×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
Affaires

Convention collective à la Samir

Par L'Economiste | Edition N°:2158 Le 25/11/2005 | Partager

. Signature ce vendredi entre la direction et la CDT. Les négociations ont duré deux ans Une convention collective sera signée aujourd’hui, vendredi 25 novembre, entre la direction et le personnel de la Samir. Elaborée sur la base du protocole d’accord établi entre les deux parties le 19 avril 2005, la convention s’étalera sur une période de 3 ans.Auprès de Samir, on estime que «la convention collective répond parfaitement à l’esprit du code du travail». En outre, et vu l’importance du programme d’investissements de la raffinerie, «il était urgent d’instaurer une paix sociale au sein de l’entreprise», ajoute-t-on. De longues discussions ont été nécessaires avant que la direction générale n’aboutisse à un accord avec les représentants des salariés. Ces derniers sont majoritairement affiliés à la Confédération démocratique du travail (CDT). Celle-ci s’est, d’ailleurs, «félicitée» de la signature de la convention estimant qu’il était temps que les salariés aient un statut interne garantissant leurs droits. «Les pourparlers entre les deux parties ont duré deux ans avant d’aboutir à une convention collective consensuelle, équilibrée et tournée vers l’avenir», indique-t-on à la CDT. . Développer les compétencesTout en maintenant «l’intégralité des avantages sociaux prévus dans le statut du personnel jusqu’alors en vigueur», la convention collective «redéfinit les aspects de la gestion des ressources humaines». Elle aspire à la promotion d’une politique en la matière «basée sur le management de la performance et la reconnaissance du mérite». Ainsi, sont pris en considération les aspects relatifs au maintien de bonnes relations sociales, aux droits et obligations du personnel, au recrutement et à l’organisation du travail notamment. La convention aborde également les volets discipline, description et classification des postes de rémunération, management par objectifs, gestion des carrières, formation… La direction affirme, d’ailleurs, avoir, dès 2004, accéléré le rythme de la mise à niveau du système de management des ressources humaines. Mise à niveau qui a pour objectif «le développement des compétences pour relever les défis imposés par la mondialisation et l’ouverture à la concurrence internationale», souligne-t-on. La signature de la convention est considérée par la direction générale comme un élément-clé pour la «réussite du plan stratégique de développement de la société». Il est à rappeler que le premier statut régissant le personnel a été établi en 1975 dès la marocanisation de Samir. Un deuxième a été mis en place en 1979 à la suite de la deuxième extension de la raffinerie de Mohammédia et un troisième sera élaboré en 1984 à l’occasion de la construction du complexe des huiles lubrifiantes. A noter également qu’il a été procédé, en 2001, à l’unification des statuts de Samir et de l’ex-Société chérifienne des pétroles (SCP) suite à la fusion des deux sociétés. En plus, un nouvel organigramme a été adopté en 2004 apportant des changements notables à la structure managériale. Changements qui ont permis la nomination de nouveaux directeurs et de renforcer les directions Grands projets et Sécurité. Jamal Eddine HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc