×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Consommation

    Par L'Economiste | Edition N°:2352 Le 01/09/2006 | Partager

    Editorial: Nouveaux aliments pour nouveau mode de vie

    LA consommation des compléments alimentaires et des aliments fortifiés est en nette évolution, d’où l’augmentation de l’espace de présentation dans les magasins diététiques, les pharmacies et les supermarchés. Mais en quoi consistent ces suppléments et aliments fortifiés et quelle est leur utilité?Le mode de vie de plus en plus intense et la déstructuration des repas, font en sorte que la demande de compléments alimentaires augmente. Ces produits sont des sources concentrées de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel et physiologique. Ils sont consommés pour compléter les nutriments présents dans les aliments quotidiens. Ils existent sous forme simple d’emploi : pilules, tablettes, capsules ou doses liquides.Cependant, ces compléments alimentaires doivent faire l’objet de réglementations dans notre pays, comme c’est le cas dans les pays de l’Union européenne. Depuis le 31 juillet 2003, les pays membres ont commencé à appliquer la directive européenne sur les vitamines et les minéraux utilisables dans la production des compléments en précisant sous quelle forme. Cette directive devrait habiliter la Commission européenne à réglementer la quantité des vitamines et des minéraux contenus dans les compléments alimentaires et à harmoniser les règles d’étiquetage.Mohamed BENKADDOUR Président du CAC [email protected]


    Actualité: Aliments fortifiés

    Les aliments fortifiés sont des produits auxquels ont été rajoutées des substances nutritives. Les raisons qui justifient leur utilisation sont: - soit remplacer les nutriments perdus au cours de la production, du traitement ou de la conservation. Le but est d’obtenir un substitut alimentaire ayant la même valeur nutritive que son homologue (par exemple enrichir la margarine en vitamines comme celles présentes dans le beurre);- soit enrichir des aliments déjà ou ne contenant pas certaines substances nutritives.Bien que les compléments alimentaires puissent constituer un apport nutritif d’appoint, ils ne peuvent toutefois être considérés comme l’unique source supplémentaire de vitamines et minéraux.En absence de contrôle, des perversions professionnelles peuvent avoir lieu. Il est donc souhaitable de mettre en place des garde-fous sous forme de réglementation. La finalité est d’harmoniser les caractéristiques des aliments fortifiés. Il est important de revoir les règles nationales divergentes concernant l’adjonction de vitamines, de substances minérales et… par là, garantir un niveau élevé de protection des consommateurs.Youssef SGHIR [email protected]


    Eco-Info

    . Des vitamines et des minéraux en plusLes compléments alimentaires et les aliments fortifiés constituent un moyen de remédier à la consommation insuffisante de certains nutriments et qui pourrait découler d’un nombre de facteurs alimentaires, sociaux, culturels et esthétiques. Comme l’a souligné David Byrne, commissaire chargé de la santé publique et de la protection des consommateurs: «Nous ne devons pas perdre de vue qu’un régime varié reste la meilleure solution pour assurer un bon développement de l’être humain et son maintien en bonne santé». Les compléments alimentaires servent essentiellement à combler les carences en nutriments essentiels pour des personnes ou des groupes de population bien précis. Ils peuvent également être utilisés dans l’objectif d’accroître l’apport de ces nutriments. L’étiquetage de ces produits doit donner au consommateur toutes les informations dont il a besoin et concernant le mode d’emploi.A. [email protected]. Que contient votre tasse de thé?Une tasse de thé nous est tellement familière qu’il nous est difficile d’imaginer que, dans chaque gorgée, sont cachées des substances capables non seulement de développer nos défenses immunitaires, mais aussi de nous aider à combattre les maladies chroniques, comme les maladies cardiaques ou le cancer.- Catéchines: Les catéchines sont composées à plus de 50% de gallate d'épigallocatéchine, connu également sous le nom d'EGCG. Ses propriétés antioxydantes sont 20 fois supérieures à celles de la vitamine C.- Rubigine du thé: C'est un flavonoïde complexe qui se développe lorsque les feuilles de thé fermentent et deviennent noires.- Flavine du thé: Elle est également produite lors de la fermentation des feuilles- Caféine: C'est un excitant léger présent dans le thé. Une tasse de 200 ml contient en moyenne 40 mg de caféine, alors que le café instantané en contient 64 mg, et le café filtré jusqu'à 150 mg.- Tanin: Il s'agit d'un type de flavonoïde qui donne au thé arôme, propriétés astringentes et goût amer, en plus de ses propriétés antioxydantes.Docteur B. HAMDAOUI APCE OUJDA [email protected]

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc