×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Agenda

    Coopération énergétique Europe-Maghreb

    Par L'Economiste | Edition N°:156 Le 01/12/1994 | Partager

    Les pays du Nord de la Méditerranée occidentale (Espagne, France, Portugal) représentent plus de 90% de la production énergétique et 65% de la consommation de la région. Quant aux pays du Sud de la région (Maroc, Algérie, Tunisie), leur consommation énergétique a augmenté 20 fois plus vite que celle des pays du Nord, et ceci pour les deux dernières décennies. Pour faire face à cette demande, quelque 15 milliards de Dollars devront être investis d'ici l'an 200.

    Un séminaire international sur les échanges énergétiques en Méditerranée occidentale s'est tenu à Séville en Espagne, les 6 et 7 octobre derniers, à l'initiative de la Banque Mondiale.

    Le but de la réunion était la promotion des activités dans le secteur énergétique afin de stimuler le développement économique, en particulier dans les pays du Maghreb. Le Gazoduc Transmed, installé depuis les années 80, qui transporte le gaz algérien en Italie via la Tunisie, est une expérience réussie. Un doublement de cette liaison est en cours de construction. En 1996, le Gazoduc Maghreb Europe (GME) transportera le gaz algérien en Espagne et au Portugal en traversant le territoire marocain. Ceci permettra au Maroc de faire face à une demande croissante, Aussi, l'interconnexion des réseaux électriques entre le Maroc et l'Espagne attendue pour début 1996 permettra-t-elle une plus grande coopération économique dans la région. En ouvrant les travaux du séminaire, M. Daniel Ritchie, directeur à la Banque Mondiale pour les pays du Maghreb, a déclaré que "l'Europe doit considérer les pays du Maghreb, non seulement comme des marchés, mais également comme des partenaires potentiels pour conserver leur compétitivité mondiale. Il est également important que les pays du Maghreb se considèrent comme partie intégrante d'une économie mondiale moderne et compétitive".

    Par ailleurs, M. Richard Stern, directeur du Département Industrie et Energie de la Banque Mondiale, a insisté pour sa part sur le fait qu'une croissance économique soutenue dans les pays du Maghreb influera décidément sur la croissance des échanges énergétiques.

    Hicham RAÏQ.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc