×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Comment savoir si votre enfant est la réincarnation du fils d'un dragon?

Par L'Economiste | Edition N°:1524 Le 23/05/2003 | Partager

. S'il dort avec un python, la filiation sera avérée; et deviendra guérisseur à l'âge de 7 ansC'est sûr, dans une vie précédente, il était fils de dragon. Bien des Cambodgiens n'en démordent pas et se précipitent pour faire la queue: ce petit garçon de trois ans a pour meilleur ami un serpent python femelle de quatre mètres de long. Pour un serpent de cette espèce, la plus grosse du monde, c'est une taille honorable.N'est-ce pas la preuve que le petit Oeun Sambath a des pouvoirs surnaturels?«Il a joué avec le python dès qu'il a pu ramper«, a expliqué la mère de l'enfant, Kim Kannara, qui est très heureuse de laisser son fils dormir tout contre ce serpent constricteur géant, même si ce dernier pourrait aisément en faire son dîner. Et accessoirement, cette bonne mère est bien heureuse de recevoir aussi les dons que lui prodiguent les visiteurs, en échange d'un potentiel bout de miracle.L'enfant a été expertisé: une voyante a attesté que l'enfant avait dû être le fils d'un dragon dans une vie antérieure, car il bénéficie de l'amitié du python, surnommé Chamreun («Chanceux«). Selon des croyances traditionnelles encore très fortes au Cambodge, les pouvoirs spéciaux attribués à l'enfant devraient faire de lui un guérisseur à l'âge de sept ans.«Je ne sais pas ce qu'il y a de spécial dans la relation entre mon fils et le serpent - s'ils étaient liés dans leurs vies précédentes - mais on ne peut assurément pas les séparer«, estime Kim Kannara.«J'ai emmené une fois mon fils dans d'autres provinces, mais nous ne pouvions y rester tellement Chamreun lui manquait«, ajoute-t-elle. Le correspondant de l'AFP au Cambodge, qui rapporte la grande nouvelle de «l'enfant réincarnation du fils du dragon«, n'a pas pu interviewer le python.Synthèse L'Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc