×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Consommation

Par L'Economiste | Edition N°:1671 Le 26/12/2003 | Partager

Editorial

. Paroles…LES maladies hydriques, également appelées maladies “de l'eau sale”, sont le résultat de la contamination de l'eau par des déchets humains, animaux et chimiques. Ces maladies causent, estime-t-on, 12 millions de morts par an, dont 5 millions à la suite de maladies diarrhéiques. La plupart des victimes sont des enfants vivant dans des pays en développement. La situation n'est pas meilleure au Maroc.Il existe beaucoup d'endroits où les eaux superficielles et les eaux souterraines sont envahies par des déchets industriels, agricoles et municipaux. Nos grands fleuves sont tellement appauvris et pollués qu'ils mettent en danger la santé humaine et empoisonnent les écosystèmes environnants. Quid de la qualité de leur poisson?Dans nos grandes villes, l'eau potable est contaminée et l'on ne sait plus combien de personnes ont accès à une eau potable salubre.Conseils de ville, communes et Communautés, tenez vos paroles et vos promesses quant à la politique de gestion des ressources en eau?Mohammed OUHSSINEAMPOC-Ké[email protected]


Actualités

. Agences de bassin: quel rôle?LES plans de développement économique et social mis en oeuvre au Maroc ont accordé une grande priorité au secteur de l'eau, permettant ainsi la généralisation de l'accès à l'eau potable en milieu urbain, l'irrigation d'un million d'hectares et la production hydroélectrique de plus de 2.000 GWh/an en moyenne. La loi 10-95 sur l'eau a déjà intégré en partie ces préoccupations et introduit la mise en place de redevances liées aux principes “préleveur-payeur” et “pollueur-payeur”. Ces redevances sont utilisées pour financer les actions d'inventaire, d'évaluation, de planification, de mobilisation, de gestion de l'eau, ainsi que l'entretien courant des ouvrages hydrauliques. Les agences de bassin constituent, ainsi, le cadre adéquat pour concrétiser la prise en charge progressive du coût de l'eau par les usagers, en partenariat entre l'administration, les collectivités locales et les usagers de l'eau en vue d'une gestion solidaire et participative de l'eau à l'échelon du bassin versant hydrologique. Cependant, la problématique du recouvrement du coût de l'eau brute, de la tarification des services de l'eau (eau potable, irrigation énergie) et la contribution respective de l'Etat et des usagers reste posée. Alors, agences de bassin quel rôle? Mohamed BENKADDOUR APCE [email protected]


Conseils

. Polluants domestiques, que faire? LES effets de la pollution sur la santé augmentent en fonction des concentrations des substances polluantes dans l'air et de la durée d'exposition. C'est la raison pour laquelle il est conseillé aux personnes sensibles de limiter leurs efforts physiques, d'arrêter de fumer et de pratiquer, pour lutter contre les polluants domestiques, les règles suivantes:- aérer les pièces régulièrement - sortir la literie à l'air et utiliser des acaricides - passer régulièrement l'aspirateur sur les moquettes - prendre garde aux travaux qui peuvent empoussiérer l'appartement - installer des appareils conformes aux normes de sécurité - ne pas obstruer les bouches d'aération - éviter l'emploi excessif de bombes aérosols, et aérer la pièce après utilisation - attention au tabagisme passif ALORS PROTEGEZ-VOUS BIEN!Raïfa BAKALIAMPOC-Ké[email protected]


Eco-Info

. L'irrigation au goutte-à-goutte ça marche bien… sur le papier!LES besoins en eau de l'agriculture du Sud de l'Espagne ont été largement couverts par les médias. Cependant, au même moment, le Maroc limitrophe souffrait en silence des mêmes problèmes. Les gestionnaires marocains doivent avant tout se poser cette question: quelle agriculture pouvons-nous développer avec nos réserves d'eau?L'irrigation au goutte-à-goutte est bien sûr une technique formidable. Sur les racines, son efficacité est d'à peu près 100%. Cependant, le système présente quelques inconvénients importants:- il exige un investissement considérable, - ses utilisateurs doivent posséder une grande connaissance technique,- les arbres, “gâtés” par ce système, qui ne recevront pas suffisamment d'eau en cas de problèmes, vont mourir en quelques jours.Le système du goutte-à-goutte devient, dans ce cas, un piège mortel pour les agriculteurs des pays en besoin d'eau. Les responsables sont-ils- conscients des inconvénients de cette technique pour l'agriculture marocaine?Youssef GSIR APCE [email protected]


Consommateurs, nous sommes à votre écoute!

VOUS êtes consommateur? Cette page est pour vous. Vous êtes à la recherche de conseils, d'informations?… N'hésitez pas, les associations de protection du consommateur sont à votre service. Vous pouvez aussi passer vos suggestions en ligne [email protected] téléphones et nos Fax sont à votre disposition.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc