×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Société

    Courrier des lecteurs

    Par L'Economiste | Edition N°:2694 Le 17/01/2008 | Partager

    . Gardiennage: Le port d’armes autorisé Et le gardien de nuit?Si le vigile du supermarché se dote d’une arme, autant en donner une au gardien de voitures qui risque sa peau chaque nuit. C’est dangereux d’opter pour cette solution car elle risque de répandre la détention d’armes. A.P. Et les agents de la Sûreté?Que feront les agents de la Sûreté, si le port d’armes est autorisé pour leurs confrères de sécurité. Il ne faut pas s’étonner à ce que les armes soient utilisées pour d’autres motifs.J.F. Bienvenue aux StatesEnfin, on peut dire qu’on se rapproche petit à petit aux normes de nos confrères occidentaux. Dès cet instant là, on pourrait retrouver sur les pages des journaux des titres du genre «Un agent de sécurité tue 6 personnes à Casablanca». C’est réconfortant de se sentir pareil à d’autres populations au-delà des océans. Je suis d’accord pour le port d’armes, par nos agents de sécurité, mais à une seule condition: une formation spécialisée aux techniques du port d’armes. Autrement dit, les sociétés de sécurité ne doivent pas équiper n’importe quel agent. Toutefois, personne ne peut juger cette loi, tant qu’elle n’aura pas eu une période suffisante d’application.A.S.


    . Pétrole: Le baril à 100 dollars, et après! L’impact du dollarLe prix du pétrole n’est pas prêt de se calmer pour 3 raisons essentielles: 1) C’est son réel taux annoncé par les économistes depuis 4 ans déjà. Cette source d’énergie était sous-évaluée car les gisements non-exploités étaient surestimés;2) La vie politique américaine favorise le maintien du dollar à un niveau bas (élections) afin de doper les exportations;3) La situation économique américaine favorise l’orientation des taux d’intérêt à la baisse et donc la valeur du dollar aussi. Et tant que le dollar est bas, le pétrole sera encore plus cher.A.P. La loi de l’offre et de la demandeLe prix du pétrole ne va pas cesser d’augmenter. Sa rareté aujourd’hui et demain s’impose et la loi de l’offre et de la demande classique se montre invincible. Je propose de suivre les pays comme les Etats-Unis qui commencent à développer sérieusement d’autres énergies comme le solaire. Prenons le cas du Brésil qui s’est montré compétitif et d’un esprit de battant en remplaçant le pétrole par la canne à sucre. Nous pourrons faire pareil et beaucoup plus, surtout que l’agriculture demeure toujours l’un des piliers de notre économie. Et au-delà du problème nous devons développer notre industrie de renouvellement des énergies et le recyclage pour minimiser nos exportations et baisser notre déficit.R.E.

     Papiers et écrivainsAvec le recyclage des papiers, les prix doivent baisser. Reste que les prix resteront chers tant qu’on ne s’intéresse pas aux écrivains. Il faut diffuser des émissions TV sur les sorties des livres comme c’est le cas ailleurs. Il y aurait plus de vente et le prix pourra baisser normalement.I.A. La charretteLe boom de l’automobile, s’il y en a un au Maroc, représenterait pour moi deux choses: 1) C’est une aubaine pour l’Etat car la voiture est partout une vache à lait. L’Etat y trouve une pompe à fric car les taxes sur le carburant, les pièces de rechange, les autoroutes et les assurances sont sans commune mesure avec les autres sources d’impôt; 2) La voiture à motorisation classique hypothèque la qualité de vie du citoyen marocain. Car elle accentue le niveau de pollution surtout quand il s’agit de carburant de mauvaise qualité et même parfois «trafiqué» car mélangé avec d’autres produits chimiques inflammables (Ethanol/white spirit....)3) Malgré les efforts consentis pour le réseau autoroutier, les routes au Maroc demeurent meurtrières par endroit, surtout en ville. L’autre jour je n’ai pas été étonné que le Maroc soit disqualifié pour l’Expo universelle 2012. Il suffirait à un inspecteur de la commission de conduire une demi-heure en ville (Casablanca/Tanger...) pour se rendre compte que les «exposants» risqueraient leur vie et que certains «conducteurs» sont soit restés à l’état bestial soit toujours sous l’emprise du karkoubi. Il suffirait de conduire sur le périphérique de Casablanca à hauteur de Bernoussi et Ouled Ziane pour voir les taxis blancs et autres voitures se comporter comme dans un film de gangsters, c’est la honte. Beaucoup de gens conduisent leur voiture comme on conduirait une charrette. Certes, ce boom peut exprimer aussi un point positif, à savoir l’amélioration du niveau de vie d’une catégorie de citoyens, mais il doit être analysé avec intelligence et perspective. La donne a changé par rapport à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, la société actuelle n’est plus une société de consommation de masse. L’environnement s’impose de plus en plus dans le calcul économique. Toute réflexion négligée aujourd’hui pourrait occasionner demain des milliards de DH de dépenses en matière de santé et de productivité chez le citoyen marocain.A.P. Touristes, où êtes-vous?Le manque de créativité, de diversification et de qualité d’accueil et de réception engendre une baisse systématique de touristes. Autrement dit, ce n’est pas la baisse du prix du billet qui peut faire augmenter à l’infini le nombre de touristes. Il faut revoir toute la chaîne du marketing et le management organisationnel qui va avec. La stratégie de valeur doit acquérir une vision globale de la qualité...NB: le manque de créateurs visionnaires est un handicap.E.I.

    . Plus de tabac dans les lieux publics: Etes-vous pour ou contre? Interdit de fumer et de boire?1. Comparer l’alcool au chips est une caricature assez trompeuse.2. Dire que l’alcool n’a pas d’incidence sur le «voisinage» du consommateur est aussi trompeur.3. Dire que l’alcool n’est dangereux qu’en cas d’abus est une demi-vérité.En effet :1. La consommation de chips ne fait pas partie d’une des premières causes (directes ou indirectes) de mortalité dans le monde, alors que l’alcool l’est.2. La consommation d’alcool dans les lieux publics participe à la normalisation d’une drogue qu’il convient plus de marginaliser.3. L’alcool à petite dose n’est en effet pas très nocif, mais la «limite de la petite dose» est très problématique, et je vous renvoie au problème de définition du taux d’alcool dans le sang qui serait acceptable pour un conducteur. Par ailleurs, dans tout vice, la petite dose est un précurseur à une dose moins petite.Mais ce sur quoi j’insiste: c’est que si demain la France interdit la consommation d’alcool dans les lieux publics, des dizaines de milliers d’aliénés applaudiront par réflexe.Ce que je souhaite: c’est que l’on anticipe un tel débat et que l’on soit à l’avant-garde.A.H. Manque de volontéSi la France et autres pays occidentaux ont élaboré des lois visant à interdire le tabagisme dans les lieux publics, au Maroc, le fléau continue d’avoir des conséquences graves sur le plan social. Dans un pays où le taux de chômage bat son plein, il est difficile d’appliquer à la lettre une telle loi. La loi de 1995 est loin d’être appliquée et les fumeurs n’éprouvent aucune honte pour griller leur cigarette dans les administrations aussi bien que dans les taxis et les bus.A défaut de sanctions rigoureuses, les fumeurs passifs et surtout les femmes et les enfants sont les premières victimes de cette mauvaise habitude qui ne cesse d’engendrer des maladies mortelles telles que le cancer et l’asthme.Il est temps que nos responsables mettent la main à la pâte en promulguant une loi interdisant le tabagisme dans les endroits fréquentés par les gens. En réalité, rien n’est difficile, c’est une culture qui s’enracine au fil des années. Ce ne sont pas les moyens qui nous manquent, mais l’absence de la bonne volonté.M.K.

    . Le rallye Paris-Dakar 2008 annulé: Qu’en pensez-vous? La terreur du terrorismeLe mot terrorisme devient la cause d’annulation même de grands événements tels que le rallye Paris-Dakar. L’incident qui est arrivé en Mauritanie aux 4 Français aurait pu être un incident criminel et non pas un acte terroriste. Celui qui a pris la décision d’annuler cet événement doit refaire ses calculs. Les commerçants, entre autres, se sont habitués à ce grand événement international. C’est dommage.R.E. Le rallye d’Al QaidaL’insistance du gouvernement français (pour l’annulation du rallye), si elle est basée sur une évaluation correcte du risque, donne à la décision un contour politique en plus de l’impact économique, financier ou encore psychologique...Cette catastrophe est-elle due aux insuffisances sécuritaires dans certains Etats? Ou à la stratégie d’autres Etats voulant réaliser des ambitions régionales par groupes armés (incontrôlables) interposés?Qu’on ait ou non l’intelligence de le voir, l’hyper-terrorisme impacte l’espace politique.Vu sa masse critique, ce n’est pas seulement l’économie ou la politique qui militent pour les grands ensembles (telle la malchanceuse UMA), mais aussi la lutte antiterroriste. La communauté internationale aura-t-elle la lucidité de comprendre que la création d’un Etat non-viable équivaut à l’octroi d’un territoire d’opérations à Al Qaïda?D.E. Hommage aux victimesPersonnellement, je pense que l’annulation du rallye Paris-Dakar 2008 n’aurait pas dû avoir lieu. Il fallait tout de même l’organiser et le dédier aux familles des victimes. D’autant plus que cette année, une participation marocaine féminine aurait pu être la première de son genre dans un tel rallye!R.A.

    . Impôts: Ce que vous paierez en 2008 Ce n’est pas sérieuxJe n’arrive pas à assimiler cette non-organisation du système fiscal au Maroc. Pourquoi ne pas adopter un système simple et flexible pour aboutir à des résultats probants? H.T. Le fisc est là pour nous détrousserC’est un scandale! Déjà la dérogation au principe d’ordre public prévue à l’article 163 est à la limite de la légalité (nos honorables députés n’y ont vu que du feu), mais prétendre faire payer les acomptes prévisionnels au taux abrogé au 31.12.07 est tout simplement du non-droit. Le fisc au Maroc est là pour vous détrousser et non pour appliquer la loi. Il applique sa loi. Mais où sont nos éminents juristes? Les associations des droits de l’homme? Des consommateurs? Des usagers des «services» publics?M.F. Où sont les autorités, les parents, les profs?Il y a une bande de «ratés» qui ne cessent de roder autour des collèges et lycées à longueur d’année scolaire. Il suffit aux responsables de marcher sur les trottoirs avoisinants ces établissements scolaires pour se rendre compte que ces ratés entraînent avec eux de plus jeunes pour «sécher» les cours et s’adonner à la consommation de «pétards». Pendant ce temps-là, où sont les autorités, les parents, les profs? La prévention est tout à fait défaillante car c’est de là que naissent les futurs délinquants à la recherche de gains faciles pour pouvoir s’acheter leur dose de cannabis. Et ces gardiens de voitures autour des lycées qui ne sont que des dealers, utilisant cette fonction de gardien comme couverture. Quand je vois ces hommes en blouse blanche assis dans un coin discret avec des jeunes de 12 ou 13 ans, je n’ai plus de doute sur ce qu’ils font. Pour moi, il faut prendre le mal à la racine en surveillant mieux les alentours des lycées et collèges. La direction de ces établissements ne peut pas fermer les yeux sur ce qui se passe juste devant leurs portes en évacuant les cours pendant les recréations et en mettant tout le monde à la rue. Une façon de dire: «Ce n’est pas mon problème»! D’ailleurs, les immeubles et logements voisins se plaignent souvent d’actes de vandalisme dus à ces apprentis délinquants cassant tout sur leur passage lors des grands flux à la sortie des écoles. Ce qui laisse certains se dire à juste titre d’ailleurs: «Qu’est-ce que ces jeunes sont allés apprendre à l’école?», lorsqu’ils entendent les uns et les autres s’interpeller par des insultes grossières ou en train de jouer au foot avec les poubelles des riverains rencontrées sur leur passage. C’est une situation de plus en plus lamentable.K.B. Démissions sensiblesLes démissions restent au Maroc un sujet sensible, absurde et plein d’ambiguïtés, mais la réponse reste entre les mains des entreprises? C’est à l’entreprise de gérer cela en faisant bien ses calculs avec beaucoup d’honnêteté. Il faut tout faire pour retenir les cadres en leurs donnant les moyens et en gardant le contact avec eux pour savoir si tout va bien en permanence. Si l’entreprise n’a pas les moyens, il faut que les managers s’impliquent dans les besoins des employés.B.R.

    . Corbeaux, attention à vos plumes!Depuis que cette page est ouverte à nos lecteurs, nous traitons des dizaines de lettres, fax et mails par semaine. Parmi ces courriers, tentent parfois de se glisser… des «corbeaux»: nous en avons identifié deux qui avaient essayé d’usurper l’identité d’une autre personne. La proportion est donc extrêmement faible et montre bien que nos lecteurs sont des gens honnêtes. Mais à l’attention particulière des corbeaux, L’Economiste rappelle que ce genre de pratique tombe sous le coup du code pénal.
    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc