×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Controverse autour de la naissance du premier bébé cloné

Par L'Economiste | Edition N°:1426 Le 30/12/2002 | Partager

. Une secte religieuse revendique cette naissance . Les scientifiques, réticents, indiquent l'absence de preuves L'annonce la semaine dernière de la naissance du premier bébé cloné a été entourée de suspicions. Le généticien français, Axel Kahn, a affirmé vendredi dernier qu'il n'en avait «strictement aucune preuve» et qu'il «s'agit purement et simplement de propagande». Il a estimé également qu'il faudrait que des scientifiques fassent la carte génétique du bébé cloné et celle de la personne dont ce bébé est un clone et démontrent qu'elles sont identiques. «Les raéliens(1) ont misé la totalité de leur communication depuis un an sur le fait que, comme les Elohim qui sont leurs créateurs dans leur religion, ils étaient capables eux aussi d'atteindre l'immortalité par la maîtrise du clonage. Il peut s'agir encore de l'une des fantaisies dont ils sont coutumiers», a dit le généticien. A rappeler que l'annonce de la naissance d'un bébé obtenu par la technique du clonage a bouleversé le monde médical. “Le bébé, une petite fille, est venue au monde par césarienne. Cela s'est très bien passé”, s'est bornée à affirmer Mme Boisselier, présidente de la société de clonage humain, Clonaid, appartenant aussi à la secte des raéliens. Il n'était pas possible, en l'absence d'une publication scientifique dans les règles de l'art, d'obtenir pour l'instant une quelconque confirmation d'experts indépendants que le bébé est bien un clone. Interrogée sur les circonstances de cette naissance, la scientifique française a refusé de fournir immédiatement davantage de précisions, en particulier la technique de clonage mise en oeuvre et le lieu de naissance. «Je préfère ne pas en dire plus pour l'instant», a-t-elle dit. Si la naissance d'un clone humain était confirmée de source scientifique indépendante, il s'agirait du premier bébé obtenu par la technique controversée du clonage humain et dont la naissance aura été rendue publique. Surtout, elle marquerait l'entrée de l'humanité dans l'ère de la reproduction asexuée. Car, pour la première fois, un enfant ne serait plus le fruit d'un mélange génétique d'un père et d'une mère, mais la reproduction à l'identique de l'un des deux parents. En effet, Mme Boisselier avait indiqué à l'AFP que cette naissance était attendue par un couple d'Américains. Le bébé serait donc une copie génétique de sa mère, à des années d'intervalle. De nombreux scientifiques ont mis en garde contre l'application du clonage à l'homme, une technique qui connaît encore des taux d'échec très importants chez l'animal et des séquelles parfois rédhibitoires chez les nouveau-nés: malformations congénitales, difformités physiques, déficiences du système immunitaire, vieillissement prématuré. “Si le bébé est bien un clone et survit au-delà de la petite enfance, quel sera son développement cognitif et comportemental”? s'est interrogé jeudi soir William Muir, professeur de génétique à la Purdue University (Indiana). «Cette personne sera-t-elle normale? Le processus de clonage implique une “reprogrammation” des gènes. Or, nous ne savons pas quel en est l'impact sur le développement mental chez les brebis, les vaches, les cochons ou les souris.(AFP)(1) Secte religieuse installée au Canada qui revendique cette naissance.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc