×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Affaires

    Cosmétiques: Opération séduction pour Oriflame

    Par L'Economiste | Edition N°:1729 Le 19/03/2004 | Partager

    . La société affiche une bonne santé au Maroc. Et prévoit l'ouverture d'un nouveau centre à Casablanca en 2004C'est une vaste opération de communication que la société suédoise de produits cosmétiques, Oriflame, compte lancer en mai prochain. Les responsables de la filiale basée à Casablanca dressent d'ailleurs un bilan très positif de leurs activités au Maroc. «Notre existence locale depuis sept années nous a permis d'acquérir une position de leader sur le marché des cosmétiques», a indiqué le directeur général d'Oriflame Maroc, Thomas Henderup, lors d'une rencontre avec la presse, mercredi 17 mars. Pour preuve, le nombre de clients acquis à travers le Royaume. Ces derniers sont estimés à près d'un million, selon Selma Benjelloun Assari, directrice marketing. Une estimation établie sur la base du nombre de consultants actifs réguliers qui s'élève à près de 25.000 et la réalisation d'un chiffre d'affaires de 110.000 millions de dirhams en 2003. Mais c'est surtout l'évolution positive qu'a connue l'activité de la société implantée au Maroc depuis 1997 qui procure un véritable satisfecit. «Le chiffre d'affaires est passé de 70 millions de dirhams en 2001 à 110 millions en 2003», ajoute Henderup. Les prévisions pour 2004 tablent sur un chiffre d'affaires de 120 millions de dirhams avec l'ouverture à Casablanca d'un nouveau centre. Ce sera le dixième centre ouvert au Maroc depuis 1997. En effet, Casablanca, Rabat, Fès, Meknès, Marrakech, Tetouan, Tanger et Agadir sont déjà dotés de succursales d'Oriflame. «Notre réussite repose essentiellement sur le principe de la vente directe», explique Benjelloun Assari. «En éliminant les intermédiaires et en formant des consultants spécialisés, nous fidélisons davantage notre clientèle et en drainons une supplémentaire». Le marché marocain est donc, selon les responsables, fortement réceptif à la méthode de vente directe, pourtant inhabituellement pratiquée par les différentes marques de cosmétiques. «Le contact direct est pour nous le meilleur moyen d'expliquer au consommateur les qualités de nos produits», ajoute-t-elle. Ainsi que «les importantes opérations sociales auxquelles nous procédons et tenons, à l'instar de celles réalisées par la maison mère». Pour atteindre les objectifs fixés en matière commerciale, la société a mis en place un intense programme qui forme près de 2.000 consultants par mois à travers tout le pays. La politique de proximité adoptée en la matière (distribution de milliers de catalogues, contact direct…) est, selon Henderup, le gage de la réussite aussi bien au Maroc qu'au niveau international. A travers le monde (l'entreprise est présente dans 54 pays et leader dans 30 d'entre eux), ce ne sont pas moins de 1,4 million de consultants commerciaux qui véhiculent «l'image d'Oriflame» ou, comme aiment à le qualifier les responsables le «Oriflame Way». Avec 4.600 employés répartis à travers le monde et une évolution moyenne des ventes de 18,3% annuellement entre 1999 et 2003, la société affiche une bonne santé essentiellement dans les pays dits émergents. Amale DAOUD

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc