×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Consommation

Par L'Economiste | Edition N°:3182 Le 31/12/2009 | Partager

Editorial
Bonne année
- Bonne année à l’implication des associations de protection des consommateurs: une démocratie ne peut être dynamique que si elle reconnaît notamment le rôle des associations de défense des consommateurs et si elle leur donne une place dans la représentation et le débat public;- Bonne année à l’application des textes de loi: une démocratie ne peut être correcte que si elle valorise les efforts, utilise les outils consultatifs que le législateur a mis en place et veille à ce que les textes soient appliqués.- Bonne année à l’ouverture à la discussion et au débat: une bonne démocratie est celle qui garantit le progrès social, économique et environnemental. Elle est davantage meilleure si elle organise la rencontre entre les acteurs socioéconomiques et favorise la discussion et la négociation;- Bonne année à la concertation: la démocratie n’est ainsi que si toutes les parties intéressées souhaitent une régulation économique concertée;- Bonne année à l’expression: que les droits d’expression et à la différence soient respectés et que la démocratie participative soit développée;- Bonne année aux personnes qui souhaitent s’impliquer dans des actions collectives constructives et responsables pour encore mieux protéger le consommateur et jouer un rôle dans la construction d’une société respectueuse de l’homme;- Bonne année à toutes celles et à tous ceux pour qui la fonction de consommation n’est qu’une facette des multiples fonctions du citoyen informé, responsable et acteur de notre société.- Bonne année: l’ensemble des membres de la Fédération nationale des associations des consommateurs Maroc (FNAC-Maroc) présente à tous les consommateurs marocains ses meilleurs vœux de joie et de bonheur. Mohammed OUHSSINESecrétaire général de la FNAC-MarocPrésident de l’APCE-Ké[email protected]

Actualité
Centre marocain de la consommation: Un pas de plus pour le consumérisme
LE bouclage de l’étude de faisabilité (en collaboration avec la FAO) pour la conception et le montage du centre marocain de la consommation (CMC) est une avancée non négligeable dans le renforcement du mouvement consumériste. Cette nouvelle institution devra entre autres «développer de nouvelles prestations à valeur ajoutée pour le consommateur et ouvrir de nouveaux axes de collaboration et de partenariat avec les différents acteurs concernés qu’ils soient publics ou privés», a souligné le ministre du Commerce et de l’Industrie lors de l’atelier de clôture du projet relatif à l’étude de faisabilité le 16 décembre dernier. L’objectif global est notamment de mettre en place une structure d’appui au mouvement consumériste et de créer une plateforme de développement de services à valeur ajoutée dans le domaine de la consommation et de la protection des consommateurs.Créé sous la forme d’une fondation, le CMC devra assurer différentes missions. Il s’agit notamment de la recherche scientifique. A ce niveau, cela concernera la réalisation des études à la demande des ONG ou des pouvoirs publics. Les premières thématiques auront trait au panier de la ménagère, aux contrats de services, aux prix, à la santé…Autres missions, la veille consumériste, la gestion d’un fonds documentaire relatif à la consommation, la représentation des organisations de consommateurs sur leur demande. S’ajoutent la résolution des litiges à travers la médiation et la labellisation consumériste des biens et services. Madih OUADIFNAC-MarocPrésident de [email protected]

Eco-Info
Attention aux clauses abusives!
LE consentement est la condition sine qua non de la formation et de la validité d’un contrat. Très souvent, le consommateur se voit soumettre des contrats types destinés à gérer ses relations avec un professionnel (location immobilière, téléphonie mobile, achat de bien matériel (électroménager…) sous forme de crédit...) Malheureusement, il a, dans ces conditions, rarement l’occasion de négocier les clauses dont certaines peuvent présenter un déséquilibre significatif entre les droits et obligations des parties au contrat. De telles clauses sont considérées comme abusives. Pour rappel, la clause abusive est un article d’un contrat qui crée, «au détriment du non-professionnel ou du consommateur, un déséquilibre significatif entre les droits et obligations des parties au contrat», c’est-à-dire entre le professionnel et le consommateur. Aussi, nous vous conseillons de bien examiner votre contrat, voire de nous contacter avant de vous conformer à de telles clauses. Les associations de protection des consommateurs sont là pour répondre directement ou faire appel à des personnes ressources pour vous éclairer sur les points noirs du contrat. Aujourd’hui, le consommateur se trouve encore incapable de demander réparation en cas de manquement du professionnel à ses engagements. C’est pour cela qu’il y a urgence à adopter le projet de loi sur la protection des consommateurs. Ahmed KHANNOUSFNAC-MarocAPCE-Kénitra [email protected]

Conseil
Devis: Quand faut-il le demander et que doit-il contenir
Avant tous travaux et afin d’éviter des différends, il est important de demander des devis. Faire réparer une machine à laver, changer sa tuyauterie, refaire son électricité ou tout simplement réparer une fuite que ce soit pour des travaux prévus ou un dépannage,…dans quels cas faut-il établir des devis. En principe, ceux-ci sont facultatifs mais dans certaines situations ils peuvent s’avérer obligatoires. En effet, dans le cas de prestation de dépannage d’entretien ou de réparation dans le secteur du bâtiment ou de l’équipement de la maison, le professionnel devra vous soumettre un devis lorsque vous en faites la demande ou lorsque le montant des travaux est estimé supérieur à 1.500 dirhams. Le devis devra mentionner les coordonnés de l’entreprise, le décompte détaillé de chaque prestation en quantité et en prix, notamment les honoraires de la main-d’œuvre. Il devra également mentionner les frais de déplacement. La mention globale à payer avec la mention du taux de la TVA ainsi que la durée de validité de l’offre.Attention les devis doivent être présentés avant l’exécution des travaux. Même dans l’urgence des travaux ou de réparation, il est conseillé de faire jouer la concurrence en demandant les devis et en comparant les prix.En général, le devis est gratuit, mais il peut être payant. Tout dépend de la complexité des travaux. Le professionnel se doit de prévenir que le devis sera payé. Si le client n’a pas été clairement informé, il pourra refuser de payer ce devis. Pour éviter les mauvaises surprises, d’aborder clairement la question du coût de devis. Une chose aussi à préciser: le devis n’engage pas les deux parties. Pour le professionnel, le devis est juridiquement une offre de contrat, il devra respecter les prix et les délais qui y sont indiqués. Par contre, le client ne s’engage que lorsqu’il accepte le devis en signant par exemple un bon pour travaux.Boualem OUSSAIDFNAC-Maroc Président de l’APCE- Taourirt [email protected]

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc