×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    Commerce : Les relations USA-Japon sur la corde raide

    Par L'Economiste | Edition N°:147 Le 29/09/1994 | Partager

    Les négociations nippo-américaines sont dans leur dernière ligne droite. C'est demain, vendredi 30 septembre, que le sort des relations commerciales entre les deux pays doit être fixé. C'est en effet la date butoir que se sont fixée les Etats-Unis pour déclencher leur processus de représailles commerciales en cas d'échec des discussions sur l'ouverture des marchés publics de télécommunications et d'équipements médicaux. Les deux autres secteurs qui font l'objet de négociations ardues pour permettre un meilleur accès des produits américains au marché japonais sont l'assurance et l'automobile. A l'heure où nous mettions sous presse, aucune indication sur l'évolution des discussions n'était encore disponible.

    Le sous-secrétaire américain au Trésor, qui se trouvait à Tokyo le 20 septembre pour discuter de l'ouverture du marché japonais des services financiers, a indiqué que "le Japon ferait une erreur s'il croyait que l'administration américaine acceptera un compromis simplement pour le plaisir de conclure un accord".

    Les dernières discussions officielles entre Washington et Tokyo sur l'accès aux marchés publics japonais datent de fin juillet dernier. Elles s'étaient soldées par un nouvel échec. Les Etats-Unis avaient alors réagi en mettant à exécution leur processus de représailles commerciales mais avaient toutefois accordé un délai de deux mois pour trouver un éventuel accord, d'où la date du 30 septembre.

    Si aucun terrain d'entente n'est trouvé, Washington fera donc jouer l'article "Super 301" de son Trade Act. Celui-ci vise à sanctionner les partenaires qui résistent à ouvrir leurs marchés aux produits "made in USA". Dans une conférence de presse donnée le 1er août à Tokyo, le porte-parole du gouvernement nippon avait rétorqué en disant : "si le processus de sanctions va jusqu'au bout, Tokyo n'aura pas d'autre choix que de rompre les négociations, au moins sur les marchés publics".

    Washington et Tokyo négocient depuis juillet 1993 pour rééquilibrer leurs échanges commerciaux. Les Etats-Unis veulent à tout prix réduire leur déficit commercial à l'égard du Japon. Celui-ci a atteint en 1993 un record historique de 59,3 milliards, soit 23,7% de plus qu'en 1992.




    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc