×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Courrier des Lecteurs

Correction naturelle

Par L'Economiste | Edition N°:346 Le 17/09/1998 | Partager

La Bourse vit un retournement de tendance depuis quelques jours. La performance actuelle du marché est cependant jugée conforme aux prévisions.


Ce n'est pas la panique. Mais la Bourse de Casablanca ne rompt pas avec la tendance baissière sur laquelle elle s'est installée depuis plusieurs jours. Au terme de la semaine du 9 au 15 septembre, l'Indice Général a encore reculé de 2,09% après avoir fléchi de 0,5% une semaine plus tôt. Ce revirement de situation qui fait suite à la fête continue du mois d'août est considéré comme une correction natu-relle. En début d'année, la plupart des analystes s'atten-daient au mieux à une performance comprise entre 15 et 25% pour l'Indice Général. Les prévisions ont été par la suite révisées à la hausse jusqu'à 30% environ, compte tenu des meilleures perspectives économiques et des retombées sur les résultats des entreprises. Le marché avait donc atteint un niveau assez élevé, entraînant des prises de bénéfices. Pour MIT (Maroc Inter Titres), le reflux peut également être expliqué par les repositionnements de portefeuilles effectués par les institutionnels et les gros porteurs.

Prudence


Corrélativement, «les investisseurs étrangers se sont mis à réaliser des plus-values pour atténuer les pertes subies sur les autres places émergentes», commente un analyste. Avec 7 à 10% de la capitalisation boursière, leur poids est encore relativement limité, mais un repli concentré sur un faible laps de temps est en mesure d'orienter une trajectoire. «Les sociétés à faible valorisation et les sociétés liquides» ont fortement souffert, est-il relevé sur la note hebdomadaire (du 4 au 11 septembre) de Casablanca Finance Intermédiation.
Pratiquement, toutes les bancaires ont flanché ou, au mieux, stagné. BCM a reculé de 2,69%, BMCE de 0,69%, BMCI de 1,79%, CIH de 3,33% et Wafabank de 4,21%. Pour les financières, Diac Salaf et Eqdom se sont dépréciées de 2,86 et 4,18%. Les sociétés de portefeuille ont également subi le même sort.
SNI a concédé -5,14%, Diwan -1,15% et ONA, qui publie ses résultats semest-riels ce jeudi 17 septembre, 1,69%. Autant que les cimentières, les deux compa-gnies d'assurances sont aussi secouées après avoir flambé depuis leur introduction. Cette semaine, Wafa Assu-rance a reculé de 3,04% et La Marocaine Vie de 2,91%.

Quoi qu'il en soit, un rebond est toujours possible. Les demandes ont en effet toujours tendance à revenir pendant les périodes de creux. A ce titre, MIT, qui recommande toutefois «la prudence», estime qu'il existe «de nombreuses valeurs redevenues at-tractives de par leurs ratios de valorisation et leur potentiel de croissance».
Mais, dans un marché en quête d'une meilleure lisi-bilité, les investisseurs ont toutefois besoin davantage de repères pour dénicher les valeurs n'ayant pas encore atteint leur plateau. Les résultats semestriels qui commencent à tomber constituent justement une signa-lisation à prendre en considération.

Longométal: 3% en cessions directes


En attendant, les grandes opérations continuent d'être réalisées sur le marché des cessions directes où les institutionnels et les gros porteurs se sont montrés très actifs. Sur un volume de près de 1,7 milliard de DH, 1,37 milliard, soit 81%, sont enregistrés dans ce comparti-ment. La BMCE fait toujours l'objet de va-et-vient répétitifs dans de gros paquets. Des transactions motivées par des besoins de revalorisation des actifs. SNI, Brasserie du Maroc et Alcatel Alsthom ont également connu des échanges significatifs.
L'un des plus marquants concerne cependant Longométal dont 3,1% du capital a changé de main lors de la séance du 15 septembre. Il s'agit plus précisément de la cession de 29.266 actions à 135 DH l'une, soit la moitié du cours le plus haut de l'année et 10% en dessous du cours le plus bas enregistré sur le marché officiel. Ce discount tient sans doute aux mauvais résultats de la société et de la décision longtemps annoncée de la SNI, actionnaire majoritaire, de prendre à terme du recul dans l'optique de sa stratégie de restructuration du portefeuille. A noter que cette holding a ramené sa partici-pation dans Ciment du Maroc à 4,96% en cédant 50.000 actions à 1.140 DH l'une lors de la séance du 3 septembre.
Pour l'instant, ni l'identité du vendeur, ni celle de l'acheteur des actions Longométal ne sont rendues publiques. Mais il est constaté que le paquet qui vient d'être traité est quasiment égal à la participation de Al Wataniya (3,09%).


A savoir


·Taslif: Emission obliga-taire
Après Crédor, Taslif vient de lancer la deuxième émission obligataire privée. La ligne est de 30 MDH, la maturité de trois ans et le taux d'intérêt de 8%. La période de souscription s'étale du 14 au 18 septembre. Le placement est confié à MSIN (Maroc Services Intermédia-tions).

·Bons du Trésor: 159,3 milliards échangés
"L'IGB a atteint son plus haut niveau historique (881,65 points) durant le mois d"août", souligne la CDG dans son bulletin mensuel. Cette évolution s'explique par un excès de liquidité prove-nant essentiellement des dividendes distribués au titre de l'exercice écoulé. La capitalisation boursière s'est fixée à 159,3 milliards.
Par ailleurs, le volume des transactions sur le marché secondaire des bons du Trésor s'est établi, à fin juin, à 8,5 milliards de DH, soit une progression de 6% par rapport au mois précédent.

·Maroc-Banque Mondiale
Le Maroc est actuellement en négociation avec la Banque Mondiale sur deux dossiers. Le premier, d'une valeur de 165 millions de Dollars, est destiné à la réforme sociale, notamment dans les domaines de la santé, de la pêche maritime, et du logement social. Quant au deuxième, il concerne un prêt spécial à décaissement rapide dont la valeur varie entre 350 et 400 millions de Dollars. Celui-ci permettra de financer le programme gouvernemental dans les domaines des réformes économiques, sociales et des télécommunications.

Caire: Conférence
Des représentants des sociétés financières (banques, Bourse) prennent part à la conférence d'Euromoney qui se tient au Caire du 15 au 17 septembre sous le thème "Les économies émergentes dans le Monde Arabe". CFG (Casablanca Finance Group) est le seul sponsor marocain de ce forum.


A retenir


· Paiement de dividendes
- Alcatel Alsthom distribuera un dividende de 9 DH par action à partir du 30 septembre 1998.
Les règlements seront effectués au siège social d'Alcatel.
- La Sonasid met en paiement depuis le 17 août un dividende de 20 DH par action. Les détenteurs d'action peuvent encaisser leur dividende au siège de la Somacovam.
- Zellidja a entamé depuis le 4 août dernier le paiement d'un dividende de 14 DH par action. Les versements ont lieu aux guichets de la BCM, BMCE, SGMB, Wafabank, CDM, BMCI, SMDC et de la Somacovam contre remise du coupon n°22.
- La SCP procède depuis le 31 juillet au paiement d'un dividende de 17 DH pour les actions B et 7 DH pour les actions C.
Les détenteurs du coupon n°34 peuvent encais-ser leur dividende aux guichets de la SMDC.
- Taslif a commencé depuis le 28 juillet à payer un dividende de 10 DH par action pour la première ligne et de 2,5 DH pour la deuxième ligne. Lieu: les guichets de la Société Générale Marocaine de Banques.

· BCM et les GDR
La Banque Commerciale du Maroc organise conjointe-ment avec sa filiale Attijari Finances Corp un séminaire sur les GDR (Global Dépo-sitaire Receipts). Cette rencontre aura lieu le 29 septembre au siège social de la banque. Elle sera animée par des intervenants internationaux sur le marché des GDR (The Bank of New York, Robert Flemings & Co, Nomura International...)
L'objectif de cette rencontre est de rappeler les caractéristiques et opportunités d'appel au marché financier international qu'of-fre cet instrument.

· Euromoney
Le magazine britannique Euromoney organise les 29 et 30 septembre à Casablanca une conférence destiné à promouvoir les potentialités du Maroc.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc