Economie

Colorado: Berrada promet de la rentabilité

Par L'Economiste | Edition N°:2378 Le 09/10/2006 | Partager

. Une croissance annuelle de 16% entre 2003 et 2005. Le Marocain consomme en moyenne 4 kg de peinture par an Plus de 5.000 points de vente, une évolution de 16% contre 7% pour l’ensemble du secteur et un chiffre d’affaires 2006 estimé à 321 millions de DH. Pour les dirigeants de Colorado (cotée ce lundi 9 octobre à la Bourse de valeur de Casablanca), les perspectives sont prometteuses. Lors d’un point presse organisé jeudi 5 octobre à Casablanca, Farid Berrada, PDG de Colorado, a multiplié les arguments. Les sociétés de peinture produisent 130.000 tonnes annuellement pour un marché de 2,3 milliards de DH (soit 0,5% du PIB). «Le Marocain consomme en moyenne 4 Kg de peinture par an. En revanche le Tunisien en consomme jusqu’à 7 Kg annuellement et l’Européen entre 8 et 12 kg par année. C’est dire toutes les perspectives de développement du secteur de la peinture au Maroc», souligne Berrada. Ce secteur se répartit en trois grands segments: le bâtiment qui accapare 74% des ventes du secteur, les peintures industrielles et les peintures pour carrosseries qui représentent respectivement 18% et 8% de la filière. «Au Maroc le bâtiment constitue le premier débouché de la production de peintures. Il absorbe près de 74% du volume des ventes contre 55% au niveau mondial», indique Berrada. L’importance du bâtiment au Maroc, poursuit-il, est notamment due à la multitude des programmes de logements sociaux et aux grands projets structurants. D’ailleurs, c’est pour cette raison que Colorado s’oriente davantage vers les peintures pour bâtiments. Pour écouler ses produits, la société qui a été rachetée en 1989 par Mohamed Berrada père de Farid, s’appuie sur un réseau de distribution essentiellement constitué de revendeurs grossistes (drogueries). La société dispose également de 5.000 points de vente et compte de plus en plus sur les circuits de commerce moderne (grandes surfaces) tels que Bricoma, Weldom, M. Bricolage…Les chiffres de Colorado ont également été commentés par la direction. Ainsi, la société a réalisé un taux de croissance annuel moyen entre 2003 et 2005, de 16%. Le chiffre d’affaires est ainsi passé de 199 millions de DH en 2003 à 268 millions de DH à fin 2005. Une tendance confirmée lors du premier semestre 2006 puisque le CA à fin juin dernier s’est élevé à 164.321 millions de DH, contre 134.089 millions de DH pour le premier semestre 2005. Soit une progression de 22,5%. Le résultat net de l’entreprise a également augmenté de 12,9% pour passer de 19,1 millions de dirhams à fin juin 2005 à 21,6 millions de dirhams lors du premier semestre de cette année. Idem pour le résultat d’exploitation qui a enregistré une hausse de 11,7% pour s’établir à 37,3 millions de dirhams. Interrogée sur l’abolition des barrières douanières et l’entrée sur le marché de nouveaux concurrents, la direction de Colorado s’est montrée plutôt confiante et a longuement loué la relation privilégiée qu’elle entretient avec ses revendeurs. «Les concurrents les plus dangereux sont les Espagnols en raison de leur proximité géographique avec le Royaume. Mais il leur faut beaucoup de temps pour s’adapter aux habitudes des revendeurs détaillants. Nous n’envisageons la concurrence étrangère qu’à très long terme», conclut le PDG de Colorado. Naoufal BELGHAZI

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc