×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Création d'entreprises : La Banque Populaire dote sa Fondation de 30 millions de Dirhams

    Par L'Economiste | Edition N°:75 Le 15/04/1993 | Partager

    La BCP a entrepris une nouvelle approche pour l'aide à l'initiative privée. Elle a mis en place une fondation destinée à favoriser et à encourager la création d'entreprises.

    Initiée en 1991 par le Crédit Populaire, la Fondation de la Banque Populaire pour l'Encouragement à la Création d'Entreprises se positionne principalement comme une structure de promotion de la libre entreprise. Celle-ci se veut en effet un élément essentiel non seulement dans le processus de libéralisation en cours, mais aussi dans la lutte contre le chômage.

    Au cours d'une conférence de presse tenue au siège de la Banque, MM Abdellatif Laraki et Aqallal, respectivement président directeur général de la BCP et secrétaire général de la Fondation ont clarifié les missions de cette structure.

    Une approche nouvelle

    "Animer, favoriser et promouvoir la création d'entreprises pour tout porteur de projets, client ou non de la Banque Populaire", telles sont donc les missions dévolues à cette institution à but non lucratif. En créant cette structure, la BCP met en oeuvre une approche nouvelle pour la promotion de l'initiative privée.

    L'expérience accumulée par cette institution dans le financement des PME, en particulier en matière de Crédit Jeunes Promoteurs, a permis d'apprécier de façon plus pratique les problèmes liés à la création d'entreprises.

    En effet, même si les difficultés financières et les lourdeurs administratives sont souvent considérées comme des freins à l'initiative privée, la création d'entreprises exige en fait des qualités et des motivations nombreuses, entre autres l'esprit d'entreprise, le goût du risque et le sens des responsabilités.

    L'efficacité des dispositifs incitatifs mis en place par les pouvoirs publics dans les domaines fiscal et du financement peut être compromise en l'absence de mesures d'accompagnement. Celles-ci sont censées atténuer ces obstacles structurels, particulièrement néfastes en phase de création. La formation et l'information, en somme le conseil, constituent des moyens pour remédier à ces obstacles.

    Services gratuits

    Dotée d'un fonds de 30 millions de Dirhams et munie d'importants moyens techniques et humains, la Fondation propose gratuitement ses services à tout porteur de projet dont le montant des investissements ne dépasse pas 2,5 millions de Dirhams. Le promoteur peut directement y recourir sans aucune intermédiation.

    Cependant, MM Laraki et Aqallal ont tenu à préciser qu'elle n'a pas la vocation d'un organisme de financement. La Fondation apporte essentiellement une assistance technique pendant la phase de création, notamment en ce qui concerne:
    - l'étude de faisabilité du projet (étude de marché, étude des installations techniques, lieu d'implantation, choix des locaux, le choix du matériel);
    - l'évaluation du coût des investissements et la mise en place d'un montage financier optimal;
    - les procédures administratives et le choix du cadre légal de l'entreprise.

    Par ailleurs, elle se fixe pour objectifs "d'initier les créateurs d'entreprises à l'environnement bancaire, commercial et fiscal, de faciliter les contacts professionnels, de conseiller le promoteur pour la mise en place d'une organisation adéquate et de lui suggérer en cas de besoin un plan de formation en vue d'établir une bonne gestion".

    Elle se propose également de suivre le projet en particulier au cours des premières années de démarrage dans le but de pallier les erreurs préjudiciables à la croissance de l'entreprise.

    Outre les services offerts aux créateurs d'entreprises, les responsables ont indiqué que "la Fondation compte intervenir auprès d'organismes similaires, nationaux; ou étrangers, pour coopérer étroitement en vue de favoriser les initiatives de créations d 'entreprises".

    Par cette action, elle entend collaborer avec les chambres et associations professionnelles dans la recherche de solutions au problème du chômage.

    A.D.N.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc