×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Coup de pouce de BMCE-Bank à la candidature marocaine au Mondial 2006

Par L'Economiste | Edition N°:612 Le 08/10/1999 | Partager

· La banque apportera 2 millions de DH pour être désignée sponsor officiel de Maroc 2006
· Pour M. Benhima, l'enveloppe financière allouée à la candidature n'est pas la plus importante


Nouveau soutien pour M. Driss Benhima. Le haut commissaire chargé du suivi de la candidature du Maroc à l'organisation de la Coupe du Monde 2006 vient de recevoir l'appui financier de BMCE-Bank. Aux termes d'un accord signé mardi 5 octobre entre M. Benhima et M. Othman Benjelloun, président de la banque, la BMCE-Bank s'engage à mettre deux millions de Dirhams à la disposition de la candidature marocaine. En contrepartie, l'organisme financier sera désigné "sponsor officiel de Maroc 2006".
Par la suite, d'autres entreprises viendront renforcer le dossier de la candidature marocaine. Le montant à apporter est déjà connu. Deux millions de Dirhams seront désormais nécessaires pour être désigné "sponsor officiel de Maroc 2006". Plusieurs sociétés ont déjà manifesté leur désir, mais "le comité de soutien veillera à n'en choisir qu'une par secteur", précise M. Benhima. La désignation s'effectuera en fait selon la motivation et l'antériorité de chaque candidat.
Pour le président de l'ONE, l'apport de BMCE-Bank cristallise un nouveau soutien à la candidature marocaine: celui des entreprises. Après la volonté politique maintes fois confirmée au plus haut niveau et celle des masses populaires qui ne fait aucun doute, c'est au tour du tissu économique de démontrer son engagement. Chose effectivement entamée avec le concours de BMCE-Bank. Cette dernière s'engage ainsi pour la première fois en dehors du champ de mécénat qui lui est habituel, jusque-là centré sur l'éducation et l'environnement. Pour son président, M. Othman Benjelloun, "cette démarche s'insère dans la volonté de la banque d'être partie prenante dans toute initiative ou actions majeures qui s'inscrivent dans des priorités nationales".
L'octroi de l'organisation de la Coupe du Monde au Maroc en 2006, cela ne fait aucun doute, en est une, bien que la tâche soit des plus ardues.
M. Benhima, qui vient d'achever une première tournée internationale de promotion de la candidature marocaine auprès des instances dirigeantes de la FIFA, en sait quelque chose. Beaucoup d'actions ont été menées, mais le plus dur reste à faire: convaincre les 23 votants du Comité Exécutif de la FIFA du sérieux du dossier marocain. "Il ne sert donc à rien de dépenser des sommes énormes dans des campagnes électorales à l'américaine (NDLR: comme le font nos concurrents sud-africains), car leur impact sur les 23 votants ne sera que trop limité", conclut M. Benhima. Ce sont ces derniers qu'il faut convaincre en juillet 2000, et pour cela, les 50 millions de DH que devra mobiliser la candidature marocaine sont amplement suffisants.

Ghassan KHABER

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc