×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Enquête

Comment réinsérer les chômeurs de longue durée?

Par L'Economiste | Edition N°:442 Le 12/02/1999 | Partager

L'inadéquation de l'offre par rapport à la demande, l'obsolescence de certains diplômes, la durée du chômage. Ces facteurs rendent parfois difficile l'insertion. Les CIOPE prévoient des programmes de formation-reconversion. Pour les chômeurs de plus de cinq ans, le problème peut prendre des proportions dramatiques. Explications...


"Nous arrivons à insérer entre 100 et 120 diplômés chômeurs par semaine. Mais j'avoue que les grandes difficultés commencent à partir d'une durée de chômage de deux ans". Tel est le constat de Mme Fouzia Zouaoui, responsable régionale des CIOPE (Centres d'Information et d'Orientation pour l'Emploi) de Casablanca. Ceux-ci seront prochainement intégrés à la future Agence d'Intermédiation.
Quel que soit le type de contrat signé (stage ou recrutement définitif), le but est d'intégrer le chômeur dans le monde du travail. Pour y parvenir, le processus est parfois long et difficile. Entretiens, démarches, rencontres répétées sont quelquefois nécessaires avant de convaincre l'entreprise. Mais chaque personne insérée est une véritable victoire pour les responsables des CIOPE.
Depuis leur apparition en octobre 1997, ceux de Casablanca ont pu insérer près de 4.600 personnes. Au cours des sept derniers mois, 793 entreprises ont bénéficié du programme Action-Emploi, dont près de 78% sont des PME de moins de 100 salariés. Le taux de satisfaction des deux parties (entreprises et stagiaires) est bon, puisque seuls 5% des contrats signés jusqu'à aujourd'hui ont été résiliés.
Pour l'heure, l'objectif est de parvenir à insérer dans un délai de cinq mois 5.300 diplômés chômeurs. Pour y arriver, deux ou trois autres Centres à Casablanca devraient voir le jour d'ici juin prochain.
Selon Mme Zouaoui, "Au début, les entreprises pensaient que nous nous moquions d'elles. Aujourd'hui, ce sont elles qui font appel à nous. Ce que nous leur demandons surtout, c'est qu'elles nous fassent confiance".

Le manque de commerciaux


Pour ce qui est des chômeurs, "il faudrait qu'ils arrêtent de s'en remettre complètement à nous. Ils doivent continuer leur recherche personnelle et redoubler d'efforts. Certains refusent des offres d'emploi en prétextant que l'entreprise est trop éloignée de leur domicile. Après deux années de recherche ou plus, il ne s'agit pourtant plus de faire des caprices".
Les chômeurs de longue durée (plus de deux ans) ont souvent des diplômes pour lesquels la demande de travail n'a eu aucun écho. Ils se trouvent confrontés au problème de l'inadéquation de leur offre par rapport à la demande. D'après Mme Zouaoui, les plus grands besoins se font sentir en particulier au niveau des agents commerciaux et des secrétaires de direction. L'informatique et la communication viennent ensuite.
"C'est incroyable, les agents commerciaux sont extrêmement demandés. Nous n'arrivons pas toujours à répondre à cette demande. Cette frénésie pour la vente ne cesse de prendre de l'ampleur". Elle ajoute que la vente nécessite agressivité, aisance, bonne présentation: un comportement et une culture qui manquent à notre système éducatif de manière générale. D'où l'idée de fournir des cours en techniques de vente, secrétariat de direction au sein même des CIOPE pour rendre possible enfin l'insertion.
Pour ce qui est des chômeurs de plus longue durée encore (cinq ans et plus), le problème peut prendre des proportions dramatiques.
"Ils font quelquefois un brouhaha énorme dans les couloirs et deviennent parfois dangereux. Ils ont déjà agressé certaines de nos employées dans la rue sous prétexte qu'elles ne leur ont pas trouvé d'emploi". Elle conclut que, dans de telles conditions, il est nécessaire que les CIOPE disposent en permanence d'un agent de sécurité.

Nadia BELKHAYAT

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc