×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Consommation

    Par L'Economiste | Edition N°:2768 Le 02/05/2008 | Partager

    Editorial: Mutation

    UN nouveau souffle et une nouvelle dynamique pour l’agriculture? C’est en tout cas la volonté affichée par les différentes parties prenantes au processus. Et ce, notamment à travers le «Plan Maroc Vert», qui a été présenté lors des premières assises nationales de l’agriculture qui se sont tenues à Meknès, à la veille du Siam. L’objectif de cette stratégie est de relancer le secteur de manière à ce qu’il devienne le principal moteur de croissance de l’économie dans les 10-15 prochaines années. Et ce, avec des retombées en termes de croissance du PIB, de création d’emplois, d’exportation et de lutte contre la pauvreté. Autrement dit, insuffler à ce secteur vital un second souffle et une dynamique de développement équilibrée et soutenue. Reste que pour atteindre ses objectifs, la stratégie devra mettre fin aux disparités entre agriculture moderne et traditionnelle. Au cours du salon de Meknès, qui a fermé ses portes en début de semaine, c’est un nouveau visage que l’agriculture a dévoilé, montrant à travers les produits et les techniques les différentes avancées réalisées. Une donnée qui montre que ce secteur est passé d’une culture traditionnelle, non réfléchie et non rentable à une culture raisonnée, moderne et à rendement plus élevé. Mais reste qu’à côté des îlots de performance, il existe encore de nombreux pans du secteur qui sont encore à la traîne. Dans tous les cas, la mise à niveau de l’économie dans son ensemble exige une agriculture efficace et compétitive. Une agriculture tournée vers l’extérieur, capable de s’adapter notamment pour conserver ses parts durement conquises à l’export et pour en conquérir de nouvelles. C’est donc toute cette mutation qu’il faut réussir. Depuis des décennies, le Maroc a misé sur ce secteur stratégique. Aujourd’hui, il veut sauver les meubles car il en a trop fait dans cette voie pour faire marche arrière sans faire de dégâts.Mohammed OUHSSINEFNAC (Kénitra)[email protected]


    Actualité: Le président de l’AEPC d’El Jadida reconduit

    La durée du mandat du bureau de l’association de l’environnement et de protection du consommateur d’El Jadida a pris fin au mois d’avril dernier. Ainsi, lors de la réunion de l’élection du nouveau bureau, les deux rapports financier et moral ont été présentés pour approbation. Après un débat sur notamment des demandes d’éclaircissements sur certains points présentés dans les deux rapports, l’appel a été lancé pour l’élection du nouveau bureau. Moncef Madih a ainsi été reconduit à son poste de président pour un deuxième mandat. Les membres élus lui ont laissé le soin de les affecter aux postes tels que définis par la loi sur les associations.Mohamed Sghir DIBIFNAC (El Jadida)[email protected]


    Eco-Info: Etanchéité des bâtiments: De nouvelles normes (suite)

    Nous publions pour cette semaine la deuxième partie des projets de normes discutés et validés par le comité technique de normalisation de l’étanchéité des bâtiments. - PNM 10.8.964: Feuilles d’étanchéité de toiture plastiques et Elastomères. Définitions et caractéristiques.- PNM 10.8.965: Feuilles souples d’étanchéité. Feuilles plastiques et élastomères empêchant les remontées capillaires du sol. Définitions et caractéristiques.- PNM 10.8.966: Feuilles souples d’étanchéité. Feuilles plastiques et élastomères utilisés dans les murs contre les remontées d’humidité. Définitions et caractéristiques.- PNM 10.8.967: Feuilles souples d’étanchéité. Feuilles bitumineuses contre les remontées capillaires dans les murs. Définitions et caractéristiques.- PNM 10.8.968: Feuilles souples d’étanchéité. Détermination de la résistance à l’ozone. Feuilles d’étanchéité de toiture plastiques et élastomères.- PNM 10.8.969: Feuilles souples d’étanchéité. Détermination de la longueur, de la largeur, de la rectitude et de la planéité. Feuilles d’étanchéité de toiture plastiques et élastomères.- PNM 10.8.970: Feuilles souples d’étanchéité. Détermination de l’épaisseur et de la masse surfacique. Feuilles d’étanchéité de toiture plastiques et élastomères.- PNM 10.8.971: Feuilles souples d’étanchéité. Détermination des défauts d’aspect. Feuilles d’étanchéité de toiture plastiques et élastomères.- PNM 10.8.972: Feuilles souples d’étanchéité. Détermination de la pliabilité à basse température. Feuilles d’étanchéité de toiture plastiques et élastomères.- PNM 10.8.973: Etanchéité. Produits pâteux.Après examen des projets de normes précités, le comité a décidé de soumettre les 20 projets de normes à l’enquête publique de trois mois avant leur homologation au sein du Conseil supérieur interministériel de la qualité et de la productivité.Ouadii MADIHFNAC (Oujda)[email protected].f


    Conseil: Attention à ces ennemis invisibles

    Connaissez-vous cet insecte? Evidemment pas. Il s’agit d’un représentant de la famille des acariens. Invisibles à l’œil nu, on les retrouve dans les matelas, les oreillers, les draps, les tapis, les moquettes, canapés, chaises et meubles rembourrés... Un matelas peut ainsi contenir jusqu’à 2 millions d’acariens! Ces créatures ne vivent que 6 semaines, mais elles se reproduisent à vitesse grand V. Même mortes, elles conservent leurs défauts: les débris de leurs dépouilles et leurs déjections provoquent des allergies en cas d’inhalation. Seul moyen de leur déclarer la guerre: un nettoyage en grand et l’exposition au soleil. En effet, ces petites bêtes sont très sensibles à la lumière et aux radiations solaires. Il faut savoir que 44 % des allergies répertoriées sont dues aux acariens, ce qui en fait la seconde source d’allergies avec la poussière et après les pollens. Les acariens sont surtout impliqués dans les maladies respiratoires mais également dans des affections cutanées et oculaires. Le mieux est de préférer un sol lisse et lavable à l’eau: carrelage, plancher vitrifié. Le sol doit être nettoyé si possible une fois par semaine. Attention, il faut interdire les animaux dans les chambres. Nettoyer toutes les semaines leurs lieux préférés. Les animaux ont tendance à rester longtemps dans leur lieu de couchage et favorisent ainsi par la chaleur de leur corps le développement des acariens. Certaines personnes pensent être allergiques aux chiens ou aux chats mais elles ne sont en fait allergiques qu’aux animalcules portés par l’animal. Il faut donc régulièrement utiliser un produit de lavage approprié entre une à 4 fois par semaine.Abdelhak DRIOUICHFNAC (Kénitra)[email protected]

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc