×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique

Conseil régional de Casablanca
L’USFP menace de claquer la porte

Par L'Economiste | Edition N°:2794 Le 09/06/2008 | Partager

. Les conseillers usfpéistes contre les coupes budgétaires 2007 et 2008. La wilaya s’oppose à la mise à niveau des diplômés chômeurs La majorité politique au Conseil de la Région est menacée d’effritement. L’USFP brandit l’arme de la défection. C’était lors de la session ordinaire tenue vendredi 30 mai. Pour manifester leur mécontentement, les usfpéistes membres du bureau ont boycotté la tribune de la présidence. Il faut signaler que la coalition régionale, comme d’ailleurs tous les conseils, n’est pas homogène. Elle comprend plusieurs partis comme le PJD, l’USFP, le PPS, le RNI et le MP. Ces formations s’affichent en tant qu’alliées de Chafik Benkirane, président de la Région.Les représentants du Parti socialiste des forces populaires fustigent ce qu’ils appellent les blocages du wali: «Nous avons été partie prenante dans le projet de recyclage des diplômés chômeurs de Casablanca. C’était un long travail mené avec la CGEM et autres partenaires. Projet qui a été validé par les conseillers mais le wali a marqué son opposition», affirme Abderrahmane Benyahya, membre du bureau. Mais ce n’est pas tout. «Il faut aussi préciser que le wali exerce une tutelle de qualité et non d’opportunité , poursuit-il. Quoi qu’il en soit, le wali s’est opposé à ce programme de mise à niveau des diplômés. «Il est à craindre que ces jeunes, une fois reconvertis et n’arrivant pas à intégrer le monde professionnel, ne se livrent à des sit-in devant la wilaya», avait expliqué le wali dans une session précédente du Conseil de la Région. Le wali étant l’ordonnateur des dépenses dans la Région, il est à proprement parler le vrai patron. Il a ainsi ordonné de geler les 3 millions de DH que le conseil avait affecté à la reconversion des diplômés de la métropole. Autrement dit, la décision des représentants élus tombe à l’eau. Les 3 millions de DH ont été réaffectés aux travaux d’éclairage de l’autoroute urbaine.Mais ce qui a irrité le plus les conseillers du parti de la rose n’est rien d’autre que la programmation de l’excédent budgétaire de 2007 d’une part et de certaines dotations du budget 2008 d’autre part. Benyahya accuse la présidence de favoriser certaines circonscriptions au détriment d’autres. «C’est une campagne électorale avant terme et la course aux alliances est bien déclenchée», indique-t-il. A l’appui, les documents reçus par les élus de la Région font état d’une programmation des crédits différente de celle qui a été convenue dans le cadre de la commission des finances. Le bureau devait normalement se réunir la veille de la session pour trancher, ça n’a pas été le cas. Du coup, les conseillers s’estiment être pris au dépourvu. Concrètement, les nouvelles affectations se distinguent par des coupes budgétaires totalisant plus de 45 millions de DH. Le président de la session, qui a été marquée par l’absence de Benkirane, président de la Région, a calmé les esprits. Il a ordonné de ressaisir la commission des finances pour réexaminer la programmation de l’excédent budgétaire 2007 et les affectations au titre de 2008. Ali JAFRY

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc