×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Courrier des lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:2624 Le 04/10/2007 | Partager

Comment jugez-vous la production ramadanesque?

 Amère hariraLa production artistique ramadanesque n’a jamais atteint le niveau escompté et continue à présenter un travail bâclé. Nos artistes manquent de professionnalisme et ne cherchent que le profit immédiat. Ils n’ont pas les techniques nécessaires pour réaliser un travail excellent. Toujours les mêmes thèmes et les mêmes acteurs qui dominent la scène, chose que le public ne parvient pas à assimiler. Ce retard artistique n’a qu’une seule explication, c’est que le non-sérieux qui contamine tous les secteurs clés de la société n’exempte pas le domaine de l’art. Il n’y a que des présentations à la hâte et sans soin, ce qui nous incite à avaler amèrement notre harira. Dans la majorité des cas, on opte pour une autre chaîne pour esquiver ces enfantillages inacceptables. Ça me dégoûte de voir les mêmes acteurs sans les nommer jouer de pareils rôles, gesticuler de la même manière, etc. Mettez vos mains à la pâte et essayez de donner de la valeur ajoutée, au lieu de rester toujours fidèles à des banalités. Il y a de grosses sommes qui se gaspillent, soyez au niveau …F.K. MédiocritéJe trouve que Abderraouf s’améliore (surtout sur le scénario). Quant à Hassan Al Fad, je pense qu’il triche, il ressemble à un marchand de légumes. Pour un bon sketch,trois autres sont des navets. Mais le comble de la bêtise, c’est «l’interview caméra cachée» qui piège les acteurs marocains. Vraiment, ils se moquent du public. Il faut d’urgence arrêter de diffuser cette médiocrité.S. D.  Medi 1, une bonne chaîneLe problème majeur c’est que cette production doit satisfaire toutes les couches sociales et culturelles. Mais le Maroc se dote d’une très bonne chaîne :Medi1 B.K.  Production catastrophiqueAvec tous mes respects, je trouve la production catastrophique. Non seulement l’esprit imaginatif fait défaut, mais les jeunes acteurs n’ont pas la chance de participer. Que nos acteurs retiennent que le spectateur qui voit les mêmes visages sans évolution artistique se dirige vers des chaînes étrangères, pour profiter d’émissions utiles. Raison pour laquelle nos TV sont boudées. Personnellement, à part les informations, le reste me paraît médiocre.M.N.  ModesteLa production ramadanesque est très modeste. La preuve est que la première chaîne rediffuse des sitcoms et émissions humoristiques de l’année dernière.A.B.  En bonne voiePar rapport à l’année dernière, les 2 chaînes (2M et al Awla) ont fourni des efforts considérables, pour compenser la nullité des programmes ramadanesques de l’année dernière. J’espère qu’ils continueront sur cette voie.A.S.  Record de pubsPourquoi les 2 chaînes s’efforcent de lier ramadan et humour?? D’où vient cette relation? A ce que je sache, le ramadan est un mois sacré où l’on doit être le plus sérieux possible. Une sitcom ou une caméra cachée auraient suffi mais un bombardement de productions qui de plus sont de qualité à faire rire les moins de 10 ans au mieux, c’est vraiment trop. D’autre part, quelqu’un s’est amusé à calculer le nombre de pub passées après le ftour, nos chaînes mériteraient peut-être un record Guinness pour une fois!!!K.K. AcceptablePour la première fois, la 1re chaîne a fait de gros efforts pour varier son menu. On peut dire que c’est bon dans l’ensemble sauf que les spots publicitaires sont mal répartis. T.I


Inflation : Qu’en pensez-vous ?

 Trop, c’est tropL’augmentation des prix des matières de première nécessité ces derniers jours a suscité une colère indescriptible au sein de la population. Le pauvre citoyen ne sait plus à quel saint se vouer, puisque sa situation financière déplorable ne lui suffit pas pour acheter ce dont il a besoin. Il se trouve entre le marteau et l’enclume: soit faire les emplettes nécessaires pour passer un joyeux ramadan, soit acheter les fournitures scolaires avec des prix élevés et des ouvrages nouveaux. Mais comme un mal ne vient jamais seul, les responsables ont choisi le moment difficile pour augmenter le coût de la vie, cherté qui asphyxie le pouvoir d’achat. Dans une société où le chômage bat son plein et la précarité ne cesse de prendre de l’ampleur, une telle flambée de prix des produits alimentaires est inacceptable. Si la mondialisation n’exclut aucun pays, il n’en demeure pas moins que les salaires doivent être améliorés à l’instar des autres sociétés.M. K.  Disons la vérité !Le citoyen n’est plus sceptique. La coût de la vie augmente de façon régulière et sans information préalable. Cela peut être constaté lors des courses, en comparant les prix de chaque mois ou de chaque trimestre. Mais ce qui est frappant est que le ministère des Finances nous met toujours la poudre aux yeux avec ses chiffres de maîtrise de l’inflation. Alors, soyons plus réalistes et disons la vérité.M.M.


TVA: Comment améliorer le système actuel?

 Sociétés en difficultéIl faut impérativement combattre la corruption au sein de l’administration fiscale, car il y a des sociétés qui sont en rouge depuis l’instauration de la TVA et si elles n’ont pas encore fait faillite, cela veut dire qu’elles récupèrent ce qui est déjà acquis à l’Etat (versement de la TVA des producteurs). Aucun recoupement n’est fait au niveau des services alors qu’ils sont informatisés, mais les ordinateurs sont utilisés soit comme des machines à écrire soit comme des enregistreurs. Sans compter que la TVA se vend et s’achète à des prix défiant toute concurrence: à titre d’exemple, une facture de 12.000 DH est vendue à 700 DH ; l’acheteur récupère 2.000 DH de TVA ( c’est-à- dire qu’il gagne un cash de 1.300 DH) et récupère 10.000 DH sur ses charges : ce qui lui fait un gain de 3.300 DH. Si ces problèmes étaient résolus, il en découlerait un excédent énorme, ce qui influerait sur la réforme des taux.O.M.  Démarche anglaiseIl faudrait réformer le système fiscal dans son ensemble. Nous devons nous inspirer de la démarche anglaise dans ce domaine. Le bilan de Oualaou sur ce plan est plus que mitigé. Tant que le FMI n’aura pas recommandé à Bensouda d’entamer le processus de la réforme, il ne le fera pas. Ce Monsieur n’a pas l’étoffe d’un directeur général. Le Maroc de demain a besoin d’un autre profil. Y.T. Rapprochement avec l’EuropeL’amélioration du système actuel doit s’appuyer sur l’harmonisation de notre système fiscal avec celui ou ceux des pays avec lesquels nous réalisons le plus gros de nos échanges. Il me semble qu’il n’est pas besoin de chercher une harmonisation utopique avec le Maghreb, il va de soit que cette évolution doit se faire avec l’Europe et c’est dommage de le dire.Le Maroc a intérêt à se rapprocher le plus possible du système européen afin de faciliter les échanges et les investissements avec l’extérieur. J’aurais souhaité que cela se fasse avec les pays maghrébins pour construire un marché commercial et financier essentiel pour tous. En attendant, le temps ne pardonne pas.A.P.  Simplification des assiettesL’amélioration passerait par la simplification des assiettes (un seul taux fixe au lieu de plusieurs taux). Ce qui entraînerait une optimisation de temps et d’ énergie.A.A.  Meilleure répartition des revenusL’Etat à travers le mécanisme de la répartition secondaire des revenus pourrait essayer de réduire les inégalités sociales. Il peut utiliser à ce stade le mécanisme de la TVA en appliquant des taux de TVA plus élevés sur les produits de luxe et baisser les taux applicables sur les biens de grande consommationR.D.


Pain: L’augmentation annulée

 Baisse de PoidsAprès une période de cafouillage par les autorités suite à l’augmentation des prix de céréales sur le marché mondial, après l’incapacité dont elles ont fait preuve à prévoir ces hausses et à mettre les mesures en place pour les contrer, les boulangers se sont entendus dire par le ministre des Affaires générales qu’ils pouvaient tout faire sauf augmenter le prix du pain. Tricheront-ils sur le poids en attendant ?K.C. C’est faux Dans la réalité, sur le terrain, c’est faux l’annonce de la baisse du prix du pain! Au contraire, les prix augmentent plus que ce qui était prévu!Les patrons boulangers, comme d’ailleurs d’autres producteurs et marchands des produits de première nécessité fixent les prix librement et font fi de toute législation. En plus, rien n’est signé entre les autorités et les syndicats. La cherté de la vie est une réalité amère qui exige des solutions économiques radicales. A.M.  Manque de stratégieLe problème est que cette initiative prise à la hâte porte un grave préjudice aux efforts déployés dans le sens de la libéralisation. Pourquoi cette marche arrière? manque de stratégie? c’est trop dénigrer notre auguste gouvernement qui clamait partout sa clairvoyance. Une chose est sûre: aux 2,6 milliards de DH de subvention de la farine nationale (qui n’a pourtant rien de nationale) de blé tendre, viendront s’ajouter 3 autres milliards pour subventionner la farine de luxe. Jettou a certainement piégé ses successeurs: ce qui semble être un cadeau de départ est en fait une bombe à retardement qui ne tardera pas à faire des dégâts. Croyez ma parole de contrôleur des prix... Affaire à suivre… B.D.


Boom des investissements arabes

 Le climat, première victimeEspérons que notre peuple et notre gouvernement sauront gérer ce boom économique pour bien conserver la croissance et par la suite créer encore plus d’emplois et générer un taux de création de valeur sain.Aussi, il faut réfléchir profondément sur ce boom économique parce que notre pays peut se retrouver piégé en créant un gap social énorme entre les Marocains. Il faut impérativement que notre système d’éducation s’améliore pour que les classes pauvres puissent elles aussi bénéficier de ce boom économique. Sinon, ça risque d’entraîner une séparation sociale dangereuse, qui pourrait affecter notre pays dans le moyen et le long terme. Il y a beaucoup de terrorisme dans ce monde qui a pour cause justement la pauvreté et la misère. Finalement, tout le monde sait que notre environnement naturel est en danger et le climat mondial est en train de changer à cause de la pollution excessive!MHB


. Corbeaux, attention à vos plumes!Depuis que cette page est ouverte à nos lecteurs, nous traitons des dizaines de lettres, fax et mails par semaine. Parmi ces courriers, tentent parfois de se glisser… des «corbeaux»: nous en avons identifié deux qui avaient essayé d’usurper l’identité d’une autre personne. La proportion est donc extrêmement faible et montre bien que nos lecteurs sont des gens honnêtes. Mais à l’attention particulière des corbeaux, L’Economiste rappelle que ce genre de pratique tombe sous le coup du code pénal.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc