×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Courrier des lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:2758 Le 17/04/2008 | Partager

. Que pensez-vous de l’augmentation des frais de scolarité? Une contrainteLes frais de scolarité ont augmenté car le secteur privé est un passage obligé pour tous les parents qui se soucient de l’avenir de leur progéniture. L’enseignement public ne remplit plus son rôle, il est même devenu un problème pour l’Etat.K.S. Une vraie mafia du savoirAprès avoir démissionné de son rôle en matière d’éducation, l’Etat a permis l’éclosion d’une vraie mafia du savoir. Ni contrôle, ni suivi pédagogique, ni... Le gouvernement, heureux de s’être débarrassé de plus du 1/4 des enfants scolarisés pour les fourguer au privé, se frotte les mains pour les recettes fiscales induites par sa démission. Quelle aubaine! Et dire que la logique voudrait que les frais scolaires soient exonérés de toute taxe et que ces frais soient encadrés au même titre que les produits de première nécessité. Faudra-t-il que les parents sortent dans les rues manifester avec ceux déjà présents pour le pain et le lait?A.S. Fermons les écoles...Notre système actuel produit des armées de semi analphabètes, de cancres, de bons à rien auxquels on n’a inculqué ni le sens du travail ni une bonne méthode d´apprentissage. Mieux vaut garder cette masse chez elle et investir le millième de ces sommes publiques ou privées dans les villages et les montagnes auprès des enfants doués qui ne demandent qu´une lampe, un ordinateur d’occasion, un cahier, une bibliothèque et du pain. C´est plus rentable. Fermons les écoles publiques et privées, notre pays y gagnera. D.Z.


Un bon Premier ministre, El Fassi? Globalement négatifLe citoyen a certainement une idée négative sur le bilan du Premier ministre. Il me paraît bizarre de discuter les avancées au niveau des infrastructures et les réalisations à long terme alors que le pauvre marocain souffre de la misère et de la hausse des prix. L.M. Bon, mais…Le Maroc n’a pas assez de ressources pour faire face à cette crise. Le seul moyen pour parvenir à l’équilibre, c’est d’assainir notre système dans son ensemble et ainsi limiter (je ne demande pas d’éradiquer) les gaspillages et surtout les pillages.A.D.  Pas de proximitéNous ne pouvons juger un homme que sur ses actes. Mais, a priori, la défaillance principale détectée reste celle de la proximité.C.E. Corruption, mendiants, toxicomanes...Les efforts du gouvernement ne donneront pas leurs fruits tant que la corruption sévit. Nos rues foisonnent de mendiants, de chômeurs, de toxicomanes et d’analphabètes, etc. Le gouvernement doit retrousser ses manches pour sauver la situation.M.L.

Trop chère la vie? Le Maroc ne pourra pas éviter la crise alimentaireLe Maroc ne pourra malheureusement pas échapper à la crise alimentaire mondiale. Il serait donc opportun qu’il se dote d’une autonomie dans ce domaine. Je lui souhaite de réussir sous peine de graves déconvenues.K.L. Les facteurs ne manquent pasLes facteurs qui pourraient amplifier l’impact des phénomènes économiques sur le front social (par rapport aux précédents historiques) ne manquent pas. Nous pourrions citer, la conjonction de deux chocs extérieurs (pétrolier et alimentaire) au lieu d’un, outre l’absence de visibilité sur la stratégie du gouvernement (si stratégie il y a). Par contre, il y a des facteurs qui pourraient aller dans le sens contraire: le caractère international de la crise, la présence d’un encadrement associatif qui supplée à l’encadrement politique (avec certaines bavures, certes) ou encore le souvenir traumatisant des émeutes du pain. Au moment où la conjoncture économique pourrait entamer la cohésion sociale chez les uns, elle fortifie les réserves de change et le potentiel militaire chez les autres (au détriment des autochtones et de pacifiques voisins). Si on classait les pays par fréquence des désastres annoncés, le Maroc détiendrait peut-être un bon rang...D.E. La crise à plusieurs visages est déjà làLes prix des principales denrées alimentaires ont atteint des valeurs vertigineuses. Vous vous demandez si le Maroc court dans ces conditions un risque social? La réponse est évidemment oui, diront beaucoup de gens. Le Maroc est en train de vivre les retombées de crises plus graves. Les symptômes de beaucoup de crises sévissent déjà. Y a-t-il pire que la corruption de l’ensemble du système judiciaire, de vols et mise sur le marché des médicaments des hôpitaux publics, vols des budgets de plusieurs municipalités, des défaillances du système éducatif dans son ensemble, etc. Les responsables concourent non pas à trouver des solutions pour des crises dans leurs domaines de responsabilité, mais dans la création de méthodes de corruption. Citez-moi un secteur qui opère dans la transparence? Alors si ce que je viens de dire ne semble pas être une vraie crise, que tout le monde soit tranquille. Les Marocains ne sont plus près à mourir pour du pain.A.D.

. Y en a marre des sabots! Tout a fait illégal, dit la justice!La presse a rapporté dernièrement qu’un tribunal de Rabat aurait considéré la pose de sabot par la société concessionnaire comme illégale et ce, suite à un procès intenté par un avocat. Il est dit aussi que les agents de cette société ne peuvent pas se substituer à l’autorité publique compétente, à savoir la police. En fait, je me suis toujours demandé si ces agents zélés sont «couverts» dans le cas où ils leur arrivent un malheur par un automobiliste furieux et hors de lui. La justice a donc tranché.K.B. Sabots, fin d’une aberrationEnfin, une situation ridicule, en plus d’être illégale, est résolue. Que gagnait la municipalité? Il a fallu un avocat pour étaler au grand jour les abus d’une situation devenue ridicule.H.E.

. La grande évasion! DémissionDans les pays qui se réclament démocratiques, le ministre de la Justice, voire le Premier ministre, aurait présenté sa démission. N.O. Rien ne me choqueVu l’état délabré des prisons marocaines, l’insouciance des gardiens de prison et la corruption qui sévit dans le système pénitentiaire marocain, rien ne me choque dans cette évasion.H.R.  Affaire montée de toute pièceC’est une très bonne chose. Ces islamistes ne vont pas pourrir en prison. Ils ne sont pour rien dans cette affaire montée de toute pièce juste pour servir un certain pouvoir en place.H.A. Un épisode noirLa grande évasion vous dites. Cela m’étonne vraiment. Où sont passées alors les tonnes de terre extraites? Cette évasion, à mon avis, n’est autre qu’un épisode noir de notre système carcéral. Tant que les juges prononcent leur jugement sans aucun contrôle ni référence, nous ne pouvons nous attendre qu’au pire. A.D.

 C’est honteux!Le racisme sous toutes les formes a pris une grande ampleur et les retombées auront des conséquences néfastes sur la paix dans le monde. Non seulement certains médias transmettent des messages incitant à la haine en qualifiant les musulmans de terroristes, mais également la profanation du cimetière des musulmans incarne manifestement le top du fanatisme. En dépit de la tension qui monte de temps à autre entre l’Occident, les juifs et les musulmans, le respect des institutions étrangères par les musulmans est une chose incontestable. D’ailleurs, les caricatures et la réalisation du film «Fitna» ternissent l’image de la religion islamique. La campagne enragée contre les moudjahidines, la résistance de Hamas, djihad et Hizbollah, etc. sont des exemples parmi d’autres du racisme et de la xénophobie envers la communauté musulmane.M.M.

. A quand les toilettes publiques? Shit happens, mais où?Les toilettes publiques sont un indicateur important pour le tourisme (sans parler des citoyens). Dans un pays où les toilettes sont propres (dans les cafés, restaurants et aussi dans les places publiques), les touristes se sentent en confiance, en termes d’hygiène et de propreté. 10 millions de touristes, il leur faut une infrastructure d’accueil, pas seulement pour leur servir de délicieux tagines, mais pour ce qui suit inévitablement le tagine.H.E. Toilettes publiques, jardins, parcs, musées… A quand de bons gestionnaires des affaires de nos villes? Toilettes publiques, jardins, petits bois, parcs, aires de jeu, transport en commun dans les normes, musées, etc. Que fait le président du Conseil de la ville et l’équipe qui l’accompagne.I.B.

 Trop de grève c’est trop d’injusticeJe suis tout à fait d’accord quand vous dites trop de grève dans notre pays. Cela explique qu’il y a trop d’injustice. La société ne peut plus supporter la flambée des prix des produits alimentaires (lait, pain, etc.). Je me demande si les responsables pensent ou non aux petits fonctionnaires. La Mauritanie a augmenté de 10% le salaire de ses fonctionnaires. Chez nous, le coût de la vie a augmenté de 30% et qu’est-ce que nous faisons en ce moment? Nous finançons (15 millions de DH) des études pour savoir comment augmenter le salaire des fonctionnaires. Les Marocains sont très patients. A mon avis, les grèves sont rares et en majorité interdites. A.M.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc