×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Convention Emploi-Enseignement Supérieur: Les grandes lignes

Par L'Economiste | Edition N°:486 Le 15/04/1999 | Partager

· L'opération touchera les titulaires d'une licence, d'un DES ou d'un diplôme équivalent à la recherche d'un emploi depuis plus d'un an
· Les CIOPE devront assurer le placement des bénéficiaires dans le cadre du programme formation insertion
· Enveloppe allouée: 39 millions de DH, supportée par le Ministère de l'Emploi


Ils seront 1.560 diplômés à bénéficier de l'action menée par le Ministère de l'Emploi et celui de l'Enseignement Supérieur. Une convention-cadre entre les deux départements a été signée le 12 avril. Objectif, "un programme de formation qualifiante au profit de jeunes diplômés de l'enseignement supérieur en vue de favoriser leur insertion dans la vie active", précise un communiqué du Ministère de l'Emploi.
Les bénéficiaires doivent être titulaires d'une licence, d'un Diplôme d'Etudes Supérieures (DES) ou d'un titre équivalent et faire partie de la catégorie des primo-demandeurs d'emploi depuis plus de 12 mois.
Les formations, d'une durée de dix mois au maximum, "seront dispensées sous forme de modules ciblés dans des filières répondant aux besoins du marché de travail". L'objectif est de permettre à ces lauréats d'acquérir des compétences "équivalentes à celles des formations de type DUT". Parmi les filières retenues figurent l'informatique et les télécommunications, l'informatique financière, le génie industriel, les procédés et environnement et le contrôle qualité agro-alimentaire.
La formation devra déboucher sur un stage en entreprise qui sera organisé en collaboration avec les CIOPE dans "le cadre du programme formation-insertion". Parallèlement, des cercles de recherche active d'emploi seront mis en place par le Ministère de l'Emploi. Ils auront pour mission "d'accompagner les bénéficiaires de ces formations pour favoriser leur insertion dans le marché de l'emploi", précise la convention.
Le coût de cette opération est estimé à 25.000 DH par étudiant. L'enveloppe globale allouée au programme s'élève donc à 39 millions de DH. L'opération est financée, selon les termes de la convention, dans sa totalité par le budget du Ministère de l'Emploi et de la Formation Professionnelle.
De son côté, le Département de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique participera à travers la mobilisation des établissements de formation retenus qui seront chargés de l'exécution des programmes de formation.

Aniss MAGHRI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc