×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Corsair relie Agadir à Paris en vol régulier

Par L'Economiste | Edition N°:1874 Le 13/10/2004 | Partager

. Le prix du billet A/R est fixé à 3329 DH TTC. Une seule fréquence hebdomadaire dès novembre, puis deux à la fin de l’annéeC’est dans la capitale du Souss que Nouvelles Frontières, filiale du groupe TUI, a tenu en fin de semaine dernière son séminaire annuel. Plus de 400 personnes comprenant les membres du directoire de Nouvelles Frontières et les responsables d’agences ainsi que les forces commerciales entre autres du groupe ont fait le déplacement pour l’occasion. Le choix d’Agadir pour cette rencontre, qui a eu pour cadre l’hôtel RIU Tikida Dunas, n’est pas fortuit. La manifestation organisée par le partenaire marocain de TUI, le groupe Holidays Services, coïncide avec le lancement du vol régulier Agadir/Paris de Corsair. La compagnie aérienne française de TUI, qui a fixé le prix du billet aller-retour Agadir/ Paris à 3329 DH TTC, démarre le 1er novembre prochain avec une seule fréquence par semaine. ‘’Elle passera à deux dessertes hebdomadaires dès les vacances de Noël’’, précise Eric Debry, président du directoire de Nouvelles Frontières. De son avis, l’ouverture du ciel marocain aux compagnies aériennes étrangères a eu un formidable effet d’entraînement sur l’activité touristique dans le Royaume. Ce qui a permis au Maroc de grimper de la sixième place en 2003 au rang de la première destination en 2004 chez Nouvelles Frontières. ‘’Nous avons réalisé à l’issue des huit premiers mois de l’année 104.000 clients sur la destination Maroc’’, indique Eric Debry. Selon lui, les premiers résultats des accords d’application relatifs au marché français qui s’inscrivent dans le cadre de l’accord cadre global signé le 21 juillet 2003 (www.leconomiste.com), sont concluants. Les objectifs du groupe TUI notamment au niveau du marché français sont plus qu’atteints. Nouvelles Frontières réalise notamment une croissance excellente sur Fès, ce qui a permis d’atteindre les objectifs annuels en moins de cinq mois. Sur cette destination, Corsair prévoit de mettre en place prochainement une troisième fréquence aérienne par semaine. Auparavant la liaison Marrakech/Paris deviendra quotidienne avec le rajout d’un septième vol régulier par semaine à partir de février prochain. Parallèlement, l’axe Paris/Tanger est à l’étude. Un vol hebdomadaire reliant les deux villes pourrait bien être lancé en 2006. En attendant, la station balnéaire d’Agadir verra sûrement une évolution de son activité touristique, notamment au niveau du marché français. Les participants du séminaire annuel de Nouvelles Frontières ont découvert qu’Agadir dispose, outre le balnéaire, d’autres atouts à découvrir. De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc