×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Coup de pouce royal pour l’Oriental

Par L'Economiste | Edition N°:2314 Le 07/07/2006 | Partager

. Des projets économiques et sociaux lancés«Un plan Marshall pour l’Oriental». C’était la base du programme lancé depuis 2003 pour le décollage de l’Oriental (cf, www.leconomiste.com). En effet, après le discours d’Oujda, tout a été mis en place pour booster l’investissement (300 millions de DH ont été mis en place pour lancer l’Initiative royale de développement), créer de l’emploi et surtout développer les infrastructures de base. «Aujourd’hui, il s’agit bien d’un Oriental renouvelé», s’accordent à dire certains observateurs. La région se veut et sans modestie, «un pôle de développement économique et social», disent-ils.Cette année encore, le Souverain a entamé depuis fin juin une tournée dans l’Oriental. «Les projets lancés par SM le Roi sont de nature à faire de cette région un pôle économique compétitif», souligne Karim Ghellab, le ministre de l’Equipement et du transport. «Cette série de projets permettra de créer une zone attractive pour les investissements à l’instar de celle de Tanger», a déclaré le ministre. C’était en marge de la cérémonie de lancement des travaux de construction de la ligne ferroviaire Taourirt-Nador (fonds de 2,38 milliards DH). Ce projet permettra au Maroc de se doter de deux pôles économiques. L’un situé dans la région Nord-Ouest et l’autre dans l’Oriental. De nouveaux projets visant la régionalisation de la santé ont aussi vu le jour lors de cette tournée royale. Des investissements de 932,46 millions de DH leur ont été alloués. En effet, le Souverain avait suivi des explications sur l’offre de soins dans la région où moult projets ont vu le jour. Il s’agit notamment du Centre hospitalier universitaire (525 millions DH), le programme d’appui à la gestion du secteur de la santé (227 millions DH), le centre régional d’oncologie (35 millions) ou encore la direction régionale de la santé (5,5 millions). A noter que le programme de mise à niveau de l’infrastructure hospitalière de cette région s’inscrit dans le cadre du projet d’appui à la gestion du secteur de la santé (PAGSS). Ce dernier a nécessité des investissements de l’ordre de 227 millions de DH, dont 200 millions ont été financés par le programme MEDA de l’UE.Pour rappel, c’est le 3 juillet que SM le Roi a procédé au lancement des travaux d’édification du CHU à Oujda. Puis, à la pose de la première pierre pour la construction de la faculté de médecine et de pharmacie dans la ville et à l’inauguration de l’hôpital Al Farabi (667 millions DH). Le 4 juillet à Nador, le Souverain a procédé à l’inauguration de l’hôpital Hassani (45 millions de DH). C’est à Nador toujours qu’a été inauguré un complexe sportif (13,55 millions DH). Le Souverain a procédé, le 3 juillet dans cette région, à l’inauguration du tronçon de la rocade méditerranéenne Nador-Oued Kert et lancé les travaux du projet de doublement de la station de traitement d’eau de Nador. D’autres décisions royales verront également le jour. «Aujourd’hui, il s’agit bien d’un Oriental renouvelé», s’accordent à dire certains observateurs. La région se veut et sans modestie, «un pôle de développement économique et social»F. Z. T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc