×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Courrier des lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:1937 Le 13/01/2005 | Partager

Assurance maladie obligatoire: Quels enjeux?

. Montage de l’AMO Connaissant les systèmes de couverture américains et français, je trouve que la formule adoptée pour le moment au Maroc est sage. Certes, on peut déplorer la lenteur avec laquelle le processus de mise en place a été conduit (6 ans) mais on peut saluer le souci d’équilibre financier. En France, le système couvre quasiment tous les soins prescrits et se trouve de fait déficitaire presque en permanence à cause des abus. Aux Etats-Unis, seule une assurance privée peut protéger; en son absence, la moindre visite chez le médecin est un investissement lourd. L’AMO au Maroc est montée pour empêcher les gens de se retrouver ruinés et surendettés (ou pire s’ils n’arrivent pas à réunir l’argent) par une pathologie lourde. C’est en soi un énorme pas vers plus de justice sociale. Enfin, l’AMO va booster les dépenses de santé et permettre aux médecins de travailler dans de meilleures conditions. Espérons que cela leur permettra de rester au pays et ne pas répondre aux sirènes de l’expatriation. Ali . Que les autres suivent aussiA mon avis, c’est la meilleure action qui a été faite depuis l’indépendance après le code de la femme et la reconnaissance du tamazight par l’Etat. J’espère que les sociétés tiennent à leur engagement à verser les cotisations aux organismes de prévoyance. Personnellement, j’attends plus de 20.000 DH de remboursement de deux assurances et les dossiers datent de 20 mois. Comme l’interdiction de fumer en public ou de téléphoner au volant, il faut superviser et forcer les patrons récalcitrants à tenir leurs engagements. Taali . Pas d’excès Il s’agit d’une mesure de justice pour le citoyen. Reste à vérifier son application, sinon, ce sera un simple effet de pub comme tant d’autres pour améliorer l’image du pays vis-à-vis de l’extérieur. Cependant, en parlant de l’extérieur, il s’agit d’une arme à double tranchant, il ne faut pas effrayer les investisseurs potentiels de l’étranger, qui préféreront sans doute la main-d’oeuvre moins chère et surexploitée en Chine, en Inde et ailleurs, celle n’ayant pas de couverture sociale digne de ce nom. Conclusion: nous vivons une gymnastique délicate entre justice et compétitivité... pour choisir le bon équilibre! Abdou (Paris) . Réflexions Au moment où l’Etat est en train de céder une grande partie de ses actifs, à savoir l’ensemble des sociétés et les régies non bénéficiaires, si on ne dit pas subventionnées, l’engagement d’assurer la santé de l’ensemble des salariés actifs est à mon avis un acte qui demande beaucoup de réflexions, à savoir: Pourquoi est-ce la CNSS qui va prendre en charge ce dossier et non le privé? La CNSS est-elle prête à assurer la réussite de ce projet? Autrement, pourquoi pas une nouvelle caisse ou organisme similaire pour cette opération? Vu l’exemple des autres caisses de maladie des fonctionnaires de l’Etat où les remboursements ne sont effectués qu’après deux ans, dans le privé acceptera-t-on ce retard? Le Maroc est sur les rails d’un éventuel changement. Le pays n’a pas de pétrole, ni d’autres ressources pour assurer et encore la subvention d’autres caisses. Notre seule richesse, c’est notre force de travail, réfléchissons bien à notre avenir. Hassan B.. Reprendre confiance Il s’agit là de ne pas mettre en doute un événement majeur pour la société marocaine. La décision politique a été prise avec détermination; encore faudrait-il que l’application suive? Nous avons constaté avec beaucoup d’amertume que de très nombreuses initiatives capables de projeter notre pays vers des horizons meilleurs ont lamentablement avorté. Puissions-nous voir cette fois-ci les «forces réactionnaires» essuyer un échec cuisant et que notre jeunesse reprenne enfin confiance en sa chère patrie? Alaoui My Tayeb . Oui, maisTout à fait d’accord pour que tout le monde soit assuré. Mais est-ce que tout le monde trouvera sa place dans les hôpitaux? Le nombre de médecins est-il suffisant? La capacité d’accueil? Les services? Les médicaments? Les pauvres qui n’ont pas de moyens? Les chômeurs? Avant de lancer «un droit» il faut mettre en place le climat favorable aidant à son application.Nabila (Agen) . AssainissementLes structures sanitaires en l’état actuel se trouvent dans l’incapacité d’assimiler l’AMO. Par conséquent, il faut enclencher leur mise à niveau et un préalable d’assainissement du secteur sanitaire concernant la corruption, le recyclage du personnel de santé, la qualité des soins, etc.Abou Yasser


Séisme du Sud asiatique

. La catastrophe devenue mondiale Grand Tsunami, voilà un nom que l’on vient de connaître après le séisme qui a frappé les côtes du Sud asiatique et provoqué les raz-de-marée dans plusieurs pays de cette région. Qui, parmi nous, n’a pas été confronté au cours de ces derniers jours à ces images des victimes, choquantes et effrayantes? Les images de ces corps humains déchiquetés, ces familles déplacées tentant de reconnaître leurs proches parmi les cadavres, ces survivants qui mesurent leurs chances de s’en sortir. Les chiffres avancés par les Etats victimes sont estimés à 150.000 morts et 5 millions des personnes déplacées. Parmi elles, des touristes de plusieurs nationalités, c’est ce qui en a fait une catastrophe mondiale. Des cellules de crise sont ouvertes partout dans le monde. Des forums sur Internet sont lancés afin d’aider les familles à chercher des membres survivants. Jamais l’Internet n’a joué un tel rôle. L’appel pour l’aide à travers les médias a donné lieu à une vaste chaîne de solidarité. Alors que l’aide internationale atteint des proportions sans précédent, le monde arabo-musulman démontre une réaction timide envers cette catastrophe dévastatrice jamais enregistrée. C’est dommage. A.O.


Recensement: Quelles conclusions?

. Sonnette d’alarme Le rapport de Lahlimi sur la croissance démographique de notre pays pose beaucoup de questions, aussi bien sur ses causes que sur ses conséquences. Parce que cela est dû au niveau de vie qui ne cesse de se dégrader. Jour après jour, le taux élevé du chômage parmi la population active et surtout les jeunes diplômés amène à la croissance du célibat, donc pas de nouveau-nés. Et si on prend en considération le développement économique de notre pays, c’est pire encore surtout pour les années à venir. Ahmed . Trop peu d’étrangers Les étrangers sont au nombre de 51.000, selon ce recensement. La communauté étrangère est donc très faible dans notre pays, malgré sa situation géographique et ses potentialités économiques. Tout le monde connaît les raisons: - Administration inefficace; - Système juridique lent; - Routes dangereuses; Voilà une des premières conclusions à tirer de ce recensement. Ali Y.. Equilibre Le résultat du recensement, annoncé, incite à réfléchir quant à l’équilibre de la société marocaine et notamment les facteurs de développement du monde rural. Balighi G. . Démographie dangereuse Ne nous perdons pas dans des analyses subjectives optimistes. La croissance démographique de notre pays est le plus grand danger qui nous guette tous. L’analphabétisme, l’ignorance et le mutisme complice des autorités et responsables en sont les premiers responsables. Nos hôpitaux sont submergés et dépassés. Notre environnement va à la dérive. Nos forêts sont massacrées. Nos rivières et oueds sont pollués à 100%. Nos plages sont saturées. Nos routes sont meurtrières. La liste est longue. Et tout le monde connaît tous ces problèmes que nous vivons et devons supporter. Mais ce que nous ignorons c’est que tous nos problèmes, sans exception, sont dus à un accroissement démographique fulgurant de notre pays par rapport à notre développement économique. Ali. Que fait l’Etat? Certes, la population marocaine vieillit comme n’importe quel pays au monde, beaucoup plus dans les pays riches que dans les pays pauvres ou en développement, la question préoccupante qui se pose est que fait l’Etat avec ses différents services publics pour aider et accompagner cette tranche de la population? Et ce, en matière de revenu, des soins, des foyers d’hébergement... surtout pour les plus pauvres parmi eux et qui n’ont pas de parents pour les prendre en charge. Petra


Espaces verts

Faisons quelque chose pour nos enfants, je vous en prie, faisons quelque chose pour nos enfants, ne laissons pas quelques irresponsables détruire le peu d’espaces verts que nous avons. On attendait le geste de la municipalité de Tanger de céder les hangars adjacents au club de tennis à l’Association et l’on vient d’être informés que le club va être vendu à des promoteurs de construction. Empêchez cela Svp! Je pense que nous sommes devant un problème très important et nous ne pouvons pas laisser faire des personnes inconscientes qui ne cherchent que le gain rapide et à court terme, nous laissant le grand problème, que faire avec nos enfants pendant leurs vacances et où les emmener pour jouer? Sincèrement, je regrette d’être revenu dans mon pays. Je suis obligé de me déplacer à l’étranger pour offrir la possibilité à mes enfants de voir un vrai parc pour qu’ils puissent jouer. Abdelouahed A., ingénieur industriel


. Le féminin… éternelPourquoi, dès que c’est une galère, c’est tout de suite au féminin ?LA pluie, LA neige, LA grêle, LA tempête, tout ça, c’est pour vous les FEMMES !Nous, c’est LE soleil, LE beau temps, LE printemps, LE paradis ! Vous, vous n’avez vraiment pas de chance: LA vaisselle, LA cuisine, LA bouffe, LA saleté, LA balayeuse.Nous, c’est LE café dans LE fauteuil avec LE journal en suivant LE match de foot et ça pourrait être LE bonheur si vous ne veniez pas semer LA discorde et LA chicane. (…) Mais ne voyez aucun sexisme là-dedans, oh non ! D’ailleurs, entre parenthèses, je vous signale que LE mot sexe n’a pas de féminin. Enfin moi si j’étais vous les femmes, je ferais une pétition. Mais vous avez quand même quelques fois des petits avantages La carte de crédit, mais nous avons tout de même LE découvert ! Mais en général LE type qui a inventé LA langue française ne vous aimait pas beaucoup ...K étudiant (et copieur!). ChercheursBonjour. Permettez-moi de vous dire que lorsque les chercheurs en France ont fait une grève il y a trois mois, ils ont dit avec unanimité: «Sauvons la recherche, c’est l’avenir de la nation». Oui, ils n’ont pas tort car dans un pays où il n’y a pas de recherches et surtout dans le domaine des sciences expérimentales, jamais ce pays ne pourra faire un pas en avant. Un proverbe arabe dit: « FAQUIDO ACHAY’I LA YOU EITEH». Comment on nous demande de produire, de faire des publications alors que nous vivons la misère scientifique, les enseignants-chercheurs souffrent d’un manque de matériel scientifique, d’un manque d’appareillage et, malgré ça, ils essaient de travailler avec les moyens du bord. Il y en a celles et ceux qui ont abandonné les recherches et n’encadrent plus les étudiants. Bref, le sujet est long et je vous prie de venir visiter les laboratoires de chimie organique à la Faculté des Sciences de Rabat. Mes sincères salutations,Hicham; Faculté des sciences de Rabat. L’éditoL’édito sur le risque des déficits budgétaires et l’abandon de la souveraineté au FMI est exceptionnel par sa concision et sa profondeur. Par des propositions délicieuses dans leur lecture, il pose en termes simples de grandes questions d’avenir, tout en mettant en relief nos terribles contradictions en matière d’attitudes et de planification. Quelles hypothèques! A quand l’organisation de grands débats sur de tels sujets pour pérenniser le doute et la réflexion et espérer de l’action?Chakib B. Universitaire. Les gènes berbèresJe suis vraiment étonné de voir des Marocains dire qu’ils sont des Arabes. Chers messieurs et chères mesdames, allez voir vos gènes. Analysez pour être sûr que vous portez le sang arabe. En réalité vous êtes des arabisés. C’est simple: colonisé, arabe, arabisé. Vous parlez français, mais vous n’êtes pas Français (vous êtes francophones). Et quand vous parlez l’arabe vous n êtes pas arabes: vous êtes arabophones. Alors pourquoi cet amalgame. Et si vous n’êtes pas toujours convaincus, vous pouvez tester votre ADN. L’ADN des Marocains n’a pas été manipulé, pour ne pas dire falsifié, comme notre histoire et identité... Avec mes meilleurs voeux pour 2005. Ider A. biologiste. Technologie J’ai eu en effet beaucoup de peine pour ces victimes du drame asiatique. J’ai une pensée toute particulière pour les enfants qui ne pouvaient pas courir assez vite et se sauver du danger. Y a-t-il une leçon à en tirer? Pour ma part, j’ai beaucoup entendu parler des catastrophes naturelles au Bangladesh et au Japon: tsunami, inondations... Il faudrait vulgariser la technologie préventive contre les séismes et tsunamis à tous les pays du monde. Chaque gouvernement devrait davantage investir sur la recherche pour prévoir les risques de catastrophes naturelles. Quant à Dieu dans cette histoire? Je pense qu’il n’est pas nécessaire de tenir un discours sur la volonté de Dieu. Je souhaite de tout mon coeur que Dieu aide les survivants à guérir leurs plaies physiques et mentales. Adil (Rabat)

Corbeaux, attention à vos plumes!

Depuis que cette page est ouverte à nos lecteurs, nous traitons des dizaines de lettres, fax et mails par semaine. Parmi ces courriers, tentent parfois de se glisser… des «corbeaux»: nous en avons identifié deux qui avaient essayé d’usurper l’identité d’une autre personne. La proportion est donc extrêmement faible et montre bien que nos lecteurs sont des gens honnêtes. Mais à l’attention particulière des corbeaux, L’Economiste rappelle que ce genre de pratique tombe sous le coup du code pénal.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc