×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Comment CMS Energy compte promouvoir la nouvelle zone industrielle de Jorf Lasfar

    Par L'Economiste | Edition N°:597 Le 17/09/1999 | Partager

    · Les résultats de l'étude d'évaluation sont attendus pour le premier semestre 2000

    · L'entreprise américaine intégrera le nouveau parc dans son portefeuille marketing international

    L'entreprise américaine CMS Energy veut donner une nouvelle dimension à sa présence au Maroc. Son objectif est de devenir un partenaire privilégié dans la réalisation des programmes de développement économique initiés par les secteurs privé et public dans la région où elle est implantée. D'où l'engagement de son état-major à promouvoir la nouvelle zone industrielle de Jorf Lasfar située dans la région d'El Jadida. Pour l'heure, le projet est dans sa phase d'évaluation. Les premiers résultats sont attendus pour le premier semestre 2000.
    Les responsables de CMS Energy justifient leur engagement au Maroc par les bons résultats réalisés par l'entreprise sur ce marché. Le groupe exploite, depuis octobre 1997, 50% de la Centrale électrique de Jorf Lasfar, la plus importante installation de production indépendante d'énergie en Afrique. Cette centrale répondra, après l'achèvement l'année prochaine de la construction de la troisième et de la quatrième unités, à 65% des besoins de base du Maroc en matière d'électricité.
    Lors du symposium organisé le 14 septembre à Rabat, sur le thème «des Capacités d'investissements de CMS Energy et son apport dans la promotion du nouveau parc industriel de Jorf Lasfar», les responsables de CMS Energy(1) ont mis l'accent sur les atouts qu'offre cette zone pour les futurs investisseurs internationaux. Il s'agit notamment de l'accès rapide au port de transport maritime de Jorf Lasfar, au complexe industriel OCP, au centre agricole de la province. Ce nouveau parc permettra également aux opérateurs d'être plus proches des marchés africains et européens. Pour l'heure, CMS Energy est en train d'identifier les entreprises industrielles oeuvrant sur les marchés internationaux et ayant des besoins bien spécifiques.

    Ces multinationales cherchent essentiellement de nouvelles sources de matières premières, veulent également assurer la ponctualité des livraisons des ressources de production, notamment l'acide phosphorique purifié. Ces entreprises cherchent aussi des partenaires locaux. La firme américaine propose des stratégies industrielles bien ciblées. Les secteurs visés sont ceux qui développent une valeur ajoutée, notamment l'agro-alimentaire. Pour appuyer ces stratégies, CMS Energy s'engage à développer le système d'irrigation, ainsi que la création d'un centre régional de formation relatif aux procédés de fabrication (élaboration de l'étude de faisabilité et assistance dans son démarrage).


    (1) Le staff de CMS Energy a présenté hier à Tanger les potentialités du partenariat économique dans la région. A rappeler que le groupe a soumissionné pour le projet de concession de distribution d'eau et d'électricité et assainissement d'eau à Tanger et Tétouan. A cet effet, CMS Energy s'est associée avec Thames Water.


    L'expérience en Argentine


    Afin de donner plus de visibilité sur la nature de leur approche du développement économique au Maroc, les responsables de CMS Energy ont présenté, lors du symposium, leur expérience dans la région d'Entre Rios en Argentine. Le groupe, qui possède et exploite dans cette région une entreprise locale de distribution d'électricité, a lancé en 1998 un programme semblable à celui d'El Jadida. A travers une campagne de sensibilisation auprès des banques et des entreprises, 40 investissements ont été réalisés. Les nouveaux investissements ont totalisé 10 millions de Dollars. En une année, ce programme a pu généré 200 emplois.


    Mohamed DOUYEB

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc