×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Compétitivité: Les nordiques confirment leur suprématie

    Par L'Economiste | Edition N°:2119 Le 29/09/2005 | Partager

    . Transparence et prospérité à l’origine de cette performance. Les Européens et les Chinois à la traîneLA Finlande reste le pays le plus compétitif de la planète, selon le classement annuel du Forum économique mondial. Pour la troisième année consécutive, le pays de Nokia grimpe sur la plus haute marche du podium. Avec la Suède (3e), le Danemark (4e), l’Islande (7e) et la Norvège (9e), l’Europe du Nord continue à tenir la tête du classement de 117 pays, aux côtés des Etats-Unis (2es) et de deux tigres asiatiques: Taïwan (5e) et Singapour (6e). «La raison principale tient à ce que ces pays bénéficient d’une excellente gestion. Ils n’ont pas de problèmes budgétaires comme la France, l’Allemagne ou l’Italie. Face au vieillissement de leur population, leurs dirigeants politiques se sont rendus compte qu’ils devaient économiser aujourd’hui afin de maintenir les filets de sécurité», soulignent les rédacteurs de l’étude. Ces pays jouissent aussi d’un haut niveau de transparence, la Finlande étant par exemple considérée comme le pays le moins corrompu de la Terre. Par contraste, les autres pays européens font moins bien: si la Suisse reste 8e, le Royaume-Uni et l’Allemagne reculent chacun de deux places pour se retrouver respectivement aux 13e et 15e rangs. L’Espagne et la Belgique perdent 6 points pour se placer aux 29e et 31e rangs. En 30e position, la France a encore perdu trois places, après avoir déjà reculé d’un rang l’an dernier. Le Forum note que les milieux d’affaires «portent un jugement sévère sur tous les aspects de la compétitivité directement liés à la qualité des institutions publiques du pays». Les Etats-Unis se classent premiers pour l’innovation et la technologie, mais leur performance d’ensemble est plombée par l’ampleur des déficits budgétaire et commercial. La Chine perd trois places pour se retrouver au 49e rang, les milieux d’affaires interrogés se montrant soucieux envers l’environnement juridique du pays, la protection de la propriété privée, la stabilité des banques, la protection sociale ou encore le système de retraite. Avec la flambée de ses exportations, qui inquiète le milieu politique dans les pays riches, la Chine risque en outre de se retrouver confrontée dans les années qui viennent à un environnement commercial plus difficile.Le classement du Forum économique mondial est établi à partir de statistiques internationales mais aussi d’une étude d’opinion auprès de 11.000 chefs d’entreprise à qui l’on a demandé d’évaluer les performances des pays suivant des critères économiques, sociaux ou administratifs.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc