×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Courrier des lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:1929 Le 31/12/2004 | Partager

Vos vœux pour 2005

■ Je veux revoir la Constitution et inclure la langue Tamazighte comme langue officielle; la renaissance des partis politiques car ils sont sclérosés et cultiver le civisme par le biais des médias les plus consommés pour que ça donne des résultats. Massinissa■ Je souhaite la justice pour tous; la justice, c’est la clef de la vraie démocratie. Bonne année 2005! Démocrate ■ Mon espoir et néanmoins priorité est la propreté dans tous ses états. Eh oui, propreté de l’âme, propreté de nos rues et de nos plages, propreté dans notre langage et propreté dans notre être tout simplement. Omar■ Etincelle Pour 2005, je n’ai qu’un seul voeux: Que se produise l’étincelle qui va permettre au Maroc nouveau de naître. Depuis plus de 5 ans, nous attendons un Maroc nouveau. Le Souverain a tout fait pour donner le signal de départ (son mariage, ses discours, la moudawana, etc.). Mais l’étincelle tarde à venir! Elle doit venir de vous ici, de vous là-bas, de l’autre qui ne fait pas son travail, de l’élève qui copie et qui réussit, du fonctionnaire qui se fait corrompre pour 100 DH ou 100.000 DH, de l’entrepreneur qui ne paie pas ses impôts, du juge qui ne juge pas convenablement, du policier qui ferme les yeux sur les contraventions, de l’agriculteur qui refuse de travailler sa terre, du chômeur diplômé qui refuse un poste dans le privé. Alors croyez-moi, des attentes pour 2005, j’en ai... Abou-Jihane■ Mon joli rêveQue cette année soit le début de la fin de la misère que connaît une grande proportion de notre société. Que la corruption cesse, laissant la place à un climat sein pour le développement et que notre jeunesse ait enfin un brin d’espoir. N’est-ce pas un très joli rêve? Hamido ■ Arrêtez le génocide! Je souhaite que l’année 2005 soit une année sans accident de circulation. Il y a trop d’accidents chez nous. On dirait une guerre civile. On s’entre-tue. Trop, c’est trop. D’où vient ce mal? Il faut trouver une solution le plus rapidement possible. C’est devenu un génocide quotidien. Citoyen casablancais■ Il est prioritaire que les diplômés chômeurs et en particulier les docteurs d’Etat aient de l’emploi. Amina ■ Je souhaite l’amélioration et l’informatisation des services publics, la propreté de nos villes qui doit passer par les citoyens et les responsables; l’investissement dans les nouvelles technologies de pointe et la recherche en associant les universités et l’industrie (suivre l’exemple de la Corée du sud) et plus de civisme. Dream ■ Je souhaite le changement du gouvernement actuel par un autre qui travaille pour la construction, la création d’emplois pour la communauté au lieu de voler la richesse de notre pays. Je veux qu’on punisse les corrompus. Nimo ■ Mon voeux le plus cher est que «le plus beau pays du monde» voie se tenir sur son sol un Congrès extraordinaire sur la schizophrénie, ses délires et ses élixirs. Abou Reda ■ Mon souhait est que l’Algérie arrête de se mêler du problème du Sahara marocain et qu’elle arrête de mettre les bâtons dans les roues. Loukili ■ J’espère que l’amour entre dans notre vie et que la paix remplace la guerre. Kanza■ La transparence dans les services publics et la bonne personne à la bonne place; moins de clientélisme et de favoritisme; donner la chance aux jeunes qualifiés; continuer à aimer son pays et sa religion: Qu’on soit traité de la même façon, pas de fils de Flen (untel), tous pareils. M. Enjoy ■ Réaliste Je ne suis pas pessimiste, mais très réaliste. Je peux vous assurer que l’année 2005 ne sera ni une année de paix ni d’amour. Plein d’enfants d’Afrique ou d’ailleurs meurent de faim ou du sida, les peuples irakien et palestinien ne trouveront jamais la paix, tant que tous les chefs des Etats arabes n’auront pas décrété la démocratie au sein de leurs pays respectifs. Le Maroc ne dépassera ni ses problèmes internes ni externes. Aucun avenir dans ce pays, «sauf pour les voyous en col blanc qui gouvernent ce beau pays». Enfin par avance bonne année 2005 pleine de bonheur personnel. Blabla■ La paix J’espère que l’année 2005 sera une année de paix et d’amour pour toute l’humanité, que les peuples irakien et palestinien trouvent la paix. «J’espère que notre pays le Maroc dépassera les problèmes tant internes qu’externes». Il faut reconnaître que notre pays est un «grand chantier» et il lui faut des responsables honnêtes et sérieux, des personnes compétentes et non des gens pistonnés. Le Maroc à besoin d’un capital humain responsable afin de promouvoir son développement. Bonne année! Marie ■ Home, sweet home Mon espoir est de voir le Maroc bien prospère, le voir donner de l’importance à ses jeunes qualifiés car il n‚y a pas mieux que de rester chez soi et bâtir son pays. C’est ça mon espoir. On est en train de travailler la terre des autres, on se doit de penser à notre propre pays. Bonne année 2005 Leo■ Rien sinon moins Excusez-moi, je ne suis pas pessimiste, mais c’est nos politiciens qui nous ont rendu comme ça. Selon nos politiciens, il y aura plus d’investissements, plus de tourisme, plus de postes de travail, moins de chômage, moins d’émigration clandestine... Mais ce que veulent vraiment les Marocains, c’est plus de travail, plus de sérieux et moins de mensonges et de corruption. J’espère qu’il y aura quelques changements au niveau du système scolaire, économique et social parce qu’il ne reste que 2 ans pour ce gouvernement. Ali. S ■ Réconciliation Cette année débute sur une note optimiste: - L’audition publique des victimes des années de plomb. L’IER a pour mission d’assurer une réconciliation nationale, une thérapie et une catharsis pour décomplexer notre société; - Nettoyer le paysage politique par la loi des partis; - La libération rationnelle de l’audiovisuel; - La participation de la presse indépendante au rejet des tabous qui freinent encore le développement de notre pays. Je pense que mes compatriotes sont conscients qu’il ne faut pas rater le coche. Abou Yasser ■ Agir et réagir Faut-il se contenter de «verber»? Au lieu de voter pour le «pacifisme» en demeurant sans réaction même à l’échelle personnelle, essayons le langage d’agir réagir. C’est une invitation à tout le monde sur ce globe qui perd de plus en plus ses caractéristiques de sphère à cause de ce fameux «trou d’ozone». Tenez ! J’ai une proposition à vous faire: Laissons de côté les voeux et les espoirs et faisons de l’an 2005 un port d’arrêt pour récapituler notre situation, ne serait ce qu’au niveau individuel, localisons les torts d’abord. Bref une année de réflexion! Amina S.


Adulte-ère

Mon souhait pour 2005 est que les Marocains soient enfin considérés et qu’ils se considèrent eux-mêmes comme des adultes et agissent comme tel à tous les niveaux. Comme j’ai lu dans un message:» Il faut reconnaître que notre pays est un grand chantier et il lui faut des responsables honnêtes et sérieux, des personnes compétentes et non des gens pistonnés. Le Maroc a besoin d’un capital humain responsable afin de promouvoir son développement ”. J’ajouterai seulement qu’on ne possède pas un capital de temps illimité pour entamer le virage d’un développement sérieux. Les premières échéances commencent déjà à tomber : accords de libre échange tous azimuts, levée de protection sur les textiles, baisse des recettes douanières, avec une mise à niveau dans l’impasse, des jeunes promoteurs aux portes des prisons, une justice au pas et j’en passe. Bonne année ! Omar Kd


■ Notre enferAux vues de la situation insupportable que les diplômés marocains vivent, nous sollicitons de bien vouloir réserver une petite marge aux souffrances que nous vivonsAdil L. Ouarzazate■ Enquête svp!On prévoit la Primature pour El Yazghi. Alors, j’aurais souhaité que l’équipe de L’Economiste réétudie toutes les interventions et nous trace un tableau synthétique avec toute la fidélité nécessaire résumant la tendance de la place de El Yazghi auprès des Marocains: est-ce un homme d’avenir (Premier ministre) ou un homme qu’on doit remercier (…). On doit faire la différence entre l’histoire, le présent et le futur. Nous devons nous débarrasser de cette notion de légitimité historique car personne n’est éternel. Il y a des grandes personnalités qui ont assez donné à leur pays et qui se sont retirées de la vie politique tout en gardant leur estime. Je prends l’exemple de Mohammed Mahatire, l’homme de la Malaisie. Au contraire, il a plus de chances et d’horizons pour donner à sa société et à l’humanité. Quant à nos pays arabes, ou bien tu es au pouvoir ou bien tu es l’ennemi du pouvoir ou bien tu es oublié une fois pour toutes. Où est Abdellatif El Filali? Karim Al Amrani? El Youssoufi? Quant à El Basri, nous devons beaucoup méditer sur son cas. Marocain déçu■A quoi servent les CRI?J’aimerais bien que L’Economiste mène une enquête sur les Centres régionaux d’investissement pour découvrir:- L’insuffisance flagrante en effectif- Le retard qui atteint environ un mois pour constituer une société- Le manque de transmission des dossiers fiscaux aux services concernés depuis 2003, ce qui engendre énormément de problèmes lors d’une éventuelle mise à jourIl est important, par ailleurs, de saluer l’équipe du guichet qui fait tout son possible malgré le manque de moyensSaïd S., comptable ■ Les prémixEn réaction à votre article sur l’enrichissement des aliments pour pallier les carences alimentaires: Les prémix sont des pré-mélanges de vitamines, d’oligo-éléments et d’additifs nécessaires à la croissance et à la santé des animaux. Ce sont des composants essentiels des aliments pour animaux. BASF est le premier producteur mondial d’additifs pour la nutrition animale avec une gamme couvrant les prémix, les vitamines, les caroténoïdes, les enzymes, les acides organiques et les acides aminés. Je me permets de soulever une question: est-ce que les prémix dont il est question dans cet article sont adaptés aux humains et, partant, est-ce que BASF développe un secteur pour les additifs alimentaires destinés à l’homme?Souad S. enseignante Casablanca■ BénéficesPour ceux et celles qui râlent parce que les sociétés téléphoniques font de gros bénéfices, je m’étonne que ce soient souvent les mêmes qui passent des heures accroché(e)s à leurs combinés, en voiture et sur les terrasses de café... juste pour s’entendre répéter «labesse...labesse labesse». Il faut savoir! Le téléphone est une invention merveilleuse, et sommes contents qu’elle existe, c’est normal qu’une compagnie fasse des bénéfices, tant que le marché le lui permet. D’autant plus que si le marché est bourré de consommateurs irrationnels, bavards jusqu’à l’exhibitionnisme, alors ce type d’activité ne peut que prospérer encore plus (…). A bon entendeur, salut! Abdou (Paris)■ Et nous les Imazighens? On parle de la réconciliation des victimes des années de plomb avec la société. Mais comme disait la chanson, il y a 1 milliard de Chinois, moi je chante, il y a 80% d’Imazighens au Maghreb et non UMA. 14 siècles d’histoire ont été bafoués, la langue tamazight, l’identité, la dénomination des endroits supprimés et l’interdiction de donner à son enfant un nom amazigh. Alors, Messieurs, où sont les droits de l’homme et la liberté? Tout cela n’est que du blablabla. Guerraouni ■ Culture du travail Sans vouloir céder au défaitisme, on ne peut nier notre propension à rejeter nos échecs sur l’autre (Etat, famille, voisin, la société, l’Amérique, le colonialisme et la liste est longue). Notre société comprend certes une proportion heureusement non négligeable de gens sérieux, propres et travailleurs. Maintenant, le risque est de voir cette proportion se réduire (voir, par exemple, le phénomène de l’émigration vers les pays occidentaux). Alors à nous de renverser la vapeur, bon sang! Mouloud Ar.■ Les bijoux de familleJe crois que la tendance de l’économie marocaine est plutôt précaire. D’ailleurs c’est très clair: lorsqu’un pays commence à vendre ses bijoux de famille pour financer le déficit structurel, c’est déjà un indice que ça ne marche pas. Et puis avec les zones de libre-échange notamment avec l’Union européenne et la réduction des frais douaniers et la compétitivité extérieure, je crois qu’on sera mal barré. Ce qui aggrave la situation et les entreprises marocaines refusent de croire aux dangers émanant de la concurrence extérieure. Elles ne veulent même pas faire de la mise à niveau, c’est ridicule! Mac■ 2010, c’est demain! Depuis des années, on entend le même discours: 10 millions de touristes, convention avec Accor...Mais on ne s’est jamais posé la question de savoir qui gère ce secteur. Y a t-il des gens formés? Il faut changer les mentalités, former les gens et ne pas voir le tourisme par la fenêtre de son hôtel seulement. Il faut chercher le bénéfice national. Je vous écris ce message puisque je fais mon Master en «International Management Tourisme» au sein d’une grande Université à Londres et je ne veux pas retourner au Maroc, même si c’est mon pays que j’aime beaucoup. Ali «Safir»

Tableau économique triste

. Conviction Même si le tableau est noir, je vais peut-être faire l’exception dans la tristesse ambiante, en disant que notre pays va certainement évoluer et se développer. Cette affirmation n’est pas fondée sur ce que fait notre élite politique actuelle, ni sur nos relations internationales fragiles mais plutôt basée sur une profonde conviction que notre peuple mérite mieux que ce qu’il endure et qu’il est en mesure d’apporter le changement. Il faut y croire. Un optimiste . Incapacité Je suis tout à fait d’accord que la situation économique du pays s’aggrave de plus en plus, surtout avec la hausse des prix de pétrole qui ont poussé le pays à épuiser les moyens du Fonds de compensation. Cependant, je ne suis pas d’accord sur le fait que les entreprises marocaines refusent la mise à niveau. Ce n’est pas une question de refus, mais c’est plutôt l’incapacité de pouvoir être dans les normes. Je pense qu’il faut créer des cellules d’accompagnement pour chaque groupe d’entreprises pour détecter les besoins et les insuffisances et trouver par la suite le remède. Houda


Les contestataires du recensement

Comme à chaque recensement, il y a ceux qui n’y croient pas…Voici un choix de vos contestations■ Ce n’est pas vrai: le chiffre de la population dépasse les 36 millions. Hakim■ Au complot! Je pense que toute information présentée par n’importe quel gouvernement dans n’importe quel pays est à prendre avec beaucoup de précautions. En fait on nous a manipulé et les chiffres sont du baume ou une pilule juste pour nous faire croire ou nous faire faire ce qu’ils veulent. Je suis scandalisé que les journaux ne crient pas au scandale, ou alors ils font partie du complot. Ali■ A vérifier Nous sommes plus que ce qu’ils ont compté, déjà en 1956 il y avait dix millions d’habitants plus 1 million d’Européens. Des dix millions, 10% étaient des Juifs qui fuirent le Maroc à partir de 1950. Le reste s’est subitement multiplié pour totaliser 27 millions en 1995 sans compter les 3 millions d’expatriés de Marocains musulmans, nous sommes environ 40 millions aujourd´hui. Mohamed■ Pas possible J’ai du mal à l’avaler. J’ai toujours cru que nous sommes au moins une bonne quarantaine de millions, mais ces chiffres démontrent encore une fois qu’au Maroc rien n’a changé. Jillali■ Gargarisme numérique La présentation des résultats du dernier recensement par un personnage falot a ajouté au scepticisme relatif aux chiffres annoncés une triste note quant à la stature de nos responsables. C’est pitoyable! La rétention significative de l’information entourant le sujet en question ne permet pas d’en dire plus. A propos, est-ce vrai que l’on s’oriente vers l’e-gouvernement? Abou Reda■ Pour rattraper l’erreur Il y a certainement erreur dans les chiffres annoncés. Je n’en veux pour preuve que ma propre expérience car les recenseurs n’ont jamais frappé à ma porte. Et pourtant j’habite dans le quartier Hay Ryad à Rabat. Et de là à croire qu’il y en a d’autres qui n’ont pas été recensés (…). Je suggère à Lahlimi de créer un site Internet pour que tous ceux qui n’ont pas été recensés s’identifient et pour gagner du temps, pourquoi ne pas mettre les formulaires à remplir sur le Net. Une commission sérieuse s’occupera de la vérification des données qui y seront portées. Ceci dit je pense aussi que nous sommes bien plus que 30.000.000 de personnes. Hassan■ Ecologie Nous sommes trop: 10 millions en 1956 quand je suis né, et plus que 30 millions en 2004. Ecologiquement, la capacité environnementale du Maroc ne peut pas supporter ce nombre. Nous sommes déjà trop: eau polluée, importation des céréales, analphabétisme, manque d’infrastructure, etc. Tout ce que j’espère est que le chiffre de 1,4% est vrai. Amazigh ■ Fatigue De bonne source, il semble bien que ce tremblement n’est nullement dû à une quelconque panique de Lahlimi, mais tout simplement au fait de la fatigue générée par une nuit blanche. Ceci dit, tout le monde voyait que même le Premier ministre s’en inquiétait… Hassan


Lahlimi paniqué

J’ai été vraiment stupéfait en regardant à la TV Lahlimi qui présentait les résultats des statistiques: incroyable le mec était très agité et paniqué devant le Roi, ses mains tremblaient d’une façon bizarre et j’espère que vous aussi vous avez remarquez cela. Je disais à ce moment comment ces gens qui ne peuvent même pas se tenir debout correctement devant le Roi peuvent proposer et défendre leurs idées (s’ils en ont)? L’autre remarque: pourquoi ces gens ont perdu toute crédibilité? Même pour les statistiques on se demande si elles sont vraies ou fausses. Arab


Maroc Telecom: acheter ou vendre?

■ IAM/Vivendi: Bon couple Je pense que IAM avec Vivendi feront un très bon couple. Leurs concurrents d’ici ou d’ailleurs n’auront qu’à s’incliner. A mon avis, il ne faut pas craindre d’acheter. Aziz de Rabat ■ Information et formation Je suis entièrement de votre avis, Aziz de Rabat. Les rares personnes qui se dirigent vers la Bourse manquent d’information et de formation. C’est peut-être le moment d’attirer l’attention sur ce point et commencer à penser à une campagne pour diriger davantage d’épargne gelée dans des comptes en banque pour dynamiser ce marché qui constitue à lui seul une grande part de la vision sur l’investissement pour les étrangers. S. El Hraiki ■ Diagnostic Avant de choisir entre acheter ou vendre, il faut faire un diagnostic et une analyse rétrospective et prospective de la société, que ce soit interne (résultats réalisés) ou externe (l’environnement de l’entreprise et surtout concurrentiel). A mon avis, il n y a pas de risque: n’hésitez pas, achetez. Rachid Kr.■ AttentionJe crois que vous avez tous raison, mais pas tout le temps. Il faut être acheteur tant que cela ne dépasse pas un certain niveau, on dit 120 DH, c’est peut-être le bon plafond. En tout cas quand cela approchera ce niveau ou bien le dépassera, il vaudra mieux vendre, ce sera l’occasion de profiter. Cela dépend de ce que vous voulez faire de l’argent. Si vous n’en avez pas besoin, alors attendez, et si vous pouvez, attendez plusieurs années. Aziz de Rabat a raison: Vivendi et IAM, c’est un bon couple, qui ira en se bonifiant, et ses actions aussi. Alors je garde le maximum, mais je n’achète pas plus car je trouve que c’est cher maintenant. Si le prix retombe un peu, oui, je vais acheter encore.Meriem B-T. de Casablanca


Années de plomb, on en parle…

■ Ma questionJ’ai une seule question: Pourquoi vous ne publiez pas des articles plus “chauds” ? C’est bien dommage car on a le droit de critiquer qui on veut, puisqu’on est dans un Etat de droit. N’est ce pas! Un simple citoyen■ Les coupables Les coupables et les exécutants sont connus, il ne faut pas chercher midi à quatorze heures. Les coupables sont les 3 derniers ministres de l’Intérieur, plus l’ex-directeur de la Sûreté, j’ai nommé ici Dlimi qui avait lui aussi connu une fin tragique. Les autres gradés de la police, les ex-gouverneurs et mêmes les mokkadems étaient des pions. Meknassi■ PunirIl ne faut pas s’arrêter à ce déballage.. Il faut identifier les coupables et les punir. Puisqu’on a pu retrouver les victimes, c’est aussi facile de trouver les coupables, ceux qui se sont rendus coupables de viols, de tortures et d’humiliation, sur la personne d’autrui. S’il n’y a pas de sanction exemplaire, il y aura encore des tortures et des emprisonnement illégaux. Cela ne finira jamais.Jamal, Kénitra ■ Qui parle?Je vais vous dire une bonne chose: ceux qui parlent de jugements, de sanction et parfois de vengeance, ce sont ceux qui n’ont pas souffert dans ces affaires. Ceux qui ont vraiment été victimes, ne parlent pas de vengeances, ou bien très rarement. Ceux qui veulent des sanctions judiciaires, ce sont ceux qui veulent seulement se servir de cette époque pour faire avancer leurs ambitions politiques personnelles et qui se cachent derrière les vraies victimes. Moi je vous le dis, c’est cela qui est derrière la demande de vengeance.Amina E.M, médecin■ Inquiétude L’inquiétude vient du fait que le Maroc a vécu des années de souffrance économique, sociale et surtout politique. Pas uniquement quelques-uns mais tous: on a confisqué jusqu’à la liberté de penser. On a tué la confiance et déformé l’intelligence. Les détenus, les torturés ont eu le privilège de prendre plus conscience des faits et ont été directement exposés, mais les autres ont souffert non pas moins mais autrement. Il est temps de remettre de l’ordre et non de remuer le désordre. Il faut mobiliser les énergies non pas pour raconter les faits et déterminer les responsabilités (les faits, on les connaît ainsi que les principaux responsables (tous les autres sont les exécutants). Je trouve déplacé d’afficher son militantisme et de demander remboursement pour son militantisme. Ce dernier sera de toutes les manières puisé dans les impôts. Il faut aller de l’avant et développer un autre militantisme, celui de construire son pays, de mobiliser sa jeunesse et ses élus pour des jours meilleurs. Marocaine inquiète


Votre débat

■ Scandaleux! Scandaleux! Ayez pitié de ces victimes. Arrêtez ces scènes de théâtre à la télévision où l’on montre en spectacle les victimes devant leurs bourreaux, alors qu’il fallait faire exactement l’inverse, à savoir faire parler les criminels. Un Cadre ■ Le pouvoir Vous avez absolument raison. Le pouvoir est en train de jouer tout seul sur la scène et peut-être dans dix ans, nous aurons à indemniser d’autres victimes? Usfpeiste ■ Tourner la page Je ne suis pas d’accord: savoir tourner la page ne veut pas dire vivre sans mémoire. Maintenant, je pense que nous avons le devoir (merci de souligner le mot «Devoir» dans le texte) de vivre aujourd’hui et de bâtir demain. S.M.■ Pas idiots!Bravo S.M., j’approuve complètement; pensons à l’avenir, pas au passé. Cela fait des années que l’on veut que le Maroc ne pense qu’à son passé, les années de plomb ont été commodes pour cela. Mais est-ce que quelqu’un va enfin dire que c’est Hassan II qui avait décidé d’identifier les victimes et d’indemniser des abus sur les droits de l’homme, dès les années 1990? Je me demande pourquoi il y a maintenant une pensée unique pour dire que c’est juste maintenant que tout a été fait. Et puis je me demande pourquoi il faut tout arrêter avant 1999? Franchement je sais pourquoi et vous aussi vous le savez. Alors puisqu’on ne veut pas faire les choses correctement, je préfère qu’on ne les fasse pas du tout. Je veux qu’on pense plus à l’avenir qu’au passé et qu’on cesse de nous rabattre les oreilles avec des mensonges officiels et des déformations de l’histoire. Nous n’étions pas des idiots sous les années de plomb, nous ne sommes pas des idiots aujourd’hui.Omar B.


Les Américains et nous

■ Bribes de liberté Puisque les peuples arabes et musulmans se trouvent dans l’incapacité de maîtriser leur avenir, il vaut mieux laisser les autres le faire à leur place. Au moins, les Arabes profiteront de quelques bribes de liberté et de démocratie. Ceux qui s’opposent à ça sont en général des nihilistes qui n’ont pas d’alternatives, les nationalistes du défunt parti du Baât et les disciples de Saddam, les Islamistes qui voient le complot partout et bien sûr ceux qui attendent «Al Mahdi Al Montadar». Abou Yasser ■ Punition démocratiqueLe président yéménite a dit quelque part: «Il faut que nous nous rasions nos crânes avant qu’ils (les Américains) ne le fassent à notre place». Quel pragmatisme arabe! Le processus de démocratisation arabo-arabe ne diffère point d’une punition aux yeux de nos décideurs. Et quelle punition! (…). Je pense aux démagogues et aux simulateurs qui vont voir cette fois-ci le tapis s’envoler sous de leurs pieds, tout en étant concurrencé sur leur propre terrain. La mondialisation oblige. Et là elle prend une couleur politique. C’est un fait nouveau et je pense qu’il mérite attention. D’ailleurs cette alternative est made in USA, essayons-là et cultivons l’attitude du consommateur aguerri, jamais la qualité d’un produit made in USA n’a déçu personne. Nationalisme arabe, Ouma et tant de slogans brandis pour motiver les troupes doivent apprendre le marketing politique. Mortada■ Scandale!Je suis scandalisée, vous n’avez pas de dignité. Je suis une femme en colère contre les hommes qui se cachent dès qu’un petit vent de contrainte se lève. De gens qui pensent comme vous sont la cause de l’agression contre le monde arabe et musulman. Vous êtes prêts à vous raser le crâne, comme au Yémen, avant qu’on ne vous le demande.Une Arabe en colère

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc