×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Commerce extérieur: Le taux de couverture sous la barre des 70% en 1998

    · Hausse des achats de biens d'équipement

    Par L'Economiste | Edition N°:459 Le 09/03/1999 | Partager

    · Détérioration du taux de couverture en 1998

    · Accroissement des importations de 8,5%: 98,42 milliards de DH

    · Légère hausse des exportations de 2,7%: 68,84 milliards de DH


    L'année 1998 s'est achevée avec des performances plutôt moyennes en matière de commerce extérieur, selon les premières indications du tableau de bord de l'Office des Changes. Les chiffres sont encore provisoires, mais l'Office a le mérite d'avoir diffusé pour la première fois ses estimations début mars.
    Les transactions commerciales avec l'étranger se sont établies à 167,26 milliards de DH en 1998, en hausse de 6% par rapport à 1997. Les importations ont augmenté de 8,5%, soit plus rapidement que les exportations (2,7%).
    Résultat, le taux de couverture s'est détérioré et le déficit commercial creusé. Le taux de couverture n'est plus que de 69,9% contre 73,9% un an plus tôt. Fait important, les importations de machines et appareils ont connu un bon de 44%. Cette rubrique englobe les principaux biens industriels importés, dont le détail n'est pas encore disponible. Son augmentation est significative et démontre une relance de l'investissement à travers les entrées de biens d'équipement. Les achats de ces biens ont enregistré un bon de 36%.

    Les autres principaux produits importés sont les produits alimentaires de base et les huiles brutes de pétrole. La facture pétrolière, elle, régresse de 35,5% sous l'effet de l'effondrement des cours du brent, à la grande satisfaction du pays. Elle n'est plus que de 5,4 milliards de DH contre 8,39 en 1997. Le volume importé, lui, est resté sensiblement le même.
    Les achats hors pétrole affichent, eux, un taux de progression de 13% Les importations de céréales sont également en hausse. La facture a augmenté de 16,5% à 5,18 milliards de DH pour un volume de 3,5 millions de tonnes (+48%).
    En revanche, la note du sucre a régressé de 2% en raison de la baisse des cours mondiaux, les quantités importées étant restées pratiquement les mêmes.
    Côté exportations, la valeur affichée en 1998 est de 68,84 milliards de DH. Les expéditions de marchandises générales ont reculé de près de 2%. En valeur, elle ne représente plus que 43,7 milliards de DH. A cela s'ajoute une régression des exportations du groupe OCP de 3,4%. Ils ne sont plus que de 12,58 milliards de DH contre 13,027 milliards en 1997.
    Le secteur textile et cuir, deuxième pourvoyeur de devises, enregistre aussi une baisse de 5,6% avec une valeur de 8,5 milliards de DH contre 9 milliards en 1997. Seuls les articles de bonneterie enregistrent une légère progression de près de 1%. Le secteur de la chaussure, lui, essuie un sérieux revers avec une chute de plus de 21% des exportations.

    Fatima MOSSADEQ

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc