×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    International

    Coup d’envoi pour la course à la Maison Blanche

    Par L'Economiste | Edition N°:2686 Le 04/01/2008 | Partager

    . Barack Obama et Hillary Clinton au coude à coude . Les élections primaires à partir du 8 janvier Depuis le 3 janvier, l’heure du premier grand rendez-vous avec les électeurs américains a sonné. Les prétendants à la Maison Blanche sont engagés depuis des mois dans la plus longue et la plus chère campagne présidentielle de l’histoire des Etats-Unis. Le vote est ouvert aux électeurs enregistrés comme démocrates ou républicains. Mais chaque électeur peut choisir de changer d’affiliation ou de s’affilier à un de ces partis le soir même du vote.Chaque camp a ouvert environ 1.800 bureaux de vote dans des lieux publics (écoles, bibliothèques, églises...).La course s’annonce plus ouverte que jamais. Du côté démocrate, 3 candidats sont aux starting-blocks: l’ancienne First Lady Hillary Clinton, le jeune sénateur de l’Illinois Barack Obama et l’ex-sénateur de Caroline du Nord John Edwards. Ils sont au coude à coude selon des sondages publiés à la veille des caucus dont le coup d’envoi est donné dans l’Iowa. Hillary Clinton ambitionne de devenir la 1er femme élue présidente des Etats-Unis. Obama pourrait devenir le premier Noir à occuper la Maison Blanche. Chez les républicains, 2 conservateurs font la course: l’ex-gouverneur de l’Arkansas, Mike Huckabee, un ancien pasteur baptiste. Et l’ancien gouverneur du Massachusetts, Mitt Romney, un richissime homme d’affaires mormon. Rien ne sera joué à l’issue des caucus. Le New Hampshire organise ses primaires le 8 janvier et d’autres rendez-vous sont prévus d’ici la fin du mois. Le 5 février, des primaires auront lieu dans une vingtaine d’Etats, dont la Californie et New York. Plus de la moitié des délégués à la Convention nationale seront choisis pendant cette seule journée. Il est probable que les noms des deux candidats qui s’affronteront pour la Maison Blanche en novembre seront connus à cette occasion.La guerre en Irak n’a pas constitué le sujet dominant. L’économie est revenue au premier plan. La crise des emprunts immobiliers a ranimé la crainte d’une récession. Tous les candidats ont insisté sur la question de la couverture santé et de l’éducation.Synthèse L’Economiste 

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc