Société

Courrier des lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:2677 Le 20/12/2007 | Partager

Prison ferme pour les «gays» de Ksar El-Kébir

 Hors-la-loi?Quand une personne est hors la loi, il faut la punir. Alcool, homosexualité..., ces personnes ont «terrorisé» la société Kasraouie, elles méritent plus que ces peines.M. S. Fascistes vs FétichistesLa modernité que nous voulons pour tous ne se trouve pas dans la fierté d’être gay (fétichiste) ou fondamentaliste (fasciste). Nous la trouvons dans la construction d’un avenir de prospérité pour tous et vide de faux débats comme ceux que les extrémistes de tous bords imposent à chaque fois.D.T. Un vrai phénomèneCe phénomène existe et personne ne peut le nier même dans les régions et les enclaves les plus reculées du Royaume. R.D. Jugement clémentJe trouve le jugement clément. Il fallait condamner les coupables à 3 ans pour homosexualité, en plus d’une condamnation pour l’alcool avec obligation de se soigner chez les psychiatres.M.E. Alors soyez normaux, soyez homosPour certaines personnes le fait d’organiser un mariage homo et le diffuser par Internet pour qu’il soit vu par les jeunes de 10 à 20 ans (frange de la population qui le consulte le plus) relève tout à fait du normal. Les autres qui sont eux tout à fait normaux et qui ont un grand souci pour leurs familles sont pris pour des fascistes parce qu’ils ne veulent pas que ce fléau soit banalisé dans notre pays. L’impact de ce fléau sur la société occidentale ne relève plus du secret. Ces pauvres journalistes «affairistes» veulent tout banaliser: l’homosexualité, la prostitution, la pédophilie, les détournements, bref tout ce qui est indésirable chez ces mêmes occidentaux. Ces journalistes donneurs de leçons qui nous regardent d’en haut ne voient la démocratie qu’à travers l’homosexualité. Ils n’abordent pas les questions de fond qui intéressent tout le pays comme la dégradation de l’enseignement public, les dysfonctionnements du secteur sanitaire avec le même enthousiasme. Alors soyez normaux, soyez homos. H.C. Le douteLes instances concernées doivent mener une enquête très sérieuse pour «dire» si oui ou non il y a eu mariage. Mais comme la politique de l’autruche continue de trouver des adeptes, le doute est bien semé dans l’esprit des gens. Si ce monsieur a juste fait ce qu’on appelle une «lila», eh bien renseignements pris où sont les bkhour et autres transes caractéristiques? S’il s’est avéré qu’il s’est permis le luxe de bel et bien célébrer une relation contre nature au su et au vu de toute la planète (au moment où même en France les mariages gays divisent la population entière), alors les peines me paraissent bien ridicules (un vide juridique, diraient certains !!) Quoiqu’il me semble avoir lu quelque part qu’il n’a été condamné que pour trafic d’alcool. Une autre mascarade encore mal ficelée des responsables. Mais bon on a l’habitude maintenant, n’est-ce pas ? ... J’ai lu aussi sur un site que des personnes «compatissantes» ont proposé la lumineuse idée de donner l’asile politique au Royaume-Uni à toute la gent en question. Si cela est vrai, alors bon vent!E.A. La balance et le divanSi le chef d’accusation est l’homosexualité, si le code pénal marocain ne condamne que les actes homosexuels et si la seule pièce à charge est la fameuse vidéo, alors les inculpés n’auraient pas fait acte illégal. Si on dit que les juges ne sont pas fondés à les condamner, on suppose que les juges dérivent leurs jugements des seuls textes. Ce serait le cas si quelqu’un d’autre pouvait arrêter certains islamistes de lâcher des meutes enragées dans les rues (auxquels personne d’ailleurs n’a songé jusqu’à présent à demander des comptes). Les médias en mal de provocation politique ou d’extension du chiffre d’affaires ont contribué à une insurrection. Les avocats ont refusé de défendre les inculpés qui auraient été soulagés de l’être sachant qu’une justice officielle injuste vaut mieux que la justice populaire. Ceux qui désapprouvent le comportement des inculpés mais sont prêts à défendre jusqu’à la mort leur liberté se trompent de siècle, on est loin du siècle de Voltaire, le siècle des Lumières.Comment ce siècle pourrait-il abriter en son sein une opinion publique qui tolère des comportements donnés (consommation d’alcool, homosexualité, débauche...) et adhère à des idéologies qui les réprouvent? Il est étonnant que cette opinion publique soit qualifiée de traditionaliste (ce qui est une attitude respectable) alors qu’elle est schizophrène. Cette schizophrénie est millénaire, une civilisation toute islamique qui soit n’hésite pas à honorer des poètes homosexuels et pédophiles. Nous n’avons pas besoin de juges (la balance) mais de psychothérapeutes (le divan).P.S : Peut-être que cette affaire sera traitée de la manière dont ont été certaines affaires similaires, la première instance pour l’opinion publique, l’appel pour appliquer la loi ?D.E.


Tourisme sexuel: Flou juridique et peines ridicules

 DélitD’un côté vous êtes avec les gays, de l’autre vous dénoncez le tourisme sexuel. Je vous rappelle que l’homosexualité est un délit au Maroc.M.K. Le rôle des médiasLe tourisme sexuel est une réalité qui existe au Maroc depuis très longtemps. Sauf qu’aujourd’hui, ce phénomène est de plus en plus médiatisé.R.E. Modernisme? Que couche quiconque avec qui il veut! Nous nous modernisons dans ce sens, mais de grâce, protégez nos mineurs, nos collégiens, nos écoliers, nos enfants de la rue. Si au soleil, à la mer, la montagne, le désert, le rural, le culturel, le religieux... vient s’ajouter le sexe pour attirer le touriste, que peut-on en dire sans se voir taxé de fasciste, d’obscurantiste, de rétrograde, etc. Cependant il y a des textes et des conventions internationales qui défendent les mineurs, notamment pour ce qui est de l’exploitation et de l’abus sexuel. Que l’Etat et les responsables bougent pour les protéger! I.B


Tourisme: C’est parti pour la vision 2020

 Le pays ne séduit plusSi quelques happy fews vivent une Marrakech «surryadisée», les autres villes du pays s’endorment dans une bienveillante torpeur que réveillent quelques flancs de bus parisiens deux ou trois fois par an. Fès, Essaouira, Casa, Rabat... méritent mieux. Le pays ne séduit plus autant nos concitoyens qui lui préfèrent d’autres destinations pour leurs vacances. Des campagnes de publicité illisibles, une présence discrète sur le marché français et l’absence d’une ligne claire et précise en matière de développement touristique expliquent sans doute cet échec.V. R. Remuez-vous«L’afflux des low cost n’explique pas tout», précise René-Marc Chikli, président du Ceto. «Il y a une vraie question sur ce pays, qui montre que la destination s’épuise et indique que la clientèle d’entrée de gamme préfère la Tunisie au Maroc».La Tunisie prend la première place du podium (+5,8% à 573.245 clients) devant le Maroc qui baisse de 3,5% (à 559.585 clients). Pour Chikli, la baisse du Maroc est liée à une «offre abondante et une érosion de la demande, mais certainement pas à l’arrivée des low cost».L. Y.


Que pensez-vous du poisson marocain?

 Politique alimentaireC’est une richesse marocaine, et doit revenir aux Marocains. Une politique alimentaire doit être mise en place en vue d’encourager les Marocains mêmes dans les régions les plus lointaines à consommer cet aliment qui est très bénéfique pour la santé. Il faut revoir son prix qui est exorbitant pour les pauvres.D. R. Goût amerPosez la question aux pirates de nos mers et océans. Vous devinez de qui il s’agit: ceux qui débarquent leurs cargaisons en haute mer contre des devises en comptes bancaires à l’étranger en toute impunité. Pour le citoyen lambda, les sardines à 12 ou 13 DH ont le goût amer. M.F. Bourse: Vos arbitrages avant 2008Il faut continuer à s’introduire en Bourse. Ce message est pour toutes les entreprises qui hésitent ou hésiteront encore. Les entreprises ont intérêt à s’introduire en Bourse pour pouvoir notamment rejoindre les multinationales qui ne cessent de s’implanter sur le marché marocain. R. E. Plan malinA part les énormes chantiers qui ne s’arrêtent pas, nous ne voyons pas de plan malin pour la circulation des gens.R. E.


. Corbeaux, attention à vos plumes!Depuis que cette page est ouverte à nos lecteurs, nous traitons des dizaines de lettres, fax et mails par semaine. Parmi ces courriers, tentent parfois de se glisser… des «corbeaux»: nous en avons identifié deux qui avaient essayé d’usurper l’identité d’une autre personne. La proportion est donc extrêmement faible et montre bien que nos lecteurs sont des gens honnêtes. Mais à l’attention particulière des corbeaux, L’Economiste rappelle que ce genre de pratique tombe sous le coup du code pénal.
  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc