×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Consortiums d’exportation
Sur les pas de l’Italie?

Par L'Economiste | Edition N°:2905 Le 20/11/2008 | Partager

. 14 groupements constitués depuis la mise en œuvre du projet. Cadre légal et financement à l’étudeA fin octobre dernier, 14 consortiums d’exportation ont été constitués. C’est le bilan à mi-parcours établi par le département du Commerce extérieur, initiateur du projet. Lequel, faut-il le rappeler, a été lancé en 2003 en collaboration avec l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (Onudi) et le financement de l’Italie. L’introduction du concept et sa vulgarisation se sont faites aussi avec le partenariat de plusieurs autres institutionnels publics et privés opérant dans le domaine de la promotion des exportations. L’objectif est de permettre à la PME d’avoir accès aux marchés extérieurs. Pour cela, une assistance technique est nécessaire. Ce sont les experts de l’Onudi qui sont en charge de ce volet. L’assistance couvre notamment le ciblage d’objectifs, les bases de la constitution du groupement ainsi que l’élaboration du statut et du business plan. La démarche répond ainsi au déficit en termes de préparation et de connaissance des circuits et mécanismes de l’acte d’exporter. Au demeurant, «c’est ce qui explique l’échec par lequel se sont soldées de nombreuses tentatives de constitution de groupes d’exportation entre PME», rappelle Zahra Maafiri, directrice de la Politique extérieure auprès du département du même nom. Et le constat est à généraliser à de nombreuses économies émergentes. Car le dénominateur commun demeure l’absence du cadre institutionnel et légal nécessaire à la promotion et au soutien des consortiums des PME. «Le Maroc ne fait pas l’exception», avoue Maafiri. D’ailleurs, l’option retenue pour la constitution des consortiums est largement dictée par cette contrainte. Au Maroc, ils ont surtout pour objectif «de promouvoir les produits et services de leurs membres à l’international; les ventes étant réalisées directement par les entreprises associées», précise la directrice de la Politique du commerce extérieur. Or, même en Italie, pays pionnier qui compte plus de 500 entités, les consortiums de promotion prédominent. Il faut une certaine maturité pour que les alliances se transforment en forces de vente. «N’empêche que le besoin d’un cadre légal se fait pressant», reconnaît Maafiri. Aussi, l’Onudi est-elle d’ores et déjà mise à contribution pour préparer une plateforme dans ce cadre. De son côté, le ministère du Commerce extérieur s’active aussi pour obtenir un financement conséquent des consortiums, de promotion ou de vente soient-ils. Pour le moment, les 14 consortiums constitués ont bénéficié chacun d’une subvention de 700.000 DH. Le Centre marocain de promotion des exportations prend en charge à hauteur de 85% le coût de leur participation aux foires et expositions internationales. Mais jusqu’à présent, aucune estimation de leur offre exportable ne peut être avancée.


Avantages

LES quatorze consortiums constitués représentent les secteurs de l’agroalimentaire, du textile, du cuir, du BTP, de l’électronique, mécanique et des services. Outre l’appui financier et l’expertise des institutionnels associés, les avantages offerts par la formule demeurent conséquents. A commencer par la réduction du risque et des coûts liés à l’exportation. S’ajoutent le gain d’efficacité en termes de pouvoir de négociation et l’exploitation des économies d’échelle résultant de la mutualisation de l’offre et des achats d’intrants.A. G.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc