×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Concessions: Tanger ouvre la voie de l'appel d'offres

    Par L'Economiste | Edition N°:421 Le 13/01/1999 | Partager

    La Communauté Urbaine de Tanger vient de lancer un avis de pré-qualification pour la concession de la distribution d'eau, d'électricité et de l'assainissement liquide. Le gouvernement prépare un texte qui définit le cadre juridique des concessions.

    Après Casablanca et Rabat, c'est au tour de Tanger de se mettre à l'heure des concessions. En effet, la Communauté Urbaine de Tanger (CUT) vient de lancer un avis de préqualification pour la gestion déléguée des services de distribution de l'eau potable, de l'électricité et de l'assainissement liquide, gérés actuellement par la RAID (Régie Autonome Intercommunale de Distribution).
    Avec cette initiative, la ville du Détroit semble avoir tiré la leçon de l'expérience des deux villes Casablanca et Rabat qui avaient opté pour l'entente directe avec des entreprises étrangères. En leur temps, elles avaient provoqué un tollé et une levée de boucliers de la CGEM contre la procédure d'octroi de la concession sans se soucier de la concurrence. Le patronat avait réclamé le recours systématique à l'appel d'offres ouvert et avait obtenu la promesse pour les prochaines échéances. C'est chose faite. Tanger s'inscrit donc dans cette nouvelle logique, devenant ainsi pionnière en décidant de rompre avec l'ancienne pratique.
    D'ailleurs, le Ministère du Secteur Public et de la Privatisation est décidé à élaborer un cadre juridique spécifique aux concessions qui se développent de plus en plus au Maroc. Une Commission représentant plusieurs ministères est créée à cet effet. Elle en est à sa quatrième réunion.
    En attendant, l'avis de la CUT vise à sélectionner les candidats à consulter pour le choix d'une entreprise délégataire qui prendra en charge la gestion de ces services. Ce choix se fera en fonction de l'expertise et du savoir-faire acquis dans le domaine.

    Verrou de sécurité


    La vision de la Communauté est claire. "Le candidat devra avoir exercé l'ensemble des fonctions pendant au moins 5 ans aux cours des dix dernières années dans un ou plusieurs services des trois secteurs concernés, dont le nombre total des branchements doit dépasser les 100.000 unités par services délégués", est-il indiqué. Visiblement, cette clause est un verrou de sécurité destiné à éliminer les entreprises formées pour la circonstance, afin de répondre à cet avis de préqualification.
    En outre, les critères de sélection imposent aux candidats de faire preuve d'une assise financière saine. Le montant de leurs fonds propres doit dépasser les 300 millions de DH. La vérification de ce critère sera sévère et se fera sur la base des états financiers fournis.
    Auprès de la CUT, la question de la procédure requiert une importance capitale. En effet, cette collectivité locale souhaite que "l'appel d'offres qui sera lancé après la préqualification se réalise dans le contexte de la concurrence effective et de transparence totale". Cette opération est conçue avec l'appui de l'Administration de tutelle et la contribution d'un consultant indépendant en qualité de conseiller technique.
    Les entreprises ou groupements doivent mener les négociations à partir d'un cahier des charges élaboré par les services de la CUT, en présence des experts de l'Administration de tutelle qui n'est autre que le Ministère de l'Intérieur.
    Plusieurs collectivités locales sont intéressées par la délégation des services. Il s'agit des Communes Urbaines de Tanger Médina, de Charf, d'Asilah, de Béni Mékada. Plusieurs communes rurales sont également candidates.

    Mohamed CHAOUI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc