×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Comment des lycéens de la région de Berkane ont confectionné un lexique

    Par L'Economiste | Edition N°:646 Le 25/11/1999 | Partager

    · Elaboré avec le soutien de la CIOR, ce livre a été tiré à 6.000 exemplaires dont 4.000 iront aux collèges et lycées

    · Outre leur participation à une expérience originale, ces lycéens permettent à leur établissement de toucher 10% de droits d'auteur


    Cancérigène, dioxine, fumées, gaz nocifs, aérodromes Vous pouvez trouver ces mots et d'autres dans les deux langues arabe et française dans le nouveau lexique de l'environnement. «Les mots de l'environnement pour comprendre les maux de notre environnement», c'est sous ce titre suggestif qu'une vingtaine d'élèves du Lycée Zaïtoun à El-Aïoun, un village à proximité de Berkane, ont réalisé un lexique comprenant 260 mots.
    Pas moins d'une année de travail acharné, des excursions sur le terrain et de multiples réunions ont été nécessaires pour ces élèves, sélectionnés parmi les meilleurs de l'établissement, pour mettre au point ce lexique. Selon le témoignage même de M. Ismaïl Alaoui, ministre de l'Education Nationale, ce document a été minutieusement préparé. Dans la préface, le ministre écrira que le lexique tient compte des plus récents travaux scientifiques en matière de lexicologie et effectue un inventaire et une étude analytique des mots et de leurs significations dans le domaine de l'environnement aussi complet que possible.
    Reste que ce document n'ambitionne pas de se substituer à un dictionnaire écologique. Ses auteurs visent avant tout à en faire un instrument de sensibilisation aux problèmes de l'environnement.
    Ce projet est le fruit d'une coopération parascolaire entre un groupe de recherche du lycée Zaïtoun, de la délégation provinciale du Ministère de l'Education Nationale de Berkane-Taourirt et de la société Ciments de l'Oriental, la CIOR. Le Lycée vient ainsi de faire l'expérience de l'ouverture de l'école sur son environnement, comme le stipule la Charte Nationale de l'Education-Formation dont la réforme rentrera en vigueur à partir de l'année prochaine.
    Le document a donc été élaboré avec le soutien et à l'initiative de la CIOR(1) qui veut se débarrasser du cliché populaire considérant les cimenteries comme les industries les plus polluantes.
    L'entreprise s'est occupée de toute la partie logistique. De plus, elle a offert le matériel et les documents nécessaires pour le travail des élèves. Ne s'arrêtant pas là, la CIOR a également offert quelque 4.000 exemplaires qui iront aux bibliothèques des collèges et lycées publics. Elle s'engage toutefois à proposer des remises pour les écoles privées qui veulent acquérir ce lexique.
    Ce dernier a été tiré à 6.000 exemplaires pour cette première étape. En plus d'avoir participé à une expérience originale et enrichi leur patrimoine, les élèves du lycée Zaïtoun feront bénéficier la bibliothèque de leur établissement des droits d'auteur tirés sur les ventes du lexique. Edité par le Collectif la Croisée des Chemins, l'ouvrage est vendu à 55 DH.

    Malika EL JOUHARI


    (1) Parallèlement au soutien de cette action, la CIOR s'engage elle-même dans un processus de certification ISO 14.000 de l'environnement. L'entreprise se donne une année pour mettre en place la démarche et décrocher sa certification.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc