention de 80.000 DH. Le Ministère des Habous et des Affaires Islamiques offre le Prix Hassan II pour la meilleure recherche sur le Ramadan et la santé, institué par la Fondation.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc