×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Compétitivité: Bons points pour le dynamisme financier, les ressources humaines et les infrastructures

Par L'Economiste | Edition N°:951 Le 06/02/2001 | Partager

. L'OCIEM perpétue la tradition et présente son observation 2000 sur la compétitivité marocaineComme chaque année depuis sept ans, l'Observatoire de la Compétitivité Internationale de l'Economie Marocaine (OCIEM), créé en 1994 au sein du département du Commerce et de l'Industrie, a réalisé une étude sur la compétitivité de l'économie marocaine au cours de l'année 2000. Une réunion d'information destinée à présenter ce rapport aux acteurs du monde économique marocain a eu lieu vendredi dernier à Casablanca. Cette rencontre a été présidée par MM. Mustapha Mansouri, ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Energie et des Mines et Hassan Chami, président de la CGEM. L'étude concerne le potentiel compétitif de l'économie marocaine par rapport à un échantillon de pays émergents et de l'UE (l'Afrique du Sud, l'Argentine, le Brésil, le Chili, la Hongrie, l'Inde, l'Indonésie, la Malaisie, le Mexique, les Philippines, la Pologne, la Thaïlande, la Turquie, la Grèce et le Portugal). Les critères retenus sont le dynamisme macroéconomique, le dynamisme financier, le marché domestique le commerce extérieur, les ressources humaines, la technologie et les infrastructures physiques et institutionnelles. L'enquête relève que le Maroc fait partie des pays à résultats intermédiaires, tranche supérieure pour les facteurs dynamisme financier et infrastructures physiques et institutionnelles. Pour le commerce extérieur, les ressources humaines et le développement technologique, il se situe dans le groupe des pays à résultats intermédiaires, tranche inférieure. Enfin, il est placé parmi les pays à résultats faibles pour les facteurs dynamisme macroéconomique et dynamisme du marché domestique. C'est ce qu'indique M. Ali Berrada, responsable au sein de l'OCIEM. Par rapport à l'année précédente, le Royaume a gagné des positions pour les facteurs dynamisme financier, ressources humaines et infrastructures physiques et institutionnelles. Il a régressé au titre du dynamisme macroéconomique et du marché domestique (en raison du recul de la consommation privée). En parallèle à la réalisation de l'observation 2000, l'OCIEM a également effectué, comme les années précédentes, une enquête auprès d'un échantillon représentatif d'entreprises industrielles, pour connaître les principales contraintes rencontrées au cours de leur activité. L'enquête a relevé comme obstacles majeurs le niveau élevé des impôts, la faiblesse de l'infrastructure d'accueil industrielle, la pratique de la corruption, la difficulté de faire valoir les droits légaux et la concurrence des entreprises informelles.


Trajectoire ascendante

L'OCIEM, capitalisant sept observations annuelles, a cherché à tirer profit des séries de données quantitatives et qualitatives accumulées, pour retracer l'évolution de la trajectoire compétitive de l'économie marocaine. L'objectif étant d'en repérer les forces et faiblesses et d'en dégager des enseignements. Ainsi, l'évolution a été marquée par des fluctuations avec néanmoins une tendance ascendante depuis les trois dernières années. Depuis 1998, l'écart entre le niveau de compétitivité de l'économie marocaine et les pays de l'échantillon d'observation réalisant les meilleures performances tend à se réduire. Les facteurs en progression sont le dynamisme financier et les infrastructures. Les facteurs à caractère fluctuant sont le dynamisme macroéconomique, le dynamisme du marché domestique et le commerce extérieur, alors que les facteurs à évolution lente sont les ressources humaines et le développement technologique. Nadia BELKHAYAT

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc